Morhana – When the Earth Was Forged

MorhanaOn y va ! Sorti en décembre 2015, cet opus est le premier album du groupe polonais Morhana.

Que nous réserve t-il ? Est-ce une belle surprise ? Nous allons étudier tout cela…

Quelques mots sur le groupe :

3540304338_photoMorhana est un groupe de pagan metal polonais fondé en 2006 et originaire de Varsovie.

Après avoir sorti deux démos en 2008 et 2009, une EP de démos en 2011 et une compilation de démos en 2013 (bref, ça fait beaucoup de démos ! :p), ils sortent en décembre 2015 leur premier album « When the Earth Was Forged ».

C’est celui-ci que nous allons voir aujourd’hui…

L’album :

MorhanaDéjà, nous pouvons dire qu’il n’y aucune surprise quant au commencement. Il démarre par une « Intro » de tout ce qui a plus banal avec en fond une femme prononçant des sortes d’incantations. Et c’est là que ça démarre avec le titre éponyme de l’album « When the Earth Was Forged ». Ici, la guitare y est efficace, la batterie simpliste, le refrain accrocheur et le chant guttural à la limite du « parler », ce qui peut dérouter…

En réalité, un premier constat amer nous vient immédiatement à l’esprit : cet album est loin d’être surprenant. On y retrouve les recettes « classiques » d’un groupe de pagan metal : le violon (comme dans « The Traveller », « Trolls on the Sea » ou bien « Dreamland »), la flûte (« Plinn », « Sleeping Knight ») le chant guttural (« Morhana » et dans presque toutes les chansons de l’album), les rythmes « rapides et festifs » (comme pour « WTF »…D’ailleurs, les amateurs de bière apprécieront le début de la chanson ! xD), etc. Nous pourrions nous en arrêter là et en quelque sorte laisser cet album au fin fond du placard. Mais il faut tout de même reconnaître que, malgré une absence de « ligne rouge », nous passons un bon moment à écouter l’album, puisque les voix claires sont belles à entendre, les guitares sont maîtrisées et force est de constater que l’anglais n’est pas la seule langue utilisée, puisque le polonais se taille la part du lion, comme pour les chansons « Morhana », « Mgêa » ou bien « Strzyga ». Cela nous plonge dans la tradition polonaise et c’est un des points positifs à noter.

En conclusion, que retenir ? Pour toutes les personnes recherchant la surprise et la nouveauté, cet album n’est peut-être pas convenable. Malgré tout, pour passer un agréable moment musical sans « se crêper le chignon », Morhana remplit son contrat. Encore faut-il que le groupe puisse continuer sur cette voie-là et pourquoi pas, nous surprendre pour le deuxième album…

Note : 5/10

Tracklist :

  1. Intro
  2. When the Earth Was Forged
  3. Morhana
  4. Mgêa
  5. The Traveller
  6. Trolls on the Sea
  7. Dreamland
  8. Wtf
  9. Plinn
  10. Strgyza
  11. Sleeping Knight
  12. Giants of Ice

Extrait de l’album :

Laisser un commentaire