Vanaheim – The House Spirit

Aujourd’hui je vous propose de découvrir la jeune formation néerlandaise Vanaheim, dont le nom renvoie au monde des dieux Vanes dans la mythologie nordique. Le groupe a été formé en 2015 à Tilburg et compte actuellement quatre membres : Zino Van Leerdam (chant, instruments traditionnels et arrangements orchestraux), James Chancé (guitare), Mike Seidel (basse et chœurs) et Bram Trommelen (batterie).

Le 24 avril 2017, Vanaheim sort un premier EP en autoproduction, du nom de The House Spirit. La thématique de la mythologie semble décidément occuper une place de choix dans l’univers de Vanaheim, puisque le titre de l’EP fait référence au domovoi, esprit protecteur de la maison et de la famille dans la culture slave. Cette petite créature peut être considérée comme le personnage principal, puisqu’en plus d’être représentée  sur l’artwork créé par Joop Bongaerts, celle-ci fait l’objet d’un EP concept. A travers les quatre morceaux qui constituent cet EP, Vanaheim conte son histoire, et nous emmène au cœur d’une forêt mythique, où de sombres créatures issues d’antiques croyances demeurent encore.

Parlons à présent de la musique en elle-même. Vanaheim se définit comme groupe de folk/pagan metal, et le groupe honore à coup sûr toutes ses promesses en alternant entre passages épiques et agressifs et passages folk plus dansants. « The Dwarven Chant » donne le ton avec ses chœurs épiques ainsi qu’avec des orchestrations rapides et entraînantes qui rappellent énormément Equilibrium. Le growl de Zino se révèle quant à lui puissant, maîtrisé et varié, alternant entre black et death.

Comme évoqué précédemment, l’aspect folklorique est très présent. « Forefather’s Awakening » en est sans doute l’exemple le plus représentatif. Ce morceau essentiellement instrumental montre une autre facette de Vanaheim, loin de son image de groupe festif et violent. L’ambiance est en effet plus solennelle et plus sombre, et le morceau est dans une veine « folk ambient ». Les chœurs féminins et la présence des instruments traditionnels instaurent une impression de rituel, et font ainsi beaucoup penser à Wardruna.

Le dernier morceau, « Daughter of the Dawn », est à mes yeux le meilleur de l’EP, pour sa variété au niveau des sonorités. En quelques minutes, on se croit en Orient de par la mélodie du duduk, puis en Russie avec les airs des claviers pouvant évoquer Arkona. L’atmosphère est là encore épique et solennelle, notamment grâce aux chœurs à la Moonsorrow.

En à peine trente minutes, Vanaheim nous convainc avec un premier EP très prometteur grâce à sa variété et la qualité de ses influences. On a vraiment hâte d’en entendre plus avec un premier album !

Fée Verte

8/10

Tracklist :

  1. The Dwarven Chant
  2. Domovoi
  3. Forefather’s Awakening
  4. Daughter of the Dawn

Date de sortie : 24/04/2017

Liens du groupe :

https://www.facebook.com/VanaheimBand/

https://vanaheim.bandcamp.com/releases

Laisser un commentaire