Omnium Gatherum / Wolfheart / Nothgard

Des affiches avec que des groupes que j’aime, cela est rare, et pourtant, en ce lundi 19 novembre 2018, Garmonbozia l’a fait, avec une soirée placée sous le signe du death mélodique : en tête d’affiche, Omnium Gatherum, soutenus par Wolfheart et Nothgard.

L’ouverture des portes était prévue pour 19h. “Groupiasserie” oblige, j’ai préféré arriver sur place une demi-heure avant, bravant le froid aux abords du Petit Bain à Paris. Une fois les portes ouvertes, je me précipite vers le premier rang. Il faudra encore patienter une demi-heure avant le début des concerts.

C’est donc les Allemands de Nothgard qui sont chargés d’ouvrir le bal. Je suis très contente de les retrouver, quasiment un mois après la release party de leur album Malady X à Coburg. Aaaaaah nostalgie, quand tu nous tiens ! Le set commence justement sur l’intro épique de ce nouvel album, et les quatre musiciens enchaînent ensuite avec le morceau éponyme, qui avait été dévoilé en avant-première il y a un peu plus de trois mois.

C’est la quatrième fois que je vois le groupe, et c’est seulement ce soir que j’ai pu établir une comparaison avec d’autres groupes : pour le côté melodeath associé au power, cela m’a fait penser à Children of Bodom. J’étais d’ailleurs focalisée sur le chanteur/guitariste Dom R. Crey lorsque celui-ci délivrait ses solos en utilisant la technique du tapping (me semble-t-il, j’avoue que la musicologie et moi, ça fait deux). Au niveau du chant, cela m’a plus rappelé Ensiferum. Quant aux orchestrations épiques, Nothgard serait plus à rapprocher de groupes comme Brymir.

C’est à partir d’un autre morceau du nouvel album, à savoir “Epitath”, que j’ai bel et bien commencé à me laisser porter par la musique du groupe. Outre l’efficacité des différents morceaux, s’il y a bien quelque chose dont la formation allemande peut se vanter, c’est son énergie déployée en live ! Au plaisir de les revoir l’an prochain au Ragnarök Festival !

SETLIST : Voyage to Decay (Intro) / Malady X / Age of Pandora / Epitaph / In Blood Remained / The Sinner’s Sake / Fall of an Empire / Warhorns of Midgard

Voici un autre groupe qui a également sorti son nouvel album récemment : Wolfheart ! Et c’est là aussi un plaisir pour moi de les revoir, sept mois après leur passage au Ragnarök Festival. Mon souhait a été entendu, puisque qui dit nouvel album dit … nouvelle setlist (oui, j’ai trouvé ça toute seule) ! Comme d’habitude, le bassiste Lauri est le plus expressif, et pourtant, à la surprise générale, la tête pensante du groupe répondant au nom de Tuomas Saukkonen s’est montrée plus proche du public (“Oh incroyable il a parlé !!!”). Curieusement, aucun morceau issu de l’album Tyhjyys n’a été interprété. C’est dommage, j’aurais beaucoup aimé réentendre “Boneyard”. C’est le premier album Winterborn qui a été autant représenté que le dernier, avec trois titres chacun. A mon sens, il manquait justement “Routa Pt 2” pour rendre ce set parfait. Néanmoins, les morceaux retenus redoublaient d’efficacité, notamment “Breakwater”, lors duquel je n’ai pas manqué de me déchaîner ! La fin du set approche, et le groupe nous laisse entendre que celui-ci reviendra en France au plus tard l’été prochain, et, à peine le concert terminé, on a déjà franchement bien hâte de les retrouver !

SETLIST : Intro / Everlasting Fall / Aeon of Cold / Strength and Valor / Zero Gravity / Breakwater / The Saw / The Hunt / Ghosts of Karelia / Outro

Que de nouveautés lors de cette tournée puisque Omnium Gatherum ont eux aussi sorti leur nouvel album The Burning Cold il y a un peu plus de deux mois. J’avais été déçue à la première écoute du vinyle … ah oui, quand tu le mets en 33 tours sur ta platine au lieu des 45 préconisés, forcément le rendu était bizarre (“Ah la boulette !”). J’ai donc réécouté l’album en 45T, et tout de suite c’était beaucoup plus sympa ! Il était donc temps de découvrir les nouveaux morceaux en live.

Le groupe arrive sur l’intro de ce nouvel album, et je suis déçue de voir que mon guitariste chouchou Markus Vanhala ne s’est pas placé de mon côté. Je me rassure en sachant que le musicien est loin d’être des plus statiques, et qu’il ne manquera donc pas de venir sur la gauche de la scène de temps en temps ! Le “problème” d’Omnium Gatherum, c’est que pour moi, il y a deux membres-clés, qui ont donc inconsciemment tendance à effacer les autres musiciens. Vous l’avez bien compris, l’un d’eux est Vanhala, mais il y a aussi le chanteur Jukka Pelkonen. J’admets que son growl est forcé, mais j’insiste sur le fait qu’il remplit à la perfection son rôle de frontman. Celui-ci fera par exemple des checks “metôl” dans le public à de nombreuses reprises. Quant à Vanhala, je ne pouvais m’empêcher de le mitrailler lorsqu’il venait vers moi, et le voir prendre la pose pour moi était bien sympa de sa part ! En même temps, je crois qu’il m’a repérée à partir du moment où je chantais “Frontiers” à tue-tête.

Le public est devenu incontrôlable dès le morceau “Deep Cold”, extrait de mon album préféré qu’est New World Shadows. J’ai eu l’impression que le chanteur était extrêmement touché et ne s’attendait pas à autant d’enthousiasme. Concernant la setlist, j’aurais juste beaucoup aimé entendre le superbe “Everfields”. J’ai tout de même eu “The Unknowing” et “Skyline” en lot de consolation. Plusieurs slams plus tard, je commençais à envier les quelques personnes du public qui sont montées sur scène aux côtés du groupe. Je n’aime pas faire cela d’habitude, mais là, cela devenait irrépressible, mon cœur battait la chamade … et sans réfléchir, dans ces moments où tu te dis “c’est maintenant ou jamais”, je me suis retrouvée à côté de mon guitariste de metal préféré ! Voilà un moment que je ne risque pas d’oublier de sitôt ! Un dernier rappel, et au bout d’une heure et quart, le groupe sort de scène, et vient à la rencontre des fans assez rapidement. L’occasion pour moi de discuter un peu avec mon cher Markus et de faire signer ma setlist fraîchement récupérée !

SETLIST : The Burning / Gods Go First / Ego / Frontiers / Be the Sky / Refining Fire / Deep Cold / Sonic Sign / Over the Battlefield / The Unknowing / The Fearless Entity / Nail / Skyline / Luoto / New Dynamic

Un grand merci à Garmonbozia pour cette excellente affiche et pour l’accréditation, et aux trois groupes présents ce soir pour cette très belle soirée ! On se donne rendez-vous pour le concert d’une autre pointure du death mélodique le mois prochain : Kalmah !

Fée Verte

Laisser un commentaire