Skàlmöld – Med Vaettum

Skálmöld-Med-VaettumAutant se dire les choses tout de suite, comme vous pouvez en juger par mes différentes chroniques sur le Walkyries Webzine, c’est rarement en toute objectivité que j’écris. Le fait que je porte en ce moment même un t-shirt du groupe en question en écoutant le dernier album à en faire trembler les mûrs de mes voisins en dit long sur les lignes qui vous attendent.

Skàmöld est un groupe à part dont la touche est reconnaissable entre toutes. L’album précédent m’a totalement subjugué et les morceaux comme Gleipnir, Loki ou Hel tournent régulièrement dans ma playlist. J’attendais beaucoup de cette découverte et il m’a fallu un peu de temps et plusieurs écoutes attentives pour me forger une opinion à peu près claire.

Du précédent album émanait une puissance, un son originel, une forme de retour aux sources nordiques très forte. Cette mythologie alliée à l’opus spécial enregistré lors du concert joué en compagnie de l’orchestre national d’Islande au nom imprononçable en on fait un album difficilement égalable à mon sens. La première écoute de Med Vaettum m’a clairement déçu. Je n’ai pas retrouvé cette ambiance et cette marque très prégnante de l’hommage. Alors j’ai de nouveau écouté et écouté encore. Tout cela pour me rendre compte qu’il aurait été dommage de nous offrir l’identique sur un nouvel album. Le groupe arrive avec une proposition différente, moins marquée folk dans la mesure ou les instruments type cornemuses ou hautbois restent rares sur cet opus. Pour autant, c’est un autre voyage qui est proposé ici, un voyage en compagnie des mêmes membres, de ces mêmes voix et accords musicaux puissants, parfois creepy, toujours épiques. La destination n’est simplement pas la même. Les morceaux de l’album se suivent d’une manière efficace, montent en puissance et nous content finalement une saga, pleines de rebondissements. Les cœurs sont légions et l’ensemble des titres sont portés par les voix. A l’écoute de Med Vaettum, ce n’est pas tant la musique qui interpelle, même si la marque de fabrique Skàlmöld est bien présente, mais les voix. On sent dans cet opus que le groupe à souhaité raconter une histoire et l’imagination se met facilement en route à l’écoute de ces 8 morceaux, certes peu nombreux, mais qui filent facilement vers les 8 minutes chacun. Des incursions de riffs presque heavy voire électro sur Ad vetri à la présence agréable du hautbois sur Med drekum en passant par la plus traditionnelle Ad sumri, très raccord au précédent album, la nouvelle création des vikings islandais sonne fort, bien et propose une belle diversité toujours cohérente pour autant. Si Med Fulgum qui inaugure l’album à vite fait de nous mettre immédiatement dans l’ambiance survoltée, mythologique et puissante de la suite, le ton de l’originalité est donné dès ce moment. Le rythme du refrain, lent et ancré, offre une ambiance pesante, dynamisée par des riffs de guitare et des voix énergique soutenus par quelques sonorités d’instrument classique. Clairement, c’est Med jötumn qui à ma large préférence entre tous, me donnant envie d’enfiler la tenue du guerrier tant les paroles, les rythmes et l’appel des ancêtres vous gagnent et vous touchent franchement profondément. J’aurai tendance à hisser ce morceau aux cotés des Hemfärd de Manegarm ou des Herr Mannelig de Garmarna en terme de ressenti.

Un album donc à écouter avec recul, différent de ce que nous pouvons connaitre du groupe mais qui, à titre personnel, renforce encore ma dépendance musicale à l’Islande, d’autant plus après le trop court mais magnifique live de Paris de l’année dernière. Comme les runes sur le t-shirt qui ne manquent pas d’attirer l’attention des bonnes consciences bien peu informées, Skàlmöld est un groupe qui demande un peu d’ouverture et je vais jusque là, de réflexion. Les thèmes abordés et la créativité du groupe, l’immensité de ses références nous offrent un monde à arpenter vers un but que personne ne connait. Avec Med Vaettum, c’est un bout du chemin en plus qui nous est proposé dans cette direction.

Actobedios

NOTE : 9.5/10

Tracklist :

01. Ad Vori
02. Med Fuglum
03. Ad Sumri
04. Med Drekum
05. Ad Hausti
06. Med Jötnum
07. Ad Vetri
08. Med Gridungum

Sortie : Novembre 2014

Lien du groupe : Facebook     Site Officiel

 

Une réflexion sur « Skàlmöld – Med Vaettum »

  1. Mon groupe de Viking / Folk Metal favori ! <3

    J'avais été ébloui par Börn Loka, qui reste encore mon album préféré du groupe, pour son ambiance, ses références mythologiques (le titre Loki est monumental, parmi d'autres), son authenticité…

    Celui-ci est différent de par l'histoire qu'il raconte. Il m'a fallu quelques écoutes avant de vraiment le comprendre. Le voyage proposé est tempétueux, sombre, guerrier, et pourtant dépaysant. Si certains éléments se retrouvent (les growls, les cœurs, les riffs énergiques), la structure narrative et la composition musicale sont différentes. Il en ressort un album original, puissant et vivant, dont l'ambiance est en accord avec le propos.

    Chaque titre est en partie mémorable, et en cela, mon préféré est Ad Vetri (je ne peux pas m'empêcher de taper du pied et de headbanger lentement à son écoute) ! Il se dégage une force guerrière palpable, comme une marche lente et bruyante vers une destination rugueuse. La fin du titre, avec ses riffs énergiques et ses cœurs sonnant comme une prière guerrière, est superbe.

    Par sa diversité et sa narration (les voix s'accordent très bien entre elles), Med Vaettum est en effet un album différent des autres, mais ô combien sublime par le voyage offert et les références utilisées.

    À noter que leur dernier album (dont j'espère voir prochainement la chronique), Vögguvisur Yggdrasils, est lui aussi superbe ! Cette fois, les neuf mondes sont à l'honneur <3

Laisser un commentaire