Archives par mot-clé : Live Report

Summerblast Festival 2017

Et c’est reparti pour un tour ! Me voici de retour en Bavière, dans la charmante ville de Coburg cette fois-ci, pour le Summerblast Festival qui a eu lieu le vendredi 28 et le samedi 29 juillet. J’ai assisté uniquement aux trois derniers concerts de la première journée, la faute à un planning très serré (comprenez un apéro avec les membres de Munarheim). Continuer la lecture de Summerblast Festival 2017

Kave Fest 2017

Qui a dit qu’il ne se passait jamais rien dans les Yvelines ? Et si, parfois ça bouge un peu dans mon département ! Contre toute attente, un petit festival metal a eu lieu ce samedi 24 juin dans une commune que l’on pourrait qualifier d’assez huppée, puisqu’il s’agit de Chatou !

Comme l’an dernier, le Kave Fest se tient dans le petit jardin d’un pavillon, à quelques minutes à pied de la gare RER. Les premiers festivaliers entrent sur les coups de 14H30. Ce qui est chouette avec ce festival, c’est qu’il programme pas mal de groupes franciliens. De quoi faire des bonnes découvertes ! Continuer la lecture de Kave Fest 2017

Skaldenfest Open Air 2017

Le week-end du 17 juin 2017, il y a des milliers de metalleux qui se marchent dessus et suffoquent au Hellfest, et il y a moi, qui préfère aller jusqu’en Bavière pour revoir l’un de mes groupes préférés.

C’est ainsi que je me retrouve à Wurzburg, située en Franconie au nord de la Bavière. J’arrive sur les lieux en fin de matinée, ce qui me laissera tout le temps de visiter. Mais le rendez-vous immanquable du séjour, c’est le Skaldenfest Open Air, que l’on pourrait traduire par « festival des poètes ». Direction le Kilianeum, localement appelé « Haus der Jugend » (une MJC en gros), pour l’ouverture des portes prévue à 15H.

Je récupère mon bracelet, puis me rends dans la cour intérieure où est installée la scène. Pas moins de sept groupes fouleront ses planches aujourd’hui, dont cinq originaires de la région. C’est ça qui est bien avec le Skaldenfest, car c’est l’occasion de découvrir la scène locale, mais aussi de voir ou revoir des formations plus renommées. Continuer la lecture de Skaldenfest Open Air 2017

God is an astronaut / Xenon Field

Il y a quelques temps, je me disais « Le jour où je verrai enfin God is an astronaut, j’arrêterai les concerts de post-rock ». J’attendais avec impatience que la formation irlandaise rejoue dans la capitale, l’ayant ratée de peu lors de son dernier passage en banlieue parisienne en 2015. Pour mon plus grand plaisir, les quatre musiciens sont revenus à Paris mercredi dernier, au Flow dans le VIIème arrondissement, à l’occasion du quinzième anniversaire de la formation du groupe.

C’est la première fois que je me rends dans au Flow, et comme vous pouvez vous en douter, la salle se trouve au sous-sol d’un bateau accosté sur les bords de Seine, à proximité des Invalides. Continuer la lecture de God is an astronaut / Xenon Field

Ragnarök Festival 2017

Pour le week-end du 22 avril 2017, deux choix de festivals s’offraient à moi : d’un côté le festival médiéval De Chair et d’Acier à Mâcon, de l’autre, le Ragnarök festival à Lichtenfels en Allemagne. Pour ma part, c’était tout vu dès lors que les premiers groupes du Ragnarök avaient été annoncés. Au diable les huit-cents kilomètres qui me séparaient de la petite commune bavaroise, je réserve au plus vite mes billets de bus et de train.

Je pars donc de ma petite ville de région parisienne le jeudi soir, direction Porte Maillot, pour me rendre en bus jusqu’à Nuremberg. J’y arrive le lendemain en début de matinée. Plus qu’une heure de train, et c’est aux alentours de midi que j’arrive à destination. Je retrouve immédiatement des amies sur place. Une petite bière pour se donner du courage, puis je me rends à l’entrée du festival pour récupérer mon pass VIP (#minutemodestie), avant de monter le campement.

Voilà, tout est installé, il est maintenant 14H, et il est temps de voir ce qu’il se passe sur l’une des deux scènes ! Continuer la lecture de Ragnarök Festival 2017

Nocturnal Depression / Psychonaut 4 / Night / Ostium


Pour le dimanche de Pâques, il y en a qui cherchent des chocolats, et d’autres qui préfèrent aller écouter du metal à République dans la capitale. En ce 16 avril 2017, l’association Pavillon Noir nous propose une soirée mettant à l’honneur un style fort peu représenté en live, à savoir le « depressive suicidal black metal » (DSBM pour les intimes). C’est vrai que l’on pourrait croire que les auditeurs de ce type de musique auraient plus tendance à rester cloîtrés chez eux, plutôt qu’assister à des concerts. Mais en découvrant les quatre groupes à l’affiche, comment résister ? Continuer la lecture de Nocturnal Depression / Psychonaut 4 / Night / Ostium