Vermilia [FR]

Vermilia, nouvelle venue sur la scène pagan black, et gros coup de cœur de l’année de votre serviteur, a gracieusement accepté une interview, la voici pour votre plaisir et le mien :

Premièrement, comment présenterais-tu Vermilia aux personnes qui ne te connaissent pas encore ?
Eh bien d’abord, bonjour tout le monde et merci de m’avoir proposé cette interview. Je suis Vermilia, je viens de Finlande. La façon la plus simple de décrire ma musique serait “Scandinavian Pagan Metal”. Musicalement, il s’agit d’un mélange entre du pagan black metal et des mélodies scandinaves avec des voix claires, growls et des harmonies mélancoliques chantées dans ma langue natale. Les paroles sont des poèmes sur la vie, la mort et la nature.
Est-ce que Vermilia est ton premier projet, as-tu participé à d’autres groupes avant, quel est ton parcours musical ?
Je fais de la musique pratiquement depuis ma naissance donc ce n’est pas mon premier projet. J’ai tout fait, de la musique classique en passant par le chant folk, le metal et tout ce qu’il y a entre ces styles. J’ai grandi dans une famille très portée sur la musique alors ça a toujours été très naturel pour moi. J’ai également une formation d’ingénieur du son, alors j’écoute toujours différents styles juste pour avoir de nouvelles idées pour les sons et la production.
Tu as composé entièrement l’album avec Somnia, et écrit toutes les paroles, quelles sont tes principales sources d’inspiration ?
Mon inspiration vient de ce que je ressens, les différentes émotions, la nature, et les saisons. Je suis notamment très inspirée par l’automne alors c’est toujours une période très propice pour moi pour créer de la nouvelle musique. Et c’est ce qui s’est produit l’an dernier quand Vermilia est née. J’adore les mélodies mélancoliques.
L’album est sorti il y a quelques semaines, es-tu satisfaite des retours (je me suis laissé dire que c’était un petit succès) ?
Je suis vraiment très surprise par tous les retours positifs que j’ai reçus jusqu’ici. Je n’attendais rien de particulier de cet album, parce que c’est juste mon projet thérapeutique personnel, que j’avais besoin de faire. Je suis extrêmement reconnaissante envers mes fans. Alors oui je suis vraiment très contente des retours et des commentaires qui me laissent penser que je pourrais avoir créé quelque chose de très sensé.
Quels sont les thèmes de l’album ?
Principalement, j’écris sur la mort pour une raison quelconque, je ne peux pas expliquer pourquoi. J’utilise aussi beaucoup de métaphores alors j’écris énormément de choses sur la nature. Par exemple, “Vedestä Vieraantunut” pourrait se traduire par “aliéné par l’eau” mais la chanson parle en fait de trop s’éloigner de son véritable soi-même, de ses racines, d’aller trop loin de soi. Toutes les chansons sont principalement sur la vie, la mort, la nature.
Est-ce que tu penses à faire une tournée, est-ce une chose qui arrivera bientôt ?
Oui, j’ai actuellement le projet de tourner, j’ai déjà trouvé d’excellents musiciens pour rendre possibles des concerts à l’avenir, alors on va voir quand ça arrivera et où. Les possibilités sont basées sur l’année prochaine pour l’instant, mais évidemment cela demande beaucoup de préparation. Et étant donné que pour le moment je fais tout moi-même, les choses ne sont pas si évidentes.
Il y a des influences folk sur “Kätkyt”, je pense notamment à “Saattaja” ou “Maisema”, est-ce une chose que tu aimerais développer à l’avenir ?
Je suppose que j’utiliserai toujours des influences folk dans mes chansons. C’est une façon naturelle de faire de la musique pour moi, alors oui, il y en aura encore plus à l’avenir, mais on verra bien sous quelle forme seront utilisées les influences folk dans le futur. “Saattaja” et “Maisema” possédent en effet plus de parties folk que le reste de l’album je suppose.
En parlant de l’avenir, as-tu déjà des idées pour le prochain album, bien que je sache qu’il est encore un peu tôt ?
Ahah ^^. Oui c’est un peu tôt pour en parler, mais j’ai en effet commencé à écrire du nouveau matériel. Aucune idée cependant de quand le prochain album verra la lumière du jour, ou ce qu’il en sera, parce que je n’en suis vraiment qu’au début. Mais j’ai énormément d’idées, et il se pourrait que certaines chansons soient déjà terminées, haha.
En écoutant l’album, j’ai pensé à Moonsorrow, et un peu à Myrkur comme tu peux t’y attendre, ces groupes sont-ils une influence pour toi ?
J’aime ces 2 groupes, et je me rends compte d’où peuvent venir les comparaisons, mais je n’ai pas vraiment pensé à eux. Je ne pense pas de cette façon. Je fais juste ce que je ressens sur le moment, et les mélodies qui viennent ou pas, alors peut-être que les similarités proviennent parfois de mon subconscient ou autre chose.
Est-ce un choix de chanter uniquement en finnois, ou pourrais-tu envisager de chanter en anglais à l’avenir (mais s’il te plaît garde le finnois !) ?
J’écris tellement mieux en finnois, c’est ma langue natale donc c’est naturel pour moi. Et c’est également tellement plus facile de trouver des métaphores que si j’essayais de le faire en anglais. Alors pour l’instant je conserve le finnois, mais il ne faut jamais dire jamais. Pour le moment je ne vois pas du tout l’intérêt d’écrire dans une autre langue que le finnois.
Ces dernières années, on a vu éclore quelques groupes de black metal menés par une fille, je pense à Myrkur, Sylvaine et maintenant toi. Que penses-tu de cela et de ces 2 groupes en particulier ?
Je trouve cela génial que les filles arrivent et fassent leur propre musique, à leur façon. Les 2 sont excellentes. Même “genre”, mais tout de même très différentes. Différentes et avec leur propre son.
Tu es entourée en quelque sorte d’un voile de mystère autour de toi, as-tu l’intention de le garder ?
J’aimerais que les gens se concentrent sur, et entendent, et ressentent la musique. C’est la seule chose qui me tient à coeur. La vie est bien meilleure quand on peut garder un peu d’intimité.
Tu fais toutes les parties vocales, et la production de l’album est vraiment excellente, comment as-tu travaillé là-dessus ?
Merci beaucoup ! Ça fait toujours plaisir à entendre. Tout ce que je peux dire, c’est que c’est ma façon naturelle de travailler. Tout le chant et le travail de production proviennent de ce qu’on entend et ce qu’on écoute, et juste en testant certaines choses. C’est de cette façon que c’est sorti cette fois. C’est difficile à expliquer haha.
As-tu un message pour les fans français ?
J’espère que vous allez écouter “Kätkyt”, et que vous ressentirez plein d’émotions en l’écoutant. Merci beaucoup pour le soutien incroyable jusqu’à présent. Il y a beaucoup de personnes qui ont déjà acheté mon album en France, alors vraiment merci pour ça. Je suis très reconnaissante et j’apprécie beaucoup cela. J’ai espoir de tourner en France et si vous souhaitez voir Vermilia en live, s’il vous plaît, répandez mon nom auprès des tourneurs et des festivals par ici 😉
Nídhögg

Laisser un commentaire