Inclemency – Inclemency

a0384406969_16

L’on oublie trop souvent que la scène black atmo australienne a, au même titre que ses paires européens (et plus particulièrement scandinaves), de quoi convaincre les adeptes du genre. Woods of Desolation et Austere sont sans conteste les plus emblématiques, mais il y a aussi des formations moins renommées telles que Germ, Autumn’s Dawn … et un petit nouveau, Inclemency !

Et c’est ce dernier qui fera l’objet de cette chronique, avec un tout premier album éponyme sorti au début de l’année via Northern Silence Productions. Inclemency a été formé en 2013 à Sydney par deux membres du projet black Bleakwood, Vanessa Gentle à la basse et Brad Gentle aux guitares et au chant. Ils sont accompagnés d’un certain Tim Yatras, batteur de Germ, d’Autumn’s Dawn, et anciennement d’Austere. Comme quoi, le black atmo australien, c’est comme une grande famille ! Continuer la lecture de Inclemency – Inclemency

Belenos – Kornôg

Afficher l'image d'origine

L’océan m’entoure. Les embruns mêlés à la pluie forment sur mon visage un masque de cheveux trempés. Les yeux fermés, je respire à pleins poumons l’air marin de la Bretagne, alors que la houle me berce. Debout sur le pont, je me laisse emporter par le tangage du bateau et la douceur de l’eau ruisselant depuis mon front. Enfin, j’ouvre les yeux, et me voilà les fesses vissées dans un fauteuil, le PC sur les genoux. J’écoute Kornôg, le dernier album de Belenos.

Continuer la lecture de Belenos – Kornôg

Report : Hellfest Jour 2 / Samedi

Morrigan :

« On n’a toujours pas dormi!!!!! » ahhh que serait le Hellfest sans ces âmes imprégnées d’alcool qui te ruinent le petit cycle de sommeil que tu avais réussi à attraper. C’est bien beau tout ça, mais nous on a des concerts à voir, direction le site (et la cathédrale toujours aussi engorgée en fin de matinée…). Un café et quelques gâteaux plus tard, nous voici sous la Temple.

Reports par : Morrigan, Grymauch, Thrall, Huginn, Wunjo.

Photos par Guillaume Munin.

Groupes évoqués : Myrkur, Dark Fortress, Crobot, Heidevolk, Moonsorrow, Primordial, Gutterdammerung, Dark Funeral.

décor1 Continuer la lecture de Report : Hellfest Jour 2 / Samedi

Winterhymn – Blood & Shadow

12088245_10153017026987126_8591245265774104413_n

La scène folk/pagan d’Amérique du nord est moins réputée que chez nous outre-Atlantique, et c’est pourtant à tort vu les petites pépites que l’on peut y dénicher. Winterhymn pourrait très bien en faire partie, du moins, c’est ce que nous allons voir dans cette chronique.

Le groupe nous vient tout droit de Cincinnati dans l’Ohio et a été formé en 2009. On y compte en son sein six membres que sont Draug au chant et à la guitare, secondé de Varrik aux chœurs et à la guitare également, Alvadar à la basse et au chant, Valthrun à la batterie, Exura aux claviers et Umbriel au violon. En 2011, le sextet avait sorti son premier album, Songs for the Slain. Bien que ledit album avait ce mérite de nous faire gentiment taper du pied, cela s’arrêtait à peu près là, la faute à une production quelque peu faiblarde et des compositions pas toujours très inspirées, soit trop festives, ou au contraire peu pêchues. Alors une question nous brûle les lèvres, le groupe s’est-il amélioré avec son nouvel album fraîchement sorti, Blood & Shadow ? Continuer la lecture de Winterhymn – Blood & Shadow

Nox Inferna 2016

65ca3e_12f5ee3686e84aeb827dfbe091f41a20

En ce soir du samedi 14 mai dernier, le paisible monastère royal de Brou  à Bourg-en-Bresse (Ain) connut un sursaut d’énergie jamais égalé dans sa célèbre histoire, accueillant en son cloître la soirée Nox Inferna, dans le cadre de l’événement culturel annuel de la ville sur le thème « Bas les Masques ». Un événement organisé par la compagnie Edoras, créatrice du Ragnard Rock Festival.

13198377_1253724884637554_7377564397366019415_o

Entrecoupés de combats de vikings et agrémentés de stands mercantiles fort sympathiques, trois groupes, parmi les plus populaires voire adulés dans le milieu pagan-folk, se sont succédés sur la scène.

13244061_1253718644638178_2313610168002016120_o

 

Skálmöld, par Mistress of the Dark :

Avant les deux premiers sets, dans l’après-midi, les veinards présents sur le site (dieu que je les hais) ont eu le privilège d’assister à une prestation exceptionnelle, que jamais je ne me pardonnerai d’avoir ratée, offerte par Skálmöld : un a capella, aussi bref que grandiose, depuis un balcon du monastère… Enjoy :

 

Drakwald, par Mistress of the Dark :

13246311_1253720644637978_8456806944814401053_o

Il est 20h, il fait encore jour, Drakwald ouvre le bal. Plutôt engageants selon les syndicats (entendez votre serviteuse et quelques rares spectateurs) qui y ont trouvé énergie et bonne humeur, plutôt mollement selon la police (entendez la majeure partie du public) qui manifestement apprécie moyennement l’omniprésence des flûtes et autres binious. La prestation  est entrecoupée, à l’initiative du chanteur, d’un petit wall of death où se mélangent amicalement les combattants vikings (Cie les Loups de Fenrir, si je ne me trompe) et les spectateurs enthousiastes, sur fond de Chasm if Ignorance.

L’ambiance se réchauffe un tantinet et va vite décoller à l’arrivée d’Hypocras.

Setlist :

1 – Doomsday Argument

2 – Let the Slaughter Begin

3 – Echo of Memories

4 – Inhale the Ashes of Honor

5 – Chasm of Ignorance

6 – Blood and Glory

7 – Despair of the Last Men

8 – Erase by Fire

 

Hypocras, par Nidhögg :

11259750_1253730101303699_3651956971128878388_o

Après le set de Drakwald succèdent les « p’tits Suisses » de Hypocras, venus de Genève pour défendre leur 1er et unique album à ce jour (avec également un EP), pour être plus précis. Et ce fut une fort bonne surprise en ce qui me concerne, le groupe étant des plus dynamiques sur scène. Ne connaissant pas du tout le répertoire du jeune groupe avant de les voir, je ne suis pas en mesure de vous citer quels morceaux étaient les plus efficaces, mais encore une fois, l’énergie déployée, et le chanteur très communicatif et faisant beaucoup participer le public ont rendu le concert très agréable. Le folk pagan metal des Suisses se révèle très efficace en live, la flûte apportant une touche mélodique fort agréable pour compenser les growls puissants d’Alexandre, le chanteur donc ^^. Une excellente mise en bouche avant Skálmöld et un groupe au très fort potentiel, à revoir !

Setlist :

  1. Judgement of the Alpha
  2. Hunting the Troll
  3. Burning Drakkar
  4. Blood Feast
  5. Implosive Absolution
  6. Sociopathic
  7. Valkyries Experience
  8. The Last Charge

 

Skálmöld, par Nidhögg :

13220723_1253725594637483_5835334269558560603_o

Les Islandais de Skálmöld revenaient dans l’Ain pour la 2ème année consécutive, après leur très remarquée prestation l’an passé au Ragnard Rock Fest. Et c’est un groupe visiblement ravi d’être présent, et de noter « le plus beau cadre dans lequel nous avons joué », dixit Björgvin, le chanteur de la formation. On ne peut pas leur donner tort, le monastère de Brou étant particulièrement magnifique ! Pendant 1h30, le groupe va nous asséner un véritable best of, tous leurs meilleurs titres (à mon sens) étant joués ce soir là, et nous réchauffant par la même occasion, car il est vrai qu’il faisait un peu frisquet. Bénéficiant d’un son surpuissant, alors que l’an passé au Ragnard, il était parfois un peu brouillon, le groupe enchaîne sans coup férir les titres plus heavy les uns que les autres, ayant également la bonne idée de ne pas jouer les 2 dernières minutes un peu fastidieuses de l’excellente « Loki ». Le public sera au diapason, faisant de ce concert une excellente date ! En bref un groupe très agréable, sympathique et abordable, enchaînant les sourires durant le concert, un excellent show, tout pour faire un très bon souvenir de cette date.

Setlist :

  1. Intro
  2. Árás
  3. Gleipnir
  4. Fenrisúlfur
  5. Að hausti
  6. Með drekum
  7. Upprisa
  8. Sorg
  9. Himinhrjóður
  10. Miðgarðsormur
  11. Loki
  12. Sleipnir
  13. Narfi
  14. Hefnd
  15. Að Vetri
  16. Kvaðning

13116278_1253729817970394_3268804245706619808_o

 

Pour conclure, d’un avis commun :

Prenez un cadre exceptionnel, ajoutez-y une sono tout à fait respectable et des éclairages soignés, et faites de cette première Nox Inferna une franche réussite, sur fond d’ambiance fraternelle. Un grand merci à la compagnie d’Edoras pour avoir organisé cet évènement dans un tel cadre, à l’année prochaine nous l’espérons ! (…mais avec quelques degrés Celsius supplémentaire, cette fois ! ^^)

Photos : Nicolas Semenioukoff

Report : Hellfest Jour 1 / Vendredi

Une légende raconte que le temps s’arrête l’espace d’un weekend par an dans la petite ville de l’Ouest de la France nommée Clisson. Qu’une déferlante de metalleux vient y établir son camp et le fête avec les honneurs. (non on ne vous racontera pas notre soirée du Jeudi).

Par : Mäntymetsä, Huginn, Grymauch, Thrall, Morrigan, Iona Storm.

Groupes abordés : Cruachan, Jambinaï, Kampfar, Inquisition, Korpiklaani, Dropkick Murphys, Rammstein, Kvelertak, Abbath.

Photos : Guillaume Munin.

décor5 Continuer la lecture de Report : Hellfest Jour 1 / Vendredi

Eldamar – The Force of the Ancient Land

a0349745761_16

Aujourd’hui, direction les monts enneigés de la Norvège avec Eldamar, projet solo d’un certain Mathias Hemmingby. Le one-man-band a vu le jour lors de l’été 2015, dans la ville d’Askim. Les adeptes de l’univers de J.R.R Tolkien feront aisément le rapprochement, puisqu’Eldamar renvoie au foyer des elfes, qu’est la région côtière d’Aman, située à l’est de la chaîne montagneuse des Pelóri (voilà, si l’envie vous prend d’y faire un p’tit tour, vous connaissez le chemin …).

C’est ainsi que sortit cette année le premier album d’Eldamar, The Force of the Ancient Land, via le label allemand Northern Silence Productions. Ne serait-ce qu’à l’artwork et au titre des morceaux, nous pouvons nous attendre à une ode à la nature, et plus particulièrement au pouvoir que peuvent dégager les terres nordiques. Outre cette influence, Mathias s’inspire également de Tolkien (ça, vous l’avez compris), mais aussi du paganisme et de la magie elfique. Continuer la lecture de Eldamar – The Force of the Ancient Land

Folk Pagan Webzine