Song of Chu – Yan Huang

Comme dit un proverbe chinois, « Parler ne fait pas cuire le riz ». Mais est-ce le cas pour une chronique ? C’est ce que nous allons voir avec ce premier album du groupe Song of Chu…

Quelques mots sur le groupe :

Song of Chu est un groupe de Folk Metal chinois originaire de Pékin/Béijing. Actif depuis 2006, cet album est le premier de leur discographie.

Le nom fait référence à une anthologie de 7 poèmes, « Les Chants de Chu » écrits entre le IV et IIIe siècle avant notre ère.

L’album :

Comme précisé ci-dessus, l’album « Yan Huang » est le tout premier de leur discographie. Mais qu’est-ce qu’il nous dit ?

Tout démarre avec « Xie Shen » sur fond de guitare très « groovy » qui démontre un premier visage du groupe. Celui-ci se qualifie effectivement de prime abord de « Melodic Groove Metal ». On l’entend dans tout l’album avec les fameux rythmes syncopés (« Yu Ren », « Hei Long Dao », « Liu Lang Sheng Si »…) qui donnent un effet « thrash », tout cela accentué par le chant alternant entre le clair et le growl.

On pourrait s’arrêter là, mais pourtant, quelque chose retient l’attention. Et cet élément particulier, c’est le deuxième visage du groupe : le folk. En effet, Song of Chu combine son « Melodic Groove » avec du « Folk Metal » pour rappeler au monde entier quelles sont leurs origines. Et cela se remarque particulièrement grâce à l’arrangement aux claviers qui donne un caractère ancestral et…chinois ! Ainsi, plusieurs instruments traditionnels chinois sont audibles, que ce soit l’erhu (sorte de violon à 2 cordes) avec « Cao Yuan Mu Ge », le guzheng (cithare à 21 cordes) avec « Teng Chao »ou bien le pipa (sorte de luth) avec « Ma ke Buo Luo »…En bref, l’utilisation des sonorités typiquement asiatiques assurent le voyage à l’auditeur en quête « d’exotisme »…

Enfin, pour encore plus prolonger l’aventure, il reste le dernier titre instrumental « Wu Jiang ». Avec ses arrangements symphoniques, cela nous fait penser à une BO de film d’aventures mettant en lumière la culture chinoise, comme par exemple « Pirates des Caraïbes III » avec la bande à Sao Feng…(Où d’ailleurs, il y a toujours cette réplique de Will Turner que je trouve personnellement inutile dans cette scène où Sao Feng choppe un de ses sbires et crie « Lâchez vos armes ! Ou je tue votre ami ! ». Ce à quoi Barbossa lui répond : « Vous pouvez le tuer : c’est pas notre ami » et où c’est là que Will réplique : « S’il n’est ni avec nous, ni avec vous, alors avec qui est-il ?« )

En conclusion, que retenir ? Pour un premier album autoproduit, Song of Chu étonne par sa maturité dans l’écriture et dans la qualité du son. Le mélange entre le groove et le folk metal reste une marque de fabrique unique pour le groupe. Reste à savoir ce que l’avenir lui réservera, si par exemple une tournée en Europe serait possible…

Note : 9/10

Tracklist :

  1. Xie Shen
  2. Yu Ren
  3. Kuang Lan
  4. Teng Chao
  5. Hei Long Dao
  6. Cao Yuan Mu Ge
  7. Liu Lang Sheng Si
  8. Ma Ke Bo Luo
  9. Wu Jiang

Extrait de l’album :

Laisser un commentaire