Vvilderness – Devour the Sun

Si on me demandait de citer un album de 2017 qui m’a marqué, sans hésiter je répondrais Devour the Sun, produit par le one-man band Vvilderness (anciennement connu sous le nom de « Release the Long Ships ») d’origine hongroise. Réalisé avec les moyens du bord, mais d’une incroyable qualité,  cet album déborde d’émotions durant les 40 minutes qui le composent.

Starless Dark, le premier morceau de l’album, commence en douceur. Telle une brume se levant peu à peu, laissant le paysage se dévoiler sous nos yeux, les harmonies lentement s’élèvent et nous emportent avec elles. Puis, rompant avec ce calme, le second morceau débute et explose. La mélodie qui est jouée à la guitare est hypnotique, et nous retient captifs. Les alternances avec des passages calmes, aériens, renforcent cette impression de légèreté. Les morceaux s’enchainent sans briser ce sentiment, et nous invitent à les suivre dans leurs péripéties.

L’album raconte de manière imagée la naissance d’un soleil, dévoilant son aube rougeoyante et réveillant une terre de son sommeil. Mais rien n’est éternel, pas même le soleil. La chanson éponyme Devour the Sun y fait référence, avec le ressenti de cette fin, inéluctable. Mais cela n’empêche pas le cycle de la vie de continuer.

J’aimerais m’attarder plus particulièrement sur le dernier morceau, Aftershine. Ce final, pour moi, résume totalement l’esprit de l’album, tant dans sa qualité, que dans les harmonies qu’il offre. Le passage à 30:08 est à couper le souffle : un seul riff comme celui-ci suffit à vous faire frissonner. Minimaliste, concentrant l’essence de la mélodie dans une poignée de notes, il sonne comme le sursaut de vie avant la mort.

Puis, aussi lentement que lors de l’ouverture, la brume retombe et nous redevenons aveugles. Le cycle est terminé : les dernières images sont celles des lueurs éphémères d’un soleil déjà disparu.

Ce qui frappe tout au long de cet album, ce sont les mélodies qui s’en dégagent, viennent nous entourer, nous accompagnent et illustrent l’histoire de ce soleil, de sa naissance jusqu’à sa mort.

Note : 10/10

Sortie le : 27/10/2017

Tracklist :

  1. Starless Dark
  2. Sól
  3. Devour The Sun
  4. Life
  5. New Earth
  6. Aftershine

Bandcamp

Lien vers l’album

Facebook

2 réflexions sur « Vvilderness – Devour the Sun »

Laisser un commentaire