Kontinuum – Kyrr

495201On voit souvent les mêmes pays ressortir quand on parle de metal (Allemagne, Norvège, Suède, Finlande… etc.) et force est de constater qu’il est bon de ne pas négliger les pays qui, plus discrets de par leur nombre de sorties, recèlent des pépites telles ce Kyrr dont nous allons parler.

Les Islandais de Kontinuum ont entamé leur carrière il y a de ça 5 ans, période durant laquelle un premier né avait vu le jour Earth Blood Magic  (2012). Ce premier essai qui avait déjà bien  été reçu par le public et les critiques se voit cette année gratifié d’un successeur qui saura confirmer que Kontinuum est un nom à ne pas oublier car il s’agit bien là d’un petit trésor de 45min dont nous allons faire la description !

Si la pochette vous laisse présager un album froid et sombre, il n’en sera rien d’aussi radical, mais vos sens seront bel et bien balayés par un vent de fraicheur…

Proposant une musique captivante  et éthérée dans la droite lignée de groupes comme Solstafir, il est bien difficile de ranger Kontinuum dans une « boite à genre musical »…. Peut-on parler de metal progressif ? De metal atmosphérique ? De rock ambiant, mélodique ? La vérité se situe quelque part au milieu de tout ça.

Les premiers singles (Breathe et I Huldusal) ayant été mis en ligne m’avaient déjà fait sévèrement saliver et laissaient présager du très bon, je ne suis pas déçu !!!! Vous l’aurez compris à travers les deux exemples cités précédemment, le groupe écrit ses paroles en anglais et en islandais, chose suffisamment rare pour être notée, et c’est très appréciable. Notre oreille n’étant pas habituée aux sonorités de la langue nordique, il en résulte un effet des plus mystiques.

A chaque moment de l’écoute de Kyrr, on voyage, on s’évade, on rêve… Point de matière à headbanger comme un fou ou à courir nu et saoul dans les bois, le son de Kontinuum s’adresse davantage à votre cœur qu’à votre nuque, il vous prend aux tripes et vous invite délicatement à éveiller votre esprit à un monde nouveau, gelé et majestueux ; les aurores boréales ne sont jamais très loin lorsque vous fermez les yeux en écoutant Lone ou Undir Punnu Skinni.

La recette du succès du quintet ? Une  voix envoutante couplée à des mélodies accrocheuses, Breathe ou In shallow seas en sont les meilleures preuves selon moi. Que dire et demander de plus ? C’est sans démonstration de technicité ou avalanche de riffs sur fond de blast beat que Kontinuum saura séduire votre âme, mais à grand renfort d’ambiances fascinantes. Si vous aviez des réticences quant à vous jeter sur cet album, j’espère les avoir dissipées, le voyage est là, à portée de main, et il ne tient qu’à vous d’embarquer aux cotés de ces Islandais plein d’avenir pour le vivre !

Balmung

NOTE : 18/20

Liens :

https://www.facebook.com/kontinuumice?sk=wall

Tracklist :

1. Breathe
2. Í Huldusal
3. Hliðargötu-heimsveldi
4. Kyrr
5. Undir Þunnu Skinni
6. Lone
7. In Shallow Seas
8. Red Stream

Laisser un commentaire