Wolfheart [FR]

A la sortie imminente du nouvel album, Constellation of the black light, l’excellent Tuomas Saukkonen, guitariste / chanteur / compositeur / producteur a bien voulu nous accorder une petite interview, que voici :

Bonjour Tuomas, et merci de répondre à cette interview ! Déjà un nouvel album, la période Tyhjyys a-t-elle été bonne ?
C’était vraiment bien, l’album nous a permis de tourner en Europe, Scandinavie et au Canada, un nouveau label, un nouveau management et un nouveau promoteur. Tout ça nous a sur-motivés, nous a donné un gros boost d’énergie, et ça a déclenché beaucoup de créativité, et on s’est retrouvé avec assez de musique pour un album, seulement 1 an après la sortie de Tyhjyys.
C’est le 4ème album en 5 ans, comment arrivez-vous à être aussi prolifiques ?
Je pense constamment à écrire de la musique, c’est naturel chez moi. En fait avec Wolfheart j’ai ralenti la cadence, par rapport à la période où j’avais Before The Dawn, Black Sun Aeon et quelques autres petits groupes actifs au même moment, j’ai même réussi à sortir 3 albums la même année. 1 album par an / hiver est un processus tout à fait naturel pour moi.
Tuomas, tu écris ce genre de musique depuis pratiquement 20 ans, quelles sont tes influences et comment parviens-tu à rester inspiré ?
Beaucoup de mon inspiration provient de la nature et de ma propre solitude. Les 2 sont des éléments permanents de ma vie donc ces sources d’inspiration ne se tarissent pas facilement. Ecrire de la musique est également un moyen d’évacuer la négativité et l’obscurité. Un peu comme un canot de sauvetage en pleine mer. En d’autres termes j’ai besoin de cette créativité pour me raccrocher à ce monde auquel la plupart du temps je n’ai pas l’impression d’appartenir.
Les pochettes de Wolfheart sont selon moi de plus en plus sombres, cela a-t-il un rapport avec les paroles ou la musique ?
Je ne pense pas que la musique devienne de plus en plus sombre (quoiqu’elle soit définitivement plus sombre qu’au moment de “Winterborn”, le 1er album), mais les paroles sont effectivement dans une direction plus sombre. Je souhaite que le côté visuel reflète l’humeur des paroles aussi.
Peux-tu parler des thèmes de l’album ?
La plupart des thèmes sont devenus la force, surmonter les obstacles, et principalement, pour une raison quelconque les 2 moments forts d’une bataille, juste avant l’attaque finale, et quand le silence retombe sur le champ de bataille.
Comment le groupe se sent-il juste avant la sortie de l’album ?
On est tous très très excités !
Wolfheart décrit sa musique comme du “winter metal”, quelle en est la signification ?
J’écris 90% de ma musique durant l’hiver, et avec Wolfheart j’essaie de rendre la musique et la production dures, froides mais toujours belles, comme l’hiver finlandais. La puissance d’une avalanche ou d’une tempête de neige combinée à la majesté des aurores boréales.
Vous allez bientôt partir en tournée avec Omnium Gatherum et Nothgard, une excellente affiche, que penses-tu de la scène melodeath ?
C’est en effet une affiche géniale ! Dans la scène finlandaise au moins, il y a beaucoup de groupes très prometteurs qui commencent à émerger, Bloodred Hourglass et Mors Subita sont les meilleurs selon moi. Je ne suis pas assez la scène metal en dehors de la Finlande pour répondre plus complètement.
Tuomas, tu as récemment fait quelques shows avec Before The Dawn, pourrais-tu envisager à l’avenir une tournée Wolfheart / BTD ?
Non. C’était amusant de faire quelques shows spéciaux en festival en 2017 et 2018 avec BTD, mais plus de tournée, d’album ou quoi que ce soit pour BTD.
Wolfheart est très solide en live, as-tu pensé à filmer un show pour sortir un dvd ?
Ce serait cool mais comme les albums physiques, les dvds se vendent de moins en moins et sont toujours très chers à produire, comparés aux albums qu’on peut maintenant enregistrer quasiment à la maison. On va probablement filmer un maximum des shows en Amérique du Nord et en Europe et garder les images pour en faire une vidéo.
Un dernier mot pour les fans français ?
On espère tous vous voir en novembre !
Nidhögg

Laisser un commentaire