Northland : interview avec Vic (FR)

bandA l’occasion de la sortie de leur nouvel album tant attendu Downfall and Rebirth, Vic (bassiste) a pris le temps de répondre à quelques questions, nous dévoilant un peu plus le groupe et l’album!

  • Votre nouvel album vient juste de sortir, c’était un album très attendu dans le milieu du viking metal, félicitations ! Notre propre chroniquer lui a attribué un 10/10 !

Merci beaucoup ! On dirait bien qu’on ait finalement quitté le studio, et que le monde était toujours là, on a donc fini avant l’apocalypse ! Mettons les blagues de côté : on a été un peu en retard mais ça en valait vraiment le coup. On a aussi souffert d’un accident, qui a mis notre batteur hors circuit pendant 8 mois. Après tout ce temps et ce travail, on est fiers de notre nouvel album, et très heureux d’avoir reçu un 10 de votre part !

  • Quels retours sur l’album avez vous eus pour le moment ?

On a eu beaucoup de chroniques pour l’instant, et des retours réguliers de la part des Northlanders à travers le monde. On espère pouvoir venir jouer dans chacun de leurs pays comme ils nous le demandent !

  • Vous êtes un groupe extrêmement populaire au sein de la communauté folk/pagan, et les gens qui s’y connaissent un tant soi peu, qu’est-ce qui fait votre succès selon vous ? Ca fait quel effet ?

Il y a beaucoup de raisons différentes. L’une d’entre elles est que lorsque nous avons sorti notre demo, il n’y avait pas tant de groupes de folk metal existants, ou du moins, beaucoup moins qu’aujourd’hui (surtout dans notre pays). L’un de nos anciens membres a fait plein de copies, il a été à un Paganfest à Paris, et les a distribuées là-bas. Ca sonne très underground, et il y a encore beaucoup de personnes qui aiment son son très brut. On a très vite commencé à tourner en Europe, ce qui a aidé notre musique à se diffuser un peu partout. On ne laisse pas les gens rester tous calmes pendant nos shows, comme ça ils se souviennent de nous quand ils rentrent chez eux.

Avoir un groupe comme Northland, ça signifie beaucoup de travail dans l’ombre, mais les meilleurs moments sont toujours sur scène et après les concerts. C’est très gratifiant d’être récompensés en parlant avec les gens qui ont apprécié ton concert après ce dernier, et de partager quelques bières avec eux ! Ca veut dire que tout ton travail en amont, tu l’as bien fait.

  • Qu’est-ce qui fait l’originalité de Northland par rapport aux autres groupes ?

On vient d’horizons (à l’intérieur de la scène metal) très différents, et on a même joué dans des groupes non-metal. Je pense que ça crée un mélange intéressant qui a bien évolué du fait que les choses ne sont pas précipitées. Certains des groupes de folk metal les plus populaires sortent plein d’albums au sein desquels il faut vraiment faire le tri pour trouver ce qui est bon.

On aime à penser qu’on a un style unique et qu’on ne sonne comme aucun autre groupe de folk metal. On a reçu de nombreux avis sur Youtube disant que notre chanson « Where the Heroes Die » ressemblait à « Vicory Song » d’Ensiferum, le truc c’est que WTHD a été écrite avant !

  • Vous avez aussi trouvé un lineup qui est désormais stable. J’imagine que c’est plus simple pour travailler ?

Pour avoir joué dans un paquet de groupes et souffert de changements de lineup dans certains d’entre eux, je dirais que c’est l’une des choses les plus pénibles concernant la musique. Je suis convaincu que c’est plus facile de recruter de nouveaux musiciens s’il y a de l’argent ou de la notoriété en jeu, mais il y a tellement de metalleux qui ont des groupes, que c’est difficile d’engager des musiciens doués et dignes de confiance quand on a déjà perdu quelqu’un auparavant – surtout quelqu’un qui ne joue pas déjà dans un groupe, ou qui accepte de quitter l’un de ses quatre groupes. Et quand finalement tu trouves quelqu’un, le processus d’intégration va de lent à interminable. Donc le mot final est que OUI, on a enfin trouvé un lineup stable et engagé, croisons les doigts !

  • Parlons un peu de l’album en lui-même maintenant. Vous pouvez nous expliquer quels étaient vos objectifs avec cette nouvelle galette ? Tout particulièrement comparé à ce que vous aviez sorti avant. Ce qui change, ce qui est conservé…

« Northland » a été sorti dans la précipitation, car notre précédent label nous mettait beaucoup la pression. Le mixage avait été fait en Allemagne, tout comme le mastering., et on n’en est pas totalement satisfaits. Mais le label avait un calendrier, et donc Northland s’est retrouvé en rayons doté d’un son qui ne nous satisfaisait pas complètement. Première apportée amélioration sur le nouvel album : un bien meilleur son. Bien sûr, ça ne sonne pas comme un enregistrement à 20,000 €, mais on est contents du résultat, et aussi bien nous-mêmes que Gorka Dresbaj (The Room Studio, Barcelone) avons fait un super travail.

Un autre grand changement, c’est que la flûte a été enregistrée en réel cette fois-ci (par Jordi Clapés, un joueur rapide et excellent!), alors que c’étaient des sons de samplers sur le premier album. La prochaine étape, l’accordéon ! (rires)

Je crois qu’on a toujours les mélodies très prenantes avec une section rythmique toujours très puissante, mais cette fois-ci, les compositions sont légèrement plus élaborées, et certaines fois, plus complexes. « Duskriders » par exemple, est ma chanson préférée sur cet album à cause de cela ! Des changements de tempo, beaucoup de changements de dynamiques, etc…

band2

  • Et en ce qui concerne l’histoire qui est racontée à travers les paroles ? Et le titre de l’album ?

« Downfall and Rebirth » est un concept album, et en tant que tel il suit une certaine histoire qui a à voir avec la dichotomie entre le jour et la nuit, la lumière et l’obscurité. Il suit le déroulement d’un jour (When Nature Awakes, Bloodred Sunrise, Duskriders, Moonlight Spell, etc…) en montrant l’ascension de la nature contre la tyrannie de l’espèce humaine. La chute de l’humanité, et le retour de la nature, après sa presque extinction (Newborn Star). Certaines pistes s’éloignent un peu de cette ligne directrice pour devenir des chansons de bataille (Whispers in the Wind), par exemple. Mais on a vraiment ressenti le besoin de faire un tel morceau, pour la simple raison qu’il a été écrit pendant le mouvement des Indignés en Espagne.

  • Je trouve qu’un certain équilibre a été trouvé : d’un côté, il y a une certaine unité sur cet album, mais d’un autre côté, il y a des titres un peu différents comme Moonlight Spell par exemple, avec l’alternance chants féminins/chants masculins. Comment vous expliquez ça ?

On a le sentiment qu’il y a un feeling différent sur plusieurs morceaux. Certains sont plus épiques (When Nature Awakes, Newborn Star), d’autres plsu thrashy (Fury’s Unleashed), il y en a avec plus de rythmes traditionnels (Together we Die), etc. Mais les parties folk est le ciment qui crée le son unifié de Northland.

Moonlight Spell est le Distant Land de cet album, qui est bien meilleur que le précédent selon nous. On n’a pas trop aimé le résultat final après le mixage de Distant Land, et de cette manière, Moonlight Spell est un peu notre rédemption. On adore les tires acoustiques, et on a vu qu’avoir Lady Morte (Trobar de Morte) dessus serait parfaitement approprié. En fait je crois que ça a très bien fonctionné ! Une chose que peu de personnes savent est qu’il existe une autre chanson acoustique qui a été laissée de côté (mais qui a été enregistrée) de l’album, donc elle sortira sans doute dans le futur.

  • Il y a une chanson dont vous êtes particulièrement fiers ? Pourquoi ?

Chacun de nous a à titre personnel une chanson préférée. Comme je l’ai dit, ma préférée est Duskriders, pour d’autres c’est Bloodred Sunrise, Together we Die, When Nature Awakes, ou Whispers in the Wind. Mon choix est très clair : c’est la chanson la plus prog ! Ce qui est génial avec cet album, c’est qu’on peut jouer toutes les chansons en live, ça va donc être difficile d’en choisir certaines, et d’en laisser d’autres pour les concerts !

artwork

  • Personnellement, j’aime beaucoup l’artwork aussi, qui correspond parfaitement bien à votre musique. On peut avoir quelques infos sur qui l’a réalisé et comment ?

Avoir cet artwork a été un processus particulièrement pénible. On a demandé à quelques amis ou contacts de dessiner quelques idées pour la pochette avec quelques indications : on voulait montrer le réveil de la nature, et on voulait quelque chose d’inquiétant, d’agressif. On avait quelques idées sympa, mais quand on a demandé aux artistes de changer quelques éléments, les artistes ne finissaient jamais leur travail, on a eu à changer quelque chose comme trois fois de l’un à l’autre, jusqu’à ce qu’on décide de faire appel à un pro qui avait déjà dessiné des pochettes d’albums à succès. On est tombés sur Peter Sallái, le créateur des artworks de Sabaton entre autres, donc on lui a demandé de faire la même chose, bien que l’idée d’un monstre ait émergé lors de ce processus. Le résultat a été tellement génial, qu’on a juste demandé quelques modifications de couleurs. Maintenant ce qui va être difficile, ça va être de transormer tout ça en Tshirts!!! (rires)

  • Où avez-vous puisé votre inspiration pour nous sortir un si bon album? Il y a des livres, films, d’autres groupes qui vont ont réellement inspirés?

Quelle meilleure source d’inspiration que la réalité elle-même? L’idée de créer cet album est née un de ces jours banals où tu te mets à philosopher, et tu commences à discuter avec tes amis sur comment l’espèce humaine est en train de détruire la Terre. Tout le monde sait que c’est la réalité, et le moins que Northland puisse faire était d’écrire un album pour éveiller les consciences. Si on y réfléchis bien, on peut trouver l’inspiration pour écrire des paroles du type de celles qu’on trouve dans Downfall and Rebirth, il suffit de penser à la puissance de mère nature, et l’insignifiance de la race humaine dans cet univers.

  • Vous avez choisi de chanter en anglais, pourquoi ce choix quand pas mal de groupes de folk/pagan forgent leur identité en chantant dans leur langue maternelle?

On écrit nos chansons en anglais car ça sonne mieux à nos oreilles, et de plus, c’est plus facile pour atteindre les gens à travers le monde. On adore des groupes comme Moonsorrow, mais on ne peut nier qu’on ne pourra jamais avoir un public entier qui reprend les paroes de leurs chansons avec eux en concert. On n’aurait pas pu avoir des centaines de personnes à chanter We Want Revenge avec nous si on chantait dans notre langue natale. Ca crée plus de lien avec les gens. On avait des bribes de paroles d’une chanson sur la démo en espagnol, et peut-être que des choses en catalan/espagnol viendront plus tard, qui sait? Il y a plein de groupes de metal extrême dans notre région, la Catalogne (comme Vidres a la Sang, Foscor, ou Setge), et qui chantent en catalan, nous avons un profond respect pour eux. Ca n’était pas facile à la base de faire sonner notre langue maternelle de manière brutale et aggressive, et ils s’en sont plus que bien sortis. On va continuer à chanter majoritairement en anglais, du moins pour le moment!

  • Je voulais avoir ton point de vue sur la scène metal espagnole. En tant qu’étrangère, j’ai l’impression qu’il y a beaucoup beaucoup d’excellents groupes (tout particulièrement pour ce qui est du folk/pagan/viking), mais la plupart restent très underground malheureusement…

C’est vrai dans la plupart des cas malheureusement. Quand on a commencé à tourner, quasiment aucun groupe de folk/pagan n’avait jamais traversé nos frontières. Peu après ça, des groupes comme Drakum et Ravenblood ont commencé à jouer sur des festivals internationaux, et maintenant Celtibeerian font un travail admirable aussi. Incursed sont très prometteurs aussi. On espère que tous ensembles, on est en train de construire une scène forte, avec plus de groupes exportables. En fait, bien que certains allemands disent que la scène folk/pagan est en train de se mourir, elle a l’air très en forme d’ici!

  • Vous avez des projets de tournée pour promouvoir l’album? En France?

Comme je suis en train de répondre à ces questions, notre agence de booking espagnole est en train de finaliser nos dernières dates espagnoles. Bien qu’on ait tourné en Espagne assez souvent, on a le sentiment d’avoir plus favorisé le Nord que le Sud. C’est marrant, parce qu’on vit dans la partie Nord du pays, et les allemands nous demandent tout le temps comment ça se fait qu’on s’appelle Northland alors qu’on est originaire d’Espagne, alors alors qu’on a joué dans plus de villes en Allemagne que dans notre propre pays! Revenons à notre sujet, quand cette interview sera publiée, les dates seront probablement publiques aussi! On va visiter autant d’endroits de la péninsule ibérique que possible sur cette tournée, on ne va pas se contenter juste des grandes villes cette fois-ci, comme on a pu le faire quand on a tourné avec Turisas, Equilibrium, ou Manegarm. On espère que les gens aimeront! Santa Maria Summer Fest au Portugal fera partie de cette tournée.

On va très probablement aller jouer en Russie (et les pays baltes aussi si possible) en Septembre, mais c’est encore trop tôt pour connaître les détails de cette tournée.

On attend toujours des offres de promoteurs pour tourner en Europe de l’Ouest afin de promouvoir Downfall and Rebirth, disons donc que ceci est un appel aux promoteurs et aux bookers. On est super motivés à l’idée de revenir en France, c’est l’un des pays dans esquels on a eu le sentiment d’être le mieux accueillis, donc on fera tout pour revenir!

dates

  • D’autres projets?

On déborde d’idées, mais on n’a pas assez de temps et d’argent pour les réaliser, on devra tout planifier. On a deux vidéo clips (en plus de la lyric video qu’on vient juste de sortir) en tête et en discussion, on aimerait enregistrer un live sur la tournée, faire imprimer de nouveaux modèles de Tshirts, on a aussi un projet secret dont on ne peut pas parler… Tout viendra à point pour qui sait attendre!

  • Merci d’avoir pris le temps de répondre à toutes ces questions! Je te laisse avoir le dernier mot!

Merci beaucoup, ça a été génial de partager ce qu’il y a derrière Downfall and Rebirth, et Northland. On espère vraiment revenir en France aussi vite que possible, vous nous manquez! Aidez nos prjets à devenir réalité en achetant une copie digitale ou physique de notre nouvel album sur http://northlandmetal.BandCamp.com. Merci beaucoup Northlanders!

Find Northland on Facebook, Bandcamp.

Morrigan.

Laisser un commentaire