Trees of Eternity – Hour Of The Nightingale

Aujourd’hui je vous propose de découvrir un album sorti en 2016 et qui mérite qu’on s’y intéresse de près pour ceux qui seraient passés à côté de ce petit chef d’œuvre de la scène doom. Au passage, la superbe pochette a été dessinée par Fursy Teyssier qui est un artiste français ! Formé en 2009, le groupe est composé de Fredrik Norrman à la guitare (ex-Katatonia),  Juha Raivio à la guitare et batterie (Swallow the Sun), Mattias Norrman à la basse (ex-Katatonia), Kai Hahto à la batterie (ex-Swallow the Sun, ex-Rotten Sound, Nightwish, Wintersun) et de la très regrettée Aleah Liane Stanbridge (ex-Swallow the Sun). Cette dernière est malheureusement décédée en avril 2016 d’un cancer quelques mois avant la sortie de l’unique album du groupe. Elle a aussi donné sa voix sur pas moins de trois morceaux de l’album Under the Red Cloud d’Amorphis. C’est donc son compagnon Juha Raivio qui s’est chargé de finaliser l’album et de mener à bien ce projet qui leur tenait à cœur : 


«  Nous avions une vision parfaitement claire de ce que nous voulions créer…Aleah et moi ressentions une véritable connexion de nos âmes. C’est bien plus facile de travailler quand deux personnes partagent exactement la même vision »

– (Metallian n°98)

L’album s’ouvre sur le titre My Requiem, son orage en fond sonore et sa guitare rythmique donnent le ton. La douce voix d’Aleah apparaît, éthérée, soutenue par des arrangements de violons qui apportent une dimension aérienne au titre. Ceux-ci sont présents sans être écrasants,  et nous pouvons déjà entendre la maîtrise derrière chacune des notes et orchestrations. Eye Of Night est en même temps résolument sombre mais également délicat. Les lignes de guitares lancinantes contrastent avec un refrain qui se veut plus « lumineux ». Condemned To Silence est un titre tout en douceur où la voix de Mick Moss rejoint celle de Aleah. A Million Tears est un titre puissant autant par la musique que par les paroles, à dire vrai, c’est l’un de mes morceaux préférés sur cet album. On peut y entendre la chanteuse quasiment a cappella sur celui-ci, nous rappelant bien sa maîtrise vocale et musicale.

Hour Of The Nightingale, littéralement « l’heure du rossignol », Juha Raivio nous dit que pour lui le chant du rossignol lui rappellera toujours Aleah …Que dire de plus mis à part que ce titre est magnifique ? J’aurais du mal à vous le décrire avec des mots. En fait tous les textes de l’album sont des sentiments à vif, ceux d’Aleah.  The Passage est dans cette même veine, mélancolique et puissante à la fois. Broken Mirror est un titre vraiment bluffant, les rythmiques de guitares, les violons, la batterie, le chant, tout est superbement bien travaillé, et on peut dire la même chose de Black Ocean qui suit. Rien n’est laissé au hasard, chaque note est posée pour tomber juste au bon endroit et au bon moment. Sinking Ships est peut-être le morceau le plus « faible » car ressemblant beaucoup aux autres titres, mais il reste évidemment bon en s’inscrivant dans l’ensemble de l’album. On peut entendre une des influences du groupe Opeth. C’est d’autant plus flagrant sur le dernier titre Gallows Bird avec Nick Holmes. Ce dernier est résolument très sombre et clôture de façon magistrale cet album.

« Merci à toutes les personnes qui nous ont soutenues toutes ces années, qui ont acheté cet album et qui ont aimé Aleah. Notre Reine est partie et elle brille parmi les étoiles mais sa voix et ses mots vivront pour toujours. Longue vie à la Déesse de la Lumière Blanche ! Longue vie à Aleah ! Amour Eternel »

– Juha Raivio

Taarna

9/10

Tracklist

1.My Requiem

2.Eye of Night

3.Condemned to Silence

4.A Million Tears

5.Hour of the Nightingale

6.The Passage

7.Broken Mirror

8.Black Ocean

9.Sinking Ships

10.Gallows Bird

Sortie : 11 novembre 2016

Liens du groupe :

Bandcamp et Facebook

Laisser un commentaire