Onirism – Falling Moon

Après un EP et un Split (avec Pure Wrath) en 2017, Onirism revient cette fois avec un nouvel album : « Falling Moon ». Pour ceux qui ne connaissent pas, Onirism est un one-man band français créé en 2014 par Vrath. Le style est un habile mélange de Black atmosphérique, mélodique parfois frôlant l’ambiant. Deux thèmes sont récurrents à travers toutes ses sorties : les astres et les rêves. Et ce nouvel opus ne déroge pas à la règle, comme peuvent en témoigner le nom et les titres des chansons. Quelques jours après sa sortie, je vous propose de découvrir cet album.

L’introduction, très folk, amène l’auditeur déjà dans un autre monde, préparant le terrain pour la suite, qui ne tarde pas à arriver. « See the End of the World », seconde chanson, sonne parfaitement, comme on l’attend d’Onirism : ce timbre aux claviers, reconnaissable entre mille, est présent dès les premières secondes. Ceux qui ont déjà écouté les albums précédents comprendront ce que je veux dire par là. De même, on retrouve cette voix, lancinante et débitant ses paroles qui nous invitent à oublier ce qui nous entoure, pour partir dans nos rêves. Puis vient « I’m Dying again », avec ses notes envoûtantes et folkloriques, comme une célébration de la mort. Si vous avez écouté (l’excellent) « The Well of Stars », vous reconnaîtrez sûrement « The Endless Ride of Heavens » en version finale, qui s’insère parfaitement dans l’esprit ce rêve, ce voyage à travers notre esprit. L’album comporte deux interludes, qui apportent un plus, une coupure douce et légère avant de sombrer à nouveau dans des songes perturbés.

Cet album présente une diversité de passages et d’ambiances riches. Du final lent et calme de « The Cosmic Whale », aux visions cataclysmiques et inévitables de « Falling Moon », il est certain que vous ne pourrez pas rester insensibles à ces mélodies changeantes, tantôt nous emportant dans de délicieux rêves, tantôt grises et menaçantes. La dernière chanson, « The Celestial Calling » achève ce voyage onirique, rappelant que finalement, la mort n’est peut-être rien d’autre qu’un rêve éternel…

Note : 7/10

Sortie le : 30/03/2018

Tracklist :

  1. Night Sky Above the Desert (intro)
  2. See the End of the Worlds
  3. Falling Moon
  4. Under the Stars
  5. I’m Dying Again
  6. The Endless Ride of Heavens
  7. Summoned by the Astral Side (Interlude)
  8. When Titans Awakes
  9. The Cosmic Whale
  10. Meteor Shower (Interlude)
  11. The Celestial Calling

Bandcamp

Facebook

Lien vers l’album

 

 

 

Laisser un commentaire