Wintersun – Whispered – Black Therapy (27/09/2017, Colmar)

Pour mon tout premier live report sur ce webzine, je vais vous donner mon avis sur un bien sympathique concert qui a eu lieu ce 27 septembre 2017 au Grillen à Colmar : celui de Wintersun, dans le cadre du « Forest Tour 2017 ».

En plus, étant donné que c’était leur seul passage en France, et qu’en plus ils passaient dans ma région, la curiosité était telle que j’ai acheté mon billet pour voir un peu ce que ça donne…;)

 

Black Therapy

Les festivités démarrent à 20h avec la première partie : Black Therapy. C’est un groupe de death mélodique italien formé en 2009 et originaire de Rome. Ils ont à ce jour 2 albums studio, dont le dernier « In the Embrace of Sorrow, I Smile » qui date de 2016. C’est d’ailleurs de ce dernier que le groupe interprète la majorité des chansons, que ce soit « Voices in my Head », « She, the Weapon », « In the Embrace of Sorrow, I Smile », etc…

Les titres s’enchaînent les uns après les autres avec efficacité. On voit bien que les musiciens s’éclatent à être tous ensemble et bien ça fait très plaisir à voir ! De plus, du fait de la petitesse de la salle (je pouvais tendre le bras pour les toucher), une ambiance intimiste était créée et c’était plutôt sympa. Musicalement parlant, on peut y déceler des influences des gros groupes comme Amon Amarth, Arch Enemy, Dark Tranquillity…

Bref, cela reste du death mélodique classique, mais bien interprété et avec une touche assez sombre dont seuls Black Therapy ont le secret. Pour chauffer la salle, Wintersun a visé juste ! Ma plus grosse surprise reste la chanson finale, puisque ce n’était ni plus ni moins qu’une reprise de « Mad World » à leur sauce. Oui, je parle bien de « Mad World » des Tears for Fears, popularisé par la suite par Gary Jules. Une interprétation finalement très personnelle et vraiment inattendue.

Le seul point négatif reste au niveau de la sono avec la voix du chanteur pas forcément très audible. Mais bon, on ne va pas se leurrer : c’est un problème relativement classique dans les concerts…:p (Et puis, il sera réglé…)

Whispered

Après l’Italie et sa noirceur façon Black Therapy, nous partons à 20h45 au Japon, où nous attendent les samouraïs Finlandais Whispered. Je dois vous faire une confidence : j’ai acheté mon billet, parce qu’il y avait Whispered en guest.

Étant fan absolu du dernier album (et aussi un peu des deux premiers hein…xD), je ne pouvais rater ce moment important.

De plus, si l’on se réfère aux archives des précédents concerts sur leur site officiel, on remarque que Colmar est officiellement leur premier passage en France ! Et j’ai pu y être niark niark…xDD

Alors quid de ce live ? Il débute de manière logique avec l’instrumental « Chi No Odori », aussitôt suivi de manière fracassante par « Strike! ». A la fin de la chanson, je remarque que quelque chose ne colle pas. Un micro trône sur la droite de la scène, tout seul….Mais oui bien sûr ! Il manque le bassiste Kai Palo ! Rien de spectaculaire : Kai est tombé malade et est cloué au lit dans le bus de tournée, selon les dires du chanteur Jouni. Malgré l’absence du bassiste, le groupe assure le show à trois mais surtout à Colmar.(Troyes ?…Hum ok ma vanne était pourrie…xD).

Et pour mon plus grand bonheur, les 3/4 des titres interprétés proviennent du dernier album « Metsutan – Songs of the Void », avec « Exile of the Floating World », « Kensei », « Sakura Omen », « Bloodred Shores of Enoshima », etc. Ces derniers ont été complétés bien sûr par d’autres titres de l’album « Shogunate Macabre » avec « Lady of the Wind » et « Hold the Sword » principalement. C’est un show réellement immersif, maîtrisé de bout en bout par les musiciens vraiment motivés et contents d’être sur scène.

Et ça s’arrête sur l’épique « Bloodred Shores of Enoshima ». Il était apparemment prévu qu’ils jouent « Victory Grounds Nothin » (ce qui n’aurait pu me déplaire…), mais sans le bassiste assurant en partie les chœurs, cela n’a pas pu se faire. Cela reste une petite déception (ajoutée à celle d’un live trop court…), mais on ne leur tiendra pas rigueur. Au final….QUE C’ÉTAIT MORTEL ! C’est rare que je crie comme ça sur le webzine, mais j’avoue que ce concert m’a énormément plu.

Wintersun

Enfin, il est presque 22h lorsque la soirée se clôture avec le sujet du jour : Wintersun. Comme j’ai pu l’expliquer dans ma chronique du dernier album, le groupe a beaucoup fait parler de lui récemment, en particulier avec leur dernier album « The Forest Seasons », qui avait pour ambition de restituer l’ambiance des forêts finlandaises lors des 4 saisons.

Le show démarre donc logiquement avec « Awaken from the Dark Slumber (Spring) ». Bizarrement (peut-être me fais-je des idées…:/), la foule semble se réveiller, puisqu’elle restait relativement sage lors des deux précédents lives.

Il y a en effet de quoi être en émoi, puisque le groupe, sous la baguette du maestro Jari (qui n’hésite jamais à faire chanter la foule), enchaîne magistralement les standards de leur répertoire. Il y a donc « Starchild », « Winter Madness », « Death and the Healing » (d’ailleurs, d’ailleurs je ne pensais pas que ce titre marcherait si bien en live…Encore bravo Wintersun ! 😉 ), « Sons of Winter and Stars »…Le chant de Jari alterne entre agressivité quasi parfaite et belles vocalises, les guitaristes Teemu et Asim se sentent possédés par leur guitare…Bref, le live tient ses promesses.

Bien sûr, le « Forest Tour 2017 » ne s’appellerait pas tel quel sans ses nouveaux titres. Et c’est là qu’un truc va coincer et qui ne va vraiment pas passer : tous les titres du dernier album ont été passés en revue, sauf la plus importante de toutes (à mes yeux)…The Forest that Weeps (Summer) ! Et j’en reste extrêmement surpris, sachant que c’est le titre par lequel tout l’album « The Forest Seasons » a commencé à être créé. Sûrement un manque de…temps ?

Et d’ailleurs, que serait un concert de Wintersun sans le célibrissime « Time » (qu’ils ont bien entendu joué en clôture) ? Ils n’ont pas dérogé à la tradition et c’est tant mieux pour nous ! 😀

En conclusion, même si j’ai beaucoup aimé la prestation de Wintersun, j’admets (et c’est subjectif) que Whispered est celui qui a marqué ma soirée. Wintersun n’a plus à faire ses preuves, puisque c’est déjà une valeur sûre. Mais Whispered a un sacré avenir devant lui et il est important de le souligner…Black Therapy a également gagné le moyen de se faire connaître par cette tournée, et c’est tant mieux pour eux ! Bref tout le monde est gagnant.

Laisser un commentaire