Woodscream – Octastorium

Cover

Nous voici de retour sur les terres slaves pour vous présenter Woodscream, du folk metal à chanteuse ou féminité est synonyme de virilité !

Tout d’abord un petit retour sur la carrière du groupe. Formation en 2006, premier concert en 2007, au total 3 singles et un mini album en 2010, pour finalement nous servir un album en bonne et due forme en 2014. Certes, on a fait plus productif ! Il me semble cependant important de noter que Woodscream est bien présent sur la scène russe et a déjà pas mal de date à son actif, et c’est là que réside la force de cet album. Il bénéficie, pour un premier opus (un peu court je dois admettre) d’une maturité travaillée au fil des prestations et des années passées à peaufiner les compositions.

 

Le point faible de la formation est sans nul doute leur relatif hermétisme face au public non habilité à la lecture du cyrillique. Ça ne doit pas être volontaire et j’espère que ce sera pris en compte à l’avenir ! Mais voilà, le fait est que j’accorde beaucoup d’importance au background d’un artiste et surtout en ce qui concerne le folk metal où les récits épiques, mythologiques et imaginaires sont omniprésents. Malheureusement Woodscream ne nous propose aucune traduction, leur site est en .ru et leur page facebook nous indique vaguement « folklore européen et légende médiéval », bon je reste sur ma faim !

 

Bref, trêve de bougonnerie, parlons musique ! Et là je vais mettre tout le monde d’accord, Octastorium est un très bon album !

Instrumentalement c’est du folk metal plutôt classique qui reste toujours équilibré entre la partie trad et la partie metal. Cette dernière nous offre des rythmes variés entre blast énergique et tempo reposant, un petit solo de guitare sans prétention sur « Лесной Царь », et même une bien belle ligne de basse sur « Ворон », ça fait plaisir ! Pour ce qui est du trad on se partage entre violon et flute style « whistle » dans un style qui se rapprocherait presque de la musique irlandaise avec « Топь » et qui, pour le coup, l’est totalement avec « An Oro » une énième mais néanmoins réussie adaptation d’An Dro.

Pour ce qui est du chant, les plus malins d’entre vous auront déduit que par folk metal à chanteuse j’entends bien sûr que le chant principal est féminin ! Ce qui n’empêche aucunement leur bassiste de pousser la chansonnette par le biais d’un growl à l’épaisseur incommensurable ! On pourra profiter des efforts conjoints de ce dernier et du guitariste sur « Коваль » pour instaurer un peu de violence vocale tout au long du titre (Sauf les refrains, « Female Fronted Folk Metal » oblige !). Mais n’allez pas croire que ladite chanteuse nous berce d’une voix fluette et suave, que nenni ! Les couplets sont accompagnés de diatribes menaçantes tandis que les refrains sont chantés d’une voix claire et puissante qui ne laisse aucun doute sur sa détermination à en découdre quel que soit son opposant !

 

Finalement, Woodscream ne révolutionne pas le genre mais le maîtrise rondement bien, ce qui nous offre un album de belle facture qui ne peut être qu’apprécié !

Grymauch

NOTE : 7/10

Tracklist :

1.Алан
2. Топь
3. Лесной царь
4. An Dro
5. Коваль
6. Ворон
7. Зов
8. Witnesses of J

Sortie : 15 Septembre 2014

Lien du groupe : Facebook

Laisser un commentaire