Cân Bardd – Nature Stays Silent

Parfois, il t’arrive de tomber sur un groupe connu ni d’Eve ni d’Adam, mais lorsque tu apprends qu’une personne que tu admires a collaboré à son tout premier album, tu te dis que cela ne peut être que gage de qualité.

Ce groupe, c’est Cân Bardd, formation suisse de black atmosphérique créée par Malo Civelli à la fin de l’année 2016. Fichtre, pourquoi ce nom me dit-il quelque chose … Sans doute parce qu’il s’agit également du claviériste du groupe de folk metal Kaatarakt ? Oui, ça doit être pour cela ! Mais comme je l’ai évoqué plus haut, ce qui m’a surtout motivée à découvrir le groupe, c’est de savoir que Mike Lamb, guitariste de mes chouchous Sojourner, a réalisé le mastering de l’album. C’est ainsi que le 17 novembre 2017 (jour de ma fête, cela ne peut être qu’un signe), j’écoutais le premier extrait de Nature Stays Silent, “A Gift for Nature”, et qui me paraissait effectivement fort prometteur pour la suite. Cinq jours plus tard, Cân Bardd officialisait une collaboration avec le label Northern Silence Productions.

Avant de parler de la musique de Cân Bardd en elle-même, il convient de présenter l’initiateur du projet. Malo est entré dans le monde de la musique très jeune, lorsqu’il a commencé à prendre des leçons de piano. En plus de cet instrument, il chante et joue de la guitare et de la basse. C’est également lui qui a effectué le mixage de l’album. Comme on ne peut pas avoir tous les talents, Malo a demandé à son ami Dylan Watson (également membre de Kaatarakt) s’il pouvait se joindre à lui en tant que batteur pour Cân Bardd. Le projet nécessitait en effet d’avoir un vrai batteur dans le but de délivrer l’énergie et la puissance qu’un logiciel ne peut pas apporter. Malo s’inspire essentiellement de groupes de black metal, tels que Elderwind, Saor, Unreqvited, Caladan Brood, Gallowbraid, ainsi que de la musique mélodique et folklorique. Le projet est né avec une envie de créer des sons naturels, inspirants, atmosphériques et mélodiques dans le but de retranscrire les sentiments de Malo dans leur forme aussi épurée que possible. “My Ancestors”, morceau à la fois atmosphérique et épique, fut le premier que Malo a écrit et qui l’encouragea à continuer afin d’avoir au moins une heure de musique sur le premier album.

L’introduction de l’album retranscrit très bien le magnifique artwork, “Le Chemin du Grimsel”, réalisé par le peintre suisse Alexandre Calame. En effet, tout commence avec le ruissellement d’une rivière, puis l’on entend peu à peu des battements de tambour guerriers, suivi d’une jolie mélodie aux claviers et à la guitare acoustique. On croirait presque entendre une introduction d’album d’Ensiferum. D’atmosphérique, la musique prend une tournure plus folk, de par des claviers imitant les sonorités de la flûte et les riffs de guitares soudain plus épiques. Le début de “My Ancestors” se confond avec la fin du morceau d’introduction en s’enchaînant directement avec celui-ci, avec une introduction aux claviers plus mélancolique qui laisse soudainement place à un black atmosphérique véloce et épique. Les riffs principaux le sont d’ailleurs tellement que l’on pourrait chanter en choeur “Whohohohooo !!!”. Toutefois, un détail me chiffonne, et pas des moindres, puisqu’il concerne le chant. En effet, celui-ci est bien trop en retrait. Je veux bien croire que c’est un procédé souvent utilisé dans le black atmosphérique afin de créer un effet de voile et de distance, mais je ne peux pas m’empêcher d’avoir la sensation que le mixage est déséquilibré (peut-être à tort, encore une fois, ce n’est qu’un ressenti). Quoi qu’il en soit, je trouve cela dommage, car les compositions perdent en force à cause de cela (à l’exception de “Underwater” où les voix sont moins noyées), alors que tout le reste est très bien mixé.

Malgré cette légère faille, Cân Bardd possède sa vision très singulière du black atmosphérique épique. Evidemment, les codes sont respectés, avec des claviers souvent mis en valeur, tantôt épiques (introduction de “An Evolving Painting” à la Summoning), tantôt scintillants et aux sonorités hivernales à l’instar d’Elderwind (introduction de “Underwater”), et des chœurs médiévaux déchirants rappelant Saor et Askival. De plus, les phases “violentes” et les envolées épiques s’alternent avec des phases plus “ambient”. Toutefois, Cân Bardd dérive par moments en intégrant des passages faisant davantage penser à du post-rock (accords de guitare dans “An Evolving Painting” et “Méditation Glaciale”), voire à du post-black (notamment avec “Abîme” dont l’introduction mélancolique à la guitare pourrait nous évoquer Ellende ou Psychonaut 4).

Bien que les termes “mélancolique”, “atmosphérique” et “épique” soient les qualificatifs que l’on garde le plus à l’esprit à l’écoute de Nature Stays Silent, il y a toujours un morceau qui représente plus que les autres ces adjectifs. Pour les deux premiers cités, je citerais spontanément “Méditation Glaciale”, qui, comme le laisse suggérer le titre, nous transporte au cœur de l’hiver. Pour l’aspect épique, je choisirais “Océan”, qui est d’ailleurs mon morceau préféré de l’album, pour sa mélodie principale aux claviers qui donne vraiment soif d’aventures.

Nature Stays Silent s’achève avec “A Gift for Nature”, et je dois dire que l’on pouvait difficilement trouver meilleur morceau pour clôturer l’album. Pas de douce introduction aux claviers, le titre commence directement sur des riffs de guitare épiques, pour un effet plus “rentre-dedans”. L’heure reste cependant à la mélancolie, que ce soit dans les passages en mid-tempo ou plus rapides, et les claviers adoptant les sonorités de la flûte créent une sensation de légèreté et d’apaisement.

Pour un premier album, Cân Bardd a mis la barre très haut en faisant une belle ode à la nature. J’aurais préféré que le chant soit plus audible, mais cela n’engage que moi ! En tout cas, si comme moi ton cœur s’emballe quand tu entends les mots “atmosphérique” et “épique”, tu peux foncer oreilles baissées sur ce groupe !

Fée Verte

7/10

Tracklist :

1. Introduction
2. My Ancestors
3. An Evolving Painting
4. Méditation Glaciale
5. Underwater
6. Océan
7. Abîme
8. A Gift For Nature

Sortie le 30/03/2018

Liens du groupe :

https://www.facebook.com/CanBardd/
https://canbardd.bandcamp.com/releases

Laisser un commentaire