Equilibrium / Heidevolk / Finsterforst

14457394_1120275931360709_721810771620257056_n

C’est la rentrée, et pour combler nos envies de folk, Garmonbozia nous a concocté une belle affiche avec au menu trois grands noms de la scène folk metal : Equilibrium en tête d’affiche, accompagnés d’Heidevolk et de Finsterforst (Nothgard ne seront malheureusement pas de la partie pour les dates françaises …).

Je suis gâtée pour cette date parisienne puisque le concert a lieu dans ce qui est sans nul doute ma salle préférée de la capitale, le Divan du monde. Tout simplement pour le son qui a toujours été excellent pour tous les concerts que j’ai pu faire dans cette salle jusqu’à maintenant ; puis pour sa taille modeste (capacité d’accueil de 300 personnes environ) ; et enfin, pour son allure de petit théâtre (il faudra quand même que je fasse un concert vu de ce petit balcon un de ces jours tout de même …).

Les portes ouvrent à 18h, et une demi-heure plus tard, les six Allemands de Finsterforst entrent en scène. C’était la première fois que je voyais le groupe en live, et je suis assez déçue de ne jamais avoir eu l’occasion de les voir plus tôt. Tout simplement parce que je m’attendais à ce qu’ils jouent leurs morceaux les plus récents, et pour être franche, leurs deux dernières productions, à savoir l’album Mach Dich Frei ! et l’EP #YØLØ, m’avaient bien moins convaincue que leurs sorties précédentes. Et effectivement, la (trop) courte setlist sera consacrée aux deux dernières sorties du groupe. Malgré cela, les Allemands ont su instaurer dès le début du set une très bonne ambiance (on a pu déclarer les premiers pogos au bout de dix minutes à peine !), complètement déjantée parfois, notamment lors du morceau « #YØLØ » (ça ne s’invente pas …). Bref, ce fut court, mais intense !

SETLIST :

1. Bottle Gods
2. Zeit für Hass
3. Auf die Zwölf
4. #YØLØ
5. Mach Dich Frei!

Encore un groupe que je m’apprête à voir pour la première fois en concert, Heidevolk, qui n’était pas revenu en France depuis six ans ! Et là aussi, j’appréhendais quelque peu. Je l’avoue, je connais très mal la discographie du groupe, n’ayant écouté que leur dernier album en date, Velua. Peut-être tout simplement parce que j’ai du mal à accrocher à leur heavy folk sur CD. Finalement, les morceaux du groupe prennent une toute autre ampleur en live, et se révèlent bien plus énergiques par rapport au souvenir que j’en avais gardé sur album. J’ai même eu l’agréable surprise d’entendre quelques growls, détail que j’avais complètement omis lors de l’écoute de Velua. Quoi qu’il en soit, cela fait bien plaisir d’entendre des morceaux qui sortent de l’ordinaire. Il faut dire que le heavy folk, ça ne court pas les rues, encore moins quand les paroles sont en néerlandais, et encore moins quand celles-ci sont prises en charge par deux chanteurs, Lars « Nacht Braecker » et Jacco de Wijs (chapeau d’ailleurs à ce dernier qui a bien pris ses marques malgré son arrivée toute récente dans le groupe) ! Cela faisait également bien plaisir de les entendre s’essayer au français ! En une heure de set, du premier au dernier album, tous furent représentés par au moins un morceau ! La moitié fut tout de même logiquement consacrée au dernier album. Au niveau des morceaux choisis, presque tous ont su me convaincre, exceptés « Vindland » et « Velua », moins intéressants à mon humble avis. Néanmoins, l’ambiance était au rendez-vous, pogos, circle pits, wall-of-death, tout y était ! Bref, excellente surprise que fut ce groupe !

SETLIST :

1. Winter woede
2. Opstand der Bataven
3. De toekomst lonkt
4. Saksenland
5. Urth
6. Drankgelag
7. Vinland
8. Velua
9. Nehalennia
10. Vulgaris Magistralis

Aaaaaaaah Equi, un de ces groupes que je croyais être une valeur sure, quoi qu’ils fassent. Je ne compte plus les fois où je les ai vus en live, et où c’était toujours une sacrée fête … Et puis il y eut Armageddon, le jugement dernier pour Equilibrium (comme quoi, c’était un peu prémonitoire comme titre …). Vous l’aurez donc compris, je fais partie de cette majorité de fans tout simplement DÉÇUE de cette dernière sortie. Advienne que pourra, je tente de me rassurer en me disant que les nouveaux morceaux passeront bien en live (bien que je sois assez sceptique en ce qui concerne « Born to be epic » notamment …), et que le groupe jouera des morceaux des opus précédents. Le set débute avec l’intro du nouvel album, « Sehnsucht », suivie de « Erwachen » et « Katharsis », également issus d’Armageddon. Je commence à être rassurée, force est de reconnaître que ce nouvel album passe bien l’épreuve du live. Pourtant, lorsque le groupe enchaîne avec « Waldschrein », issu d’Erdentempel, je ne peux m’empêcher de penser qu’il y a un décalage énorme entre Armageddon et ses prédécesseurs. Quoi qu’il en soit, du début à la fin du concert, le public a su faire honneur au groupe, transformant la fosse en véritable champ de bataille (ou en cour de récréation, c’est selon !). Si bel et bien que le groupe n’arrivait plus à nous arrêter, lorsque nous chantions tous l’air de « Freiflug » en chœur ! Me voici soulagée, même si la majorité du set fut dédiée au dernier album, Equilibrium nous a fait plaisir en jouant des morceaux désormais classiques des opus précédents (excepté Rekreatur). Par contre, je suis désolée mais par principe, je n’adhérerai jamais aux nouveaux titres en anglais (notamment ce troll qu’est « Born to be epic »). Déjà parce qu’au niveau des paroles, ça ne casse pas trois pattes à un canard (coin …), et ensuite parce que Equi qui chante en anglais … bah c’est plus Equi quoi ! J’ai été également déçue de ne pas entendre « Zum Horizont », morceau le plus convaincant du dernier album à mon sens. Et je crois que « Mana » en live, je peux définitivement m’asseoir dessus … Puis finir le set sur « Eternal Destination », je crois que c’était une des pires manières de finir le concert … Enfin je ne vais pas trop me plaindre, mes cervicales ne répondaient plus de rien à la fin du show, et ça, c’était la preuve que j’ai passé une excellente soirée !

SETLIST :

1. Intro
2. Erwachen
3. Katharsis
4. Waldschrein
5. Heimat
6. Karawane
7. Blut im Auge
8. Prey
9. Born to be epic
10. Uns’rer Floten Klang
11. Cover – Skyrim
12. Nordheim
13. Unbesiegt
14. Rise Again
15. Freiflug
16. Der Sturm
17. Heimwarts
18. Eternal Destination

Un grand merci à Garmonbozia pour l’accréditation et pour cette affiche démentielle ! Je vous retrouve avec Kampfar et Vreid le 20 octobre pour une prochaine date folk / pagan !

Fée Verte

Laisser un commentaire