Oubéret – Friend’stival #9

A l’occasion des Journées du Patrimoine, je me suis rendue au Friend’stival de Pontoise qui fêtait ce samedi 14 septembre sa neuvième édition. Au programme dès 15h30, diverses animations destinées avant tout aux plus jeunes telles que des jeux de société, des ateliers et des sessions de danse, mais aussi des concerts où les musiques folk et rock sont mises à l’honneur.

J’arrive sur place aux alentours de 20h, et c’est le musicien Vaslo (Valentin Gilbert de son vrai nom) qui apparaît sur la grande scène du festival. Accompagné du batteur Pierre Mahier, le guitariste/chanteur interprète une musique pop/folk apaisante et invitant au voyage, qu’il soit spirituel ou physique. Que l’artiste chante en anglais ou en français, on reconnait clairement l’influence de Jacques Brel dans les textes, et celle d’Asaf Avidan pour l’aspect rauque de la voix. Pour ma part, la ressemblance avec Saez n’était pas si éloignée non plus.

Bien qu’ayant beaucoup apprécié la prestation de Vaslo, ma motivation de la soirée fut le groupe qui allait se produire sur scène par la suite : Oubéret ! Souvenez-vous, votre chroniqueuse dévouée avait chroniqué leur dernier album But Alors You Are Celte ?.

Sur un sample complètement décalé de Retour Vers le Futur récité en français, en anglais et en espagnol, les cinq musiciens entrent en scène, vêtus de costumes traditionnels. Apparition exclusive, set exclusif, et ça commence avec le morceau instrumental “Jig Verte on Eire” extrait du dernier album. Ici, c’est surtout la flûte du chanteur principal Jocelyn qui mène la danse de par sa légèreté. Très vite, la bonne humeur et l’humour s’invitent à la fête, et ce sont les deux composants principaux que nous retrouverons tout au long du set, à travers les paroles et la musique.

L’héritage celtique est incontestablement mis à l’honneur par l’intermédiaire des instruments traditionnels que sont la flûte, l’accordéon, et parfois la cornemuse. Le morceau “Mon Arbre” est par exemple inspiré de l’An-dro, danse bretonne originaire du pays vannetais.

Pour introduire le morceau “Notr’ Musicien”, le chanteur nous sollicite et fait appel à nos talents plus ou moins évidents d’imitateurs : dès le mot “oiseau” prononcé, nous avions pour mission d’imiter le cri de la mouette tout en faisant mine de voler. Ok, on aurait presque dit un public de malades mentaux prêts à séjourner en asile psychiatrique tant c’était ridicule, mais c’est pas grave, on a bien rigolé quand même !

Une petite pique sur Manuel Valls plus tard, Oubéret entame un medley d’une dizaine de minutes. A titre personnel, j’ai adoré l’interprétation aussi courte qu’inattendue d’ “Evenou Shalom Aleichem” vu mon héritage familial. “La Jument de Michao”, “La Tribu de Dana”, “Santiano”, “C’est pas l’homme qui prend la mer” … que de morceaux incontournables que nous nous sommes plu à chanter à tue-tête. Nolwenn Leroy n’étant pas de la partie, le chanteur ne s’est pas privé de la remplacer en se dandinant sur scène.

Je l’espérais secrètement depuis le début du concert, et mon souhait a été exaucé, le groupe a interprété mon morceau préféré qu’est “La Polka du Démon” ! Et niveau ambiance, ce fut le clou du spectacle avec une farandole endiablée à laquelle Axoria et moi-même n’avons pas manqué de participer ! Nous sommes essoufflés comme jamais à force d’avoir sauté et dansé pendant près d’une heure, mais nous en redemandons, et après une courte concertation avec les organisateurs du festival, Oubéret nous offre un dernier morceau.

Un immense merci à Jocelyn, Sylvain, Thomas, Maya et Nicolas pour cet excellent concert, et aux organisateurs et bénévoles du Friends’tival pour nous permettre d’accéder gratuitement à la culture dans le Val d’Oise. Ce fut mon premier concert dans le département, et je ne risque pas de l’oublier de sitôt ! Kenavo !

SETLIST : Intro / Jig Verte on Eire / Mon Arbre / Le Petit Marcheur / Notr’ Musicien / Cercle drone et marjo’ / Medley / La Polka du Démon / La Ronde des Danseurs

Église Notre-Dame de Pontoise

Fée Verte

Laisser un commentaire