Sav’Fest’Rock : Fenrir

Cela faisait déjà deux ans que je n’avais plus eu l’occasion de revoir Fenrir sur scène, depuis le festival Cidre & Dragon en Normandie. Il faut dire que ces derniers temps ont été assez mouvementés pour le groupe, notamment pour des problèmes de line-up. Tristan et Sylvère ont en effet quitté le groupe, mais la bonne nouvelle du printemps avait été annoncée en nous présentant les deux nouveaux membres, Pierre à la guitare lead et Michael à la guitare rythmique.

Le Sav’Fest’Rock est l’occasion pour moi de voir le nouveau line-up à l’oeuvre. Le samedi 23 septembre, direction la salle des fêtes de Savigny-sur-Orge en Essonne.

Il est 20h et le groupe entre en scène. Toute la salle est plongée dans la pénombre lors de l’intro qui semble être celle du deuxième et prochain album Legends of the Grail. Pour ceux qui ne connaîtraient pas le groupe, Fenrir est un groupe de folk metal s’inspirant essentiellement des mythologies celtiques et scandinaves. Je remarque que plus aucun musicien ne porte de kilt, mais chaque membre du groupe reste en tenue médiévale. Sans plus attendre, Fenrir dévoile un premier morceau extrait de Legends of the Grail qui, comme son titre l’indique, portera essentiellement sur la légende arthurienne. Il a été assez difficile pour moi d’apprécier pleinement ce nouveau morceau car la qualité du son n’était pas encore optimale. C’est à partir du morceau suivant, le guerrier « Morrigane’s Fury », que le son s’est trouvé bien meilleur. Le groupe nous dévoile ensuite deux autres nouveaux morceaux, « Mordred » et « The Conquest of Britain », et c’est à ce moment-là que nous avons eu l’agréable surprise d’entendre Michael growler en alternance avec le chant lyrique d’Elsa. Même musicalement, on sent que la musique de Fenrir monte d’un cran en agressivité, au risque cependant de ne pas toujours bien entendre les mélodies du violon. En tout cas, l’innovation fait bien plaisir ! En milieu de set, nous avons un petit moment de répit avec le doux « Tale of Taliesin », avant que la danse ne reprenne de plus belle avec le sautillant « Camelot ». Le voyage sur les terres de nos ancêtres se poursuit avec « La Dame du Lac », chanté en vieux français. Le set prend fin au bout d’une petite heure avec deux titres bien connus du premier album Echoes of the Wolf, « Tristan and Iseult » et « Fenrir ».

La soirée fut vraiment bonne, même si je regrette que les quelques metalleux présents à ce petit festival majoritairement rock soient restés assez statiques durant le set. En tout cas j’ai été ravie de revoir Fenrir sur scène, en espérant que le futur album sera pour bientôt !

Setlist : Intro (The Legend Begins) / A Red Sun Rises / Morrigane’s Fury / Mordred / The Conquest of Britain / The Tale of Taliesin / Camelot / La Dame du Lac / Tristan and Iseult / Fenrir

Laisser un commentaire