Skàld (30/04/2019, Le Grillen, Colmar)

Avant de commencer, je tiens à remercier particulièrement l’association Head Bang de m’avoir invité à ce concert assez particulier, mais ô combien attendu ! En espérant que ça se reproduise dans les prochains temps…

Vous vous souvenez quand je vous ai présenté le groupe dans un de mes articles ? Hé bien, je disais qu’il représentait quelque chose de très prometteur, tant leur style détonne.

Une fois n’est pas coutume, leur premier album est sorti en janvier dernier et voici qu’arrive la tournée qui les emmène dans la seule étape alsacienne qu’est Colmar !

J’arrive sur les lieux vers 18h et je me rends compte qu’il y a 3 pelés 4 tondus qui attendent patiemment que les portes s’ouvrent. Ce qui est très étonnant, puisque le concert était annoncé comme complet ! Je change vite d’avis au bout de 30 minutes, puisque tous les spectateurs arrivent en même temps, formant alors une file impressionnante ! Jamais je n’avais vu autant de monde se presser devant les portes du Grillen, pour peu que je me souvienne que pour Wintersun (dernière fois que j’y étais en 2017), c’était bien plus calme…

Bref, les portes s’ouvrent finalement à 19h15 (au lieu de 19h) et nous rentrons patiemment dans la salle pouvant contenir grand maximum 350 personnes. Autant dire que c’est une petite salle à l‘ambiance très intimiste. J’avoue aimer cette salle, car elle crée une proximité entre les musiciens et le public qu’on ne retrouve pas forcément ailleurs.

C’est finalement à 20h15 que le groupe entre en scène dans une tonalité très solennelle et très ancestrale. Les deux chanteurs masculins s’avancent, de grandes capuches couvrant leur visage et entonnent un chant a capella.

J’avoue avoir eu du mal à distinguer les notes chantées, pensant que c’était tout simplement faux ! Je commence à paniquer en me disant : “Par Thor ! Va t-on assister au Ragnarök ?”.

Mais ce n’est que quand la chanteuse arrive que cela prend une toute autre dimension et que je me rassure, puisque par la suite, le groupe enchaîne avec “Odinn”.

Un album oblige, l’essentiel du set s’axera principalement sur leur premier album. En fait, l’album est joué dans son intégralité ! J’avoue avoir beaucoup aimé celui-ci, tant il montrait un subtil mélange entre l’ancien (avec notamment les instruments traditionnels) et le moderne avec des tonalités plus électro. J’étais très curieux d’entendre ce que ça donne en live !

Ce qui fait la force de Skàld, c’est déjà le mariage entre les trois voix. Imaginez cela : vous prenez une grosse voix bien rauque assez gutturale (donc metal \m/), une autre également grave mais pas trop, ainsi qu’une voix féminine qui envoie du steak et vous mettez les trois ensemble. C’est là que vous obtenez…Skàld !

J’avoue n’avoir pas arrêté d’avoir des frissons me parcourant l’échine, tant ce set est magnifique ! Etant extrêmement bien placé (au milieu au premier rang), je ne pouvais qu’apprécier encore plus leur prestation ! Bien sûr, toutes mes chansons préférées passent, comme “Run”, “Fluga”, “Yggdrasill”…Le groupe s’attaque même à une reprise de Björk “Joga” en anglais. La seule de la soirée, puisque tout le reste sera en vieux norrois !

C’est surtout Pierrick (placé tout à gauche) qui, avec l’aide des batteurs et du harpiste, mène l’orchestre avec d’innombrables instruments scandinaves (en fait, il y en avait 4 haha ! xDD) qu’il arrive à jouer à la perfection ! D’ailleurs, ce dernier sera un moment donné mis à l’honneur lors de l’interprétation solo de “Krakumal”. Ce qui était rigolo, c’est quand il disait “Voilà ! C’est le moment où je suis seul avec vous !” qu’un mec rétorque : “On ne va pas te manger !”. On peut dire que c’est rassurant ! 😀

Mais c’est lors de “O Valhalla”, qu’on comprend le sens de l’existence de Skàld. Avec les gros tambours (il y avait un mec qui sautillait derrière pour battre en rythme) et ce fameux refrain “O Valhalla ! O Valhalla!”, je suis pris d’émotion, tant l’instant est incroyablement magique ! Avec les jeux de lumière, on est immédiatement plongés dans cette époque lointaine, où les scaldes et les vikings se côtoyaient…

Le groupe n’oublie jamais son public, puisqu’il nous fait participer à petite échelle, en tapant dans les mains, en nous faisant crier “Ah ouh !” (d’ailleurs, je ne sais toujours pas ce que ça veut dire…xDD). L’ambiance est plutôt bon enfant, mais assez calme puisqu’il n’y a pas de pogos. Heureusement, sinon ça aurait été un peu bizarre…(Quoique…)

C’est après un rappel que le groupe reprend à nouveau “O Valhalla” pour notre plus grand bonheur, le tout se terminant par des guimbardes (les tiges métalliques qu’on met dans la bouche) pour terminer en douceur ce petit set d’une heure ! Qu’importe la durée (qui était pour moi pas tellement excessive), j’ai passé un merveilleux moment ! Magique, envoûtant, épique, émouvant…On est passé par toutes les émotions !

Pour la suite des événements, le groupe se produira dans les plus gros festivals de metal que sont le Wacken ou bien le Hellfest. Donc un conseil à tous ceux qui lisent ce live report (dont mes confrères de la rédaction) : allez les voir ! foncez y tête baissée ! (En regardant où vous allez bien sûr :p) Skàld représente un avenir prometteur pour la musique française, donc vous ne serez aucunement déçus…;)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.