Eldertale – Land of Old

 

cover

Se faire un avis sur un EP n’est jamais une mince affaire. J’ai néanmoins relevé le défi avec le premier essai du groupe ukrainien Eldertale, Land of Old. Le nom du groupe ne vous dit certainement rien, une petite présentation s’impose donc. L’idée est venue d’Evgeny Belozertsev, guitariste du groupe de heavy metal Tiara, en 1998. Ce n’est qu’en 2004 que le musicien trouve le premier membre, Kirill « Kirya » Shapovalenko, ex-Kraamola et Кромлеx. Kirya devient le nouveau bassiste d’Eldertale, mais assure maintenant les parties guitares et chants. À cause de soucis personnels et professionnels, le projet est mis en suspens, jusqu’à ce que Evgeny Kozakov rejoigne le groupe comme bassiste en 2007. Nouveau temps mort pendant quatre ans, puis le line-up est enfin complet, grâce à l’arrivée du clavieriste Josh O. Berg et du batteur Alexander Desyatnichenko.

L’EP comprend trois titres : « Exile », « Land of Old » et « Time of Ancient ». C’est peu, mais cela se révèle suffisant pour bien cerner l’univers du groupe. Dès lors que les premières notes de « Exile » retentissent, ce qui nous saute immédiatement aux oreilles, ce sont les influences du groupe : Ensiferum à ses débuts, ceci est flagrant. Du coup, pour ce qui est de l’originalité, c’est un peu loupé.

Vous l’aurez donc deviné, Eldertale officie dans un folk metal mélodique très fortement axé sur le côté épique et guerrier. Guitares galopantes, chant criard alterné avec le chant clair des chœurs, tous les ingrédients du genre sont réunis. Ce qui pourrait faire la différence ? Sans nul doute les influences slaves traditionnelles renforcées par les mélodies des claviers et de la balalaïka. On retrouve aussi ces inspirations à travers les textes revisitant les anciennes légendes européennes, mais qui abordent également le sujet des événements historiques de notre époque.

En bon morceau éponyme, « Land of Old » est indéniablement le pilier de l’EP, avec ses huit minutes annonçant une progression imminente. En effet, celui-ci est introduit par la douce mélodie des claviers, suivis de près par celle de la balalaïka. L’heure est à la mélancolie, et on y va crescendo en intensité avec l’arrivée des chœurs. Néanmoins, l’agressivité se fait désirer et il faut tout de même attendre plus de trois minutes avant que le son d’Eldertale n’explose. Ça a mis le temps, mais jusqu’à la fin, les guitares balanceront leurs riffs comme des déferlantes lors de superbes soli côtoyant le power metal.

Enfin, « Times of Ancient » applique la même recette épique que « Exile », avec davantage d’emphase sur les claviers. S’ensuit là aussi un excellent solo de guitare. Quand soudain, c’est le flottement, le temps d’un bridge aux chœurs aériens secondés par les claviers et les tambours. Une voix masculine narrative prend le relais, mais une fois encore, on réclame un retour à plus d’énergie, qui ne reviendra que trop tard, moins d’une minute avant la fin du morceau.

En somme, premier effort prometteur quand on voit le niveau du groupe, mais on attend de leur futur album plus d’originalité et d’entrain. En bonne voie.

Fée Verte

7/10

Tracklist

1. Exile

2. Land of Old

3. Time of Ancient

Sortie : 27/06/2014

Liens du groupe :

https://www.facebook.com/eldertale.metal?fref=ts

http://eldertale.bandcamp.com/

Laisser un commentaire