Grimner – Blodshymner

 

grimner_blodshymner

Supercalifragilisticexpialidocious !!! Fichtre, c’est que j’en perdrais mon suédois (si tant est que je sache le parler) ! Heureusement qu’il y a la formule magique de Mary Poppins, celle qui nous sauve lorsque le mot « génial » n’est pas assez fort ! Et pourtant, qui aurait cru que six valeureux vikings, dont je ne soupçonnais pas l’existence, et venus de la commune suédoise de Motala frapperaient aussi fort dès leur premier album, Blodshymner ?

Depuis leur formation en 2008, Grimner n’avait enregistré que deux EP : A Call for Battle en 2010, et Färd en 2012 (dans lequel apparaissaient déjà deux titres qui allaient figurer sur Blodshymner, « Färd » et « Forna Dagar »). Ce n’est qu’à l’équinoxe de l’an passé que le groupe sort sa première galette, via le label russe Stygian Crypt Productions.

Grimner délaisse pour de bon la langue anglaise. Les trois-quarts de leur premier EP étaient en effet chantés dans la langue de Shakespeare (« A Call for Battle », « Into the Night We Drink » et « Tales of a Broken Man »). Tous les morceaux de l’album sont en suédois. Non seulement les sonorités scandinaves ne gênent aucunement nos oreilles latines, mais en plus, elles donnent aux compositions une dimension à la fois authentique et brutale. Brutalité renforcée qui plus est par le chant death parfaitement maitrisé de Ted Sjulmark, également à la guitare lead. Tant que je suis dans les voix, les chœurs de Marcus Asplund Brattberg (guitare rythmique) viennent renforcer le côté épique et guerrier, sans pour autant être récurrents. Et comme le death growl les accompagne par moments, le chant clair garde tout son panache.

Mais je ne vais pas trop dévier, puisqu’il me faut absolument vous parler de la musique en elle-même ! Blodshymner commence sur un morceau instrumental, « Dom Över Död Man » sur fond de percussions et de claviers épiques. Lorsque soudain, des cris de vikings costauds et barbus en armure en marche pour piller votre village retentissent. Et sans transition aucune démarre « Blotet », avec une flute sur-vitaminée qui ne sera jamais bien loin tout au long de l’album, accompagnée d’un rythme et de riffs endiablés (certains nous évoqueraient par moments Finntroll). La flute oui, mais pas que ! D’autres instruments traditionnels assurés par Johan Ridberg figurent tout au long de l’album. Les mélodies de la cornemuse et de la mandoline sont extrêmement agréables, s’intègrent parfaitement à l’ensemble, offrent de la diversité et de l’originalité aux compositions, et sont ainsi les bienvenues.

Entre les chansons plus sombres et troublantes, comme « Mot Jotunheim » qui se voit renforcée par une voix narrative grave, et celles plus rapides et folk, tous les éléments sont réunis pour ne pas s’ennuyer tout au long de l’album. Au sein de chaque morceau l’on peut observer de nombreux changements de rythmes et d’ambiances. A aucun moment je n’ai décroché et me suis dit qu’il y avait quelque chose qui clochait ! Blodshymner, c’est tout simplement gai, entrainant, épique, mais en même temps délicieusement combattif et énergique. Y a vraiment rien à jeter, mais j’avoue avoir un petit faible pour « Färd » et « Ett Likbål För Den Tappre » aux refrains délicieusement bourrins et dansants, qui ravissent nos esprits enivrés à la Skøll et nous incitent à nous engager dans la fosse aux lions ! A noter également les guitares de « Färd » qui si elles pouvaient parler crieraient « CHARGEEEEEEZ !!!!!! ». Elles auraient pu présager un cri de guerre pour les accompagner, mais non, elles-seules suffisent à nous donner envie de foncer dans le tas ! « YAAAAAAAAAA !!!!!! »

Je pourrais vous faire une dissert tant Blodshymner regorge de qualités. Pour ma part, écouté et approuvé, Glimner est une révélation et c’est sans difficulté que j’ai adopté leur album ! Ne me reste plus qu’à espérer une venue prochaine sur nos terres gauloises pour que je puisse m’en donner à cœur joie en concert !

Fée Verte

9/10

Tracklist

1. Dom Över Död Man

2. Blotet

3. Färd

4. Ett Likbål För Den Tappre

5. Skogsdömd

6. Forna Dagar

7. Mot Jotunheim

8. Em Saga Om Underjorden

9. Ättlingars Klagan

10. Hinn Heiðinn Siðr

Sortie : 21 mars 2014

Liens du groupe :

http://www.grimnerband.com/

https://www.facebook.com/Grimnerswe/timeline

http://grimner.bandcamp.com/

Laisser un commentaire