Plantec, folk-electro breton

Bonjour les Vikings,

Le groupe dont je viens vous parler aujourd’hui n’est pas tout à fait du folk metal. Plantec, c’est un peu un OVNI à la croisée de plusieurs styles musicaux. Electro-folk, techno-trad, rock-fest-noz ? Je vous propose une plongée dans un univers où la bombarde côtoie le pad du DJ.

plantec

Plantec est tout d’abord un groupe de fest-noz : s’appuyant sur la musique traditionnelle bretonne, il utilise la bombarde comme instrument mélodique et se produit essentiellement lors de ces évènements où le public danse. Tous les morceaux de Plantec sont des danses bretonnes et folk : plinn, andro, valse, danse keff et bien d’autres.

Cependant, on est loin des groupes de folk acoustiques traditionnels : chez Plantec, l’ambiance rock-électro prédomine et donne aux morceaux des aspects tantôt planants, tantôt bourrins, et dans l’univers de la musique bretonne, leur style est unique en son genre.

Le groupe est aujourd’hui constitué de trois musiciens : Odran Plantec à la bombarde, Yannick Plantec à la guitare, et Djibril aux platines. En douze ans d’existence, le groupe a changé plusieurs fois de musiciens et collaboré avec d’autres, le pilier central restant les deux frères Plantec.

Le style du groupe a donc évolué et les albums ne se ressemblent pas tous : Reverzhi (2004) est basé sur le duo classique biniou-bombarde, A-Raok penche plutôt vers le rock avec une instru plus lourde. Les fans de l’époque metal de Plantec vous diront qu’ils préfèrent Mekanik, sorti en 2010 dont voici un extrait, C’hwezh ar marv.

A noter que tous les morceaux de Plantec avec des paroles sont en breton, avec des thèmes souvent engagés (Nantes en Bretagne) ou traitant de la Bretagne et ses traditions.

A partir de l’album Awen, lorsque le DJ Gabriel N’dombi, alias Djibril, rejoint le groupe, l’ambiance devient résolument plus électro tout en conservant les sonorités celtiques de la bombarde.

 

Ecouter Plantec, c’est chouette, mais l’expérience se vit pleinement en live.

Sur scène, seulement trois instruments : la guitare folk de Yannick, la bombarde d’Odran et les platines de Djibril. Mais aussitôt que les musiciens commencent à jouer, nous sommes emportés dans l’univers particulier de Plantec. La bombarde est toujours mise en avant, c’est l’instrument mélodique principal. C’est un son puissant, tantôt acide tantôt rond et grave, dont les notes s’enchaînent à une vitesse folle et tissent la trame mélodique du morceau.

La guitare vient adoucir et apporter les accords et le rythme des morceaux. Ne vous fiez pas au look accoustique de l’instrument : on sent que c’est un rocker qui la tient, et ça headbang sévère sur la scène. Enfin, Djibril aux platines apporte les composantes essentielles des morceaux : des nappes musicales ajoutent d’autres instruments, et les percussions électroniques nous emène proche de la transe.

 

Car c’est bien cela dont il s’agit lorsqu’on regarde les danseurs : ça saute, ça chante, ça headbang les yeux fermés, mais toujours en rythme, et le public se laisse emporter par l’énergie du groupe.

La musique bretonne et l’électro ont un point commun : la construction répétitive du morceau qui fait déconnecter les neurones et nous laisse planner, totalement immergés dans les morceaux. La musique bretonne et le folk metal ont un point commun : l’alternance de passages mélodiques calmes et de phases plus bourrines amenées par une montée en puissance progressive qui donne la chair de poule aux auditeurs. Plantec, c’est tout ça à la fois.

Visuellement, les effets sont aussi intéressants, entre le visage très concentré d’Odran, le dynamisme de Yannick et les longs dreadlocks que Djibril balance au rythme de ses machines, et bien sûr les circonvolutions des danseurs dans la salle. De plus, sur la tournée en cours, Plantec est accompagné d’un dispositif visuel qui projette sur les musiciens des images animées tantôt psychotiques tantôt zen.

Si vous avez la chance de vivre en Bretagne, vous aurez certainement l’occasion de voir Plantec près de chez vous, ils sont toujours en tournée pour la présentation de leur dernier album Kontakt. Même si vous ne savez pas danser, n’hésitez pas à vous incruster dans le cercle pour vivre pleinement l’expérience du set.

Discographie :

  • Reverzhi (2004)
  • Plantec (2006)
  • A-raok (2007)
  • Live (2009)
  • Mekanik (2010)
  • Awen (2012)
  • Best Of (2013)
  • Kontakt (2015)

 

Les dates de Plantec en fest-noz

Laisser un commentaire