La Tengger Cavalry contre-attaque ! Avec Mormieben, Telperion, Infinityum!

Si tu ne peux aller voir Tengger Cavalry, alors les Tengger cavaleront à toi !

Et bien accompagnés qui plus est!

Les 11 et 12 août 2017, trois groupes sont venus, ont bu et nous, on les a vus de Montaigu (85) à Paris (75)! Morrigan, Mika et Brynhildr ont survécu aux deux dates et vous racontent:

MORMIEBEN (11/08/2017 – Montaigu par Morrigan)

E.D.I.
Frères Ennemis
Le Principal Défaut
Tavernier
Le Trophée du Squale
Défense de Gerber
Echiquier Mortel
Barbe Douce
Le Spectre de Bois Noir
Hissons le Pavillon (rappel)

Le Mormieben fut le premier à larguer les amarres pour cette soirée qui s’annonçait assez mémorable. Ayant la chance de ne pas habiter loin de Montaigu j’ai été relativement comblée de voir que Tengger Cavalry passeraient dans mon coin. La salle est excentrée et pas très grande, mais elle fait largement le boulot et est agréable, en plus, à la campagne, on peut rester sur la terrasse toute la soirée! Remercions donc les gens de la Soundfest pour nous avoir offert ce si beau plateau et avoir pris le risque de faire jouer un groupe tel que Tengger hors de Nantes (les nantais étant TRES compliqués à faire sortir de la zone « tram » de la ville, la campagne….).

Le groupe nous a fait un set mêlant nouveau morceaux, et plus anciens, et tout se conciliait bien ! C’était également la première fois que je voyais Mormieben en live depuis leur changement de line-up (plus de flûte) et qu’ils jouent sur samples. Et bien je dois dire que c’était fort concluant, le son était relativement égal, on entendait bien les samples et le travail du groupe se voyait, car leur prestation était plus carrée que les dernières que j’avais pu voir. Vivement la release party le 16 Septembre prochain à Clisson ! On y sera moussaillons !

 

INFINITYUM (Montaigu – 11/08/2017 par Morrigan)

The Beginning of a New Story (Intro)
Once upon a Legend
Ready for the Battle
Live to Fight
Holy Warrior
Corrupt Kingdom
Brothers of Drink
Darkest Era

Les chouchous d’Infinityum ! Je vais laisser mes collègues plus développer n’ayant vu que le début du set, trop occupée à vendre leur merch. Une chose est sûre, c’est toujours aussi efficace, et le public toujours autant au taquet pour eux. Une bonne base de fans pour le trio Infinityum / Mormieben / Toter Fisch qui tournent souvent ensembles, s’est formé dans la région nantaise, et ça se voit ! Une ambiance du tonnerre dès le début du set, ça pogotte, c’est heureux (ça ne slamme pas trop car on risque d’entrer en collision avec le plafond du Zinor). Bon, le son était un poil criard (merci intuition de m’avoir dit de ne pas partir sans bouchons d’oreilles), le groupe n’avait pas balancé, et ce n’était clairement pas leur meilleur concert que j’aie pu voir, mais l’envie est toujours intacte, et, après tout, on va à un concert pagan pour faire la fête avant tout, non ? C’était là mission accomplie !

Vers l’Infinityum et au delà! (12/08/2017 – Paris par Brynhildr et Mika)

Ils commencent à être à la maison, les Nantais !

Pour la deuxième fois en moins d’un an, ils reviennent au KLUB faire vibrer les vieilles pierres parisiennes de leur musique puissante (Tremplin du Cernunnos – 15/01/2017)

Le show commence, un décollage en puissance vers l’épique mené guitares grattantes et batterie battante, par une voix aux multiples tonalités (growl, scream, clair).

Du folk au death melo, le groupe tient le public en sueur, forçant les retardataires à se tasser contre les plus chanceux!

La setlist reste identique à celle jouée la veille avec une énergie qui ne laisserait pas soupçonner une quelconque fatigue.

Les ingrédients d’un bon concert sont tous réunis: ambiance, techniques vocales, musiciens et public !

 

Un peu de folk by Telperion (12/08/2017 – Paris par Brynhildr et Mika)

Wind Rose
On The Slopes Of Gergovia
Embrace Of The Endless River
Release Your Soul
In Broceliande To Rest
Here Comes The Wolf
Grendel
Final Hour

Après un set fort en puissance, un set fort en mélodie fraichement débarqué de Clermont-Ferrand.

Les Vendéens ont eu Mormieben, les Parisiens tourbillonneront sur les mélopées folk de Telperion.

Un groupe sympathique, qui communique facilement avec le public et ne se départit jamais de son sourire, même si un couac s’en mêle et donne l’occasion d’expliquer certaines légendes, certains morceaux !

Même si tous les membres n’ont pu être présents pour cette date, les musiciens ont su combler les absences par une setlist festive et une présence forte!

45 minutes de jeu, 45 minutes d’air frais soufflé par les légendes et morceaux d’histoire qui reprennent vie au son des Telperion!

Il faut surtout préciser que leur musique est à leur image, souriante, folle et envolée, une bise de légèreté après Infinityum et avant l’échappée sauvage mongole.

 

TENGGER CAVALRY (11/08/2017 – Montaigu par Morrigan)

Cavalry in Thousands
Die on my ride
Cursed
Independence Day
Hymn of the Earth
To the Sky
War Horse
Blade of time
Tengger Cavalry
Me against me
Mountainside

Que d’émotions ! Tengger était LE groupe que je regrettais de ne pas voir en ne me rendant pas au RRF. Joie dans les cœurs quand j’ai appris qu’ils allaient jouer tout près de chez moi. ENFIN une occasion de les voir en live et de se faire une idée de leurs prestations scéniques.

Je le souligne encore une fois, le public était au rdv même si je pense qu’il y aurait eu pas mal plus de monde sur Nantes. Une grosse centaine de personnes, toutes là pour apprécier le groupe venu de si loin pour notre plus grand plaisir.

Bon, dommage, clairement ça se voyait que Tengger seraient plus à l’aise sur une plus grande scène, et que leur show prendrait toute son importance dans ce cadre, et ça s’entendait aussi que le batteur était aux abonnés absents, et donc que la batterie était programmée. Tant pis, le concert fut relativement (très) épique ! Mises à part les fluctuations de son sur la voix, l’ensemble du concert était bien audible (mais fort), et mettait bien en avant le côté tantôt épique tantôt plus traditionnel grâce également à une setlist bien équilibrée (avec toutefois, pour ma part, mention très bien pour la première moitié du concert). C’est lancinant, c’est dansant, cette voix de Nature, toujours aussi belle…

Quelle fête dans le public ! Quelle chaleur ! Quelle ambiance du tonnerre ! Je pense qu’absolument personne n’a, ce soir là, regretté d’avoir fait la route Nantes – Montaigu pour ce concert d’anthologie.Vivement la prochaine fois !

Tagada! La Tengger Cavalry arrive ! (12/08/2017 – Paris par Brynhildr et Mika)

Et en costume ! Même si la chaleur des spots et le confinement de la salle auront finalement raison de tous ces poils!

Malgré une setlist accentuée sur le dernier album (et légèrement différente selon les dates), les Tengger ont réussi le pari de ravir les fans, et mettre en selle les nouvelles recrues!

A coups d’anecdotes de festival, de morceaux a cappela et d’instruments traditionnels, le groupe communique sa joie de jouer devant un public déchaîné, les cheveux dans le vent à travers des mêlées épiques.

Tout ça pour ne pas simplement écrire que le public headbangue et pogoter dans la salle du KLUB reste épique!

Et puis, c’est la surprise! L’un des membres de Malphas (Paul de Sanctis) est là, (par Thor, par Odin et) par hasard!

Après avoir assuré une tournée américaine ensemble, les Tengger Cavalry et le chanteur de Malphas nous font l’immense plaisir d’un duo partagé le temps d’un morceau.

Et puis, petit à petit, les morceaux enchaînés, les steppes asiatiques visitées, c’et la fin du show après 50 minutes.

Pas de rappel, il faut tout ranger pour laisser la place à une autre soirée mais chaque groupe prend le temps de discuter, partager avec un public conquis.

 

Et pour ceux qui en voudraient encore plus, un petit coup d’œil chez nos collègues d’Acta Infernalis !

Laisser un commentaire