Omnia – Naked Harp

Omnia Naked HarpEt voilà le petit dernier de l’année 2015 en matière de folk pagan, et pas des moindres, le dernier Omnia, groupe qui commence sérieusement à poser ses couilles au sein de la scène, à tort ou à raison d’ailleurs… Enfin, Omnia, plutôt Jenny qui prend les rênes ici d’un album solo de Harpe à l’image de l’ancien Beltaine sorti au début des années 2000 et qui n’est depuis bien longtemps plus disponible à l’acquisition !

Ils ont donc décidé de remettre le couvert, sous les demandes des fans diront-ils, pour nous livrer un album tout en douceur et simplicité par ces temps de fêtes où le crâne a souvent besoin de repos ! Mais vers quoi se sont-ils dirigés ? Un vulgaire ersatz de Beltaine ? Ou un album à part entière qui se tiendra fier et droit au sein de leur discographie ? Et bien l’heure est à la surprise ! Après un Earth Warrior en demi-teinte qui marque plus par son accessibilité et son manque de prise de risque que par une ingéniosité jouissive, Omnia a su délaisser son côté quelque peu « m’as-tu vu » au profit d’un penchant plus sincère, moins porté sur le message que sur les émotions. Et pour ce faire ils ont employé les grands moyens. Premièrement les artworks de l’album, tous réalisés par Victoria Francés (vous avez certainement croisé ses travaux quelque part je vous laisse chercher) sont d’une redoutable efficacité. Des teintes sombres, un tracé fin, le tout imprimant une triste mélancolie à la rétine est en totale opposition avec le sujet de cet album qui n’est autre que l’Amour avec un grand A. Alors oui, que vous soyez prévenus, cet album suinte la candeur et la naïveté ce qui n’est absolument pas un mal si tant est que l’on se laisse bercer par ses notes douces et rêveuses, et si l’immersion est toujours difficile, déjà vous n’y mettez pas du votre, et ensuite la longue préface de Steve est là dans le booklet pour nous faire vivre son amour voué à Jenny et sa musique.
Puis deuxièmement, cet album a été enregistré et mixé à l’Orchus studio par Fieke Van Den Hurk, aka vielle à roue-iste de Cesair, qui a vu assez de formations passer dans son studio pour que j’aie l’esprit tranquille. Et je dis ça en mettant de côté toute la perte d’objectivité que j’ai à l’évocation du nom de Cesair.

Et donc comme je le disais plus haut, ce Naked Harp n’a rien d’une repompée de Beltaine. Cet album nous offre quinze titres dont dix sont inédits, soit inspirés de musiques traditionnelles soit empruntés à un joueur de harpe cher au cœur de Jenny, Turlough O’Carolan. Et c’est donc au court de ces 50 minutes que l’on sera transporté d’envolées lyriques en joyeuses mélancolies. Chaque titre jouit d’une délicatesse propre à l’instrument mais sublimé par le jeu de Jenny qui sait se faire aussi satiné qu’endiablé. C’est ainsi que « Jenny’s Tits » se voit accompagné de bodhràn pour relever l’intensité du titre tandis que « One Morning in May » nous évoque les doux levers de soleil de printemps de par ses notes chaleureuses rythmées d’une paresse matinale toute trouvée.
Et puisqu’il faut en parler, je n’ai qu’une zone d’ombre à reprocher à ce Naked Harp, la reprise de l’excellent titre « Luna » d’Omnia qui se suffisait si parfaitement à lui-même. La version originelle est d’une tristesse délectable, simple, ne laissant fuser que de l’émotion pure mise en valeur par une rythmique en totale adéquation avec la langueur d’une nuit claire. Non pas que cette nouvelle version soit ratée, mais l’ajout de la sansula apporte, à mon avis, une surcharge malvenue ôtant tout caractère tangible à la mélodie. Elle nous semble d’un autre monde alors que j’appréciais bien plus le coté nuit froide et sans nuage de la première version. M’enfin, rien n’est parfait.

Finalement, cet album ne vous fera certainement pas danser, mais accompagnera agréablement vos songes et pensées que tout esprit requiert lors de ces longs dimanches d’hiver.

Grymauch

NOTE : 8/10

Tracklist :

  1. One Morning In May
  2. The Flutterby Set
  3. Eleanor Plunkett
  4. The Fairy Queen
  5. Dil Gaya
  6. Bridget Cruise
  7. Jenny’s Tits
  8. Planxty Irwin
  9. Love Birds
  10. En Avant Blonde
  11. Omnia Medley
  12. Anam Cara
  13. Uvil Uvil
  14. Luna
  15. O’carolan’s Dream

Sortie : 27 Novembre 2015

Lien du groupe : Facebook, Site Officiel.

Laisser un commentaire