Cavalera Conspiracy – Psychosis

Un petit peu de thrash pour terminer l’année, ça vous dit ? 🙂

Nous pouvons dire que ça tombe bien, puisque le groupe américain Cavalera Conspiracy vient de sortir il y a quelques semaines son quatrième album

 

Quelques mots sur le groupe :

Pour ceux chez qui le nom évoque vaguement quelque chose, Cavalera fait bien référence aux frères Brésiliens Cavalera (Max et Igor), qui ne sont rien de moins que les fondateurs originels de Sepultura.

Cavalera Conspiracy est un groupe de thrash metal américain originaire de Phoenix (Arizona) et formé en 2007. Il s’agit de la première réunion des 2 frères depuis 10 ans, suite à leur fracassant départ de Sepultura. Leur premier album “Inflikted” est publié en 2008 sous Roadrunner Records. Suivront alors deux autres albums en 2011 et 2014 avant “Psychosis” (publié sous Napalm Records) que nous étudier maintenant…

L’album :

De base, je ne suis pas un grand fan de thrash. Ce qui signifie que je n’avais aucune attente particulière, mais quelques préjugés. Mais bon, la curiosité n’est pas toujours un vilain défaut et c’est pourquoi je me suis décidé de tendre l’oreille sur cet album…

Alors qu’est-ce que ça dit ? L’album ouvre sur “Insane” sur de gros riffs de guitare et un rythme fracassant, presque galopant. La voix de Max accompagne bien sûr le titre avec déchaînement, ce qui nous donne déjà envie de headbanguer.

Ainsi, le groupe marque un point : celui de proposer rien de moins qu’une envie de bouger de la tête et faire des pogos. Le son est brut, direct et sans passer par la case “arrangement mélodiques tout ça tout ça”…Mais ce qui fait la patte de Cavalera Conspiracy, c’est bien le groove. Les effets groovy sont nombreux dans l’album, comme nous pouvons l’entendre avec les effets un peu électro de “Hellfire”, le rythme tribal de “Psychosis” (avec le son de la jungle qui va avec…) ou bien le rythme lancinant de “Crom”.

Ainsi, cela crée un ensemble hétérogène plutôt intéressant. Nous pouvons également noter une batterie de haute volée, menée par Igor et qui montre une certaine virtuosité. Ce n’est pas comparable bien sûr au travail de Francesco Paoli (batteur de Fleshgod Apocalypse), mais nous pouvons dire que la batterie reste à l’image de la musique de Cavalera Conspiracy : brut et direct.

Ce qui fait également la force de l’album, ce sont les riffs. Ils sont bien “lourds” et donc efficaces, en témoignent notamment “Judas Pariah” ou bien “Excruciating”. En live, il est clair que le public ne peut qu’apprécier.

Ainsi, l’album dans son ensemble brille par son efficacité. Il est à écouter (et c’est un conseil pour les amateurs de mélodies comme moi…:p) vraiment sans prise de tête, juste “pour le fun”. Les nostalgiques du “vieux Sepultura” seront probablement ravis de réentendre ce qui a fait la marque de fabrique du groupe à ses débuts. Et pourquoi pas faire partie de cette…conspiration.

Note : 8/10

Tracklist :

  1. Insane
  2. Terror Tactics
  3. Impalement Execution
  4. Spectral War
  5. Crom
  6. Hellfire
  7. Judas Pariah
  8. Psychosis
  9. Excruciating

Extrait de l’album :

Laisser un commentaire