Interview Welicoruss [FR]

Les voilà en Europe les sibériens de Welicoruss! A l’occasion de la sortie de leur nouvel album, petit échange avec Alexey : fondateur, chanteur, et guitariste du groupe.

IMG_28992

Salut Welicoruss, vous êtes un groupe assez méconnu en France, Alexey, peux-tu présenter le groupe et son histoire un peu ?

Salut ! Welicoruss est un projet qui a vu le jour il y a bien longtemps, en 2002. A cette époque j’étais encore étudiant en architecture et j’essayais de faire de la musique à la maison sur mon ordinateur. Mais au départ, je ne songeais même pas à faire un groupe, la musique était juste un divertissement pour moi. Mais peu à peu mes amis ont commencé à me convaincre de monter un groupe afin de jouer cette musique en live. Alors j’ai pensé pourquoi pas ?

Le lineup a énormément évolué au fil des ans, car c’était compliqué de trouver des musiciens qui soient réceptif à ce genre de musique à Novosibirsk. Cependant, depuis 2008, notre lineup s’est stabilisé, et on a sorti notre premier album : Wintermoon Symphony sur le gros label Moscovite CD-Maximum. Après cela, on a fait plusieurs tournées en Russie et autres Républiques Soviétiques jusqu’à ce que l’on sorte notre second album, Apeiron, sur ce même label, en 2009. Puis, on a encore connu des soucis de lineup, ce qui a entraîné une pause pour le groupe pendant un moment, mais en 2011, on a sorti l’EP Kharna, qui a dévoilé les nouvelles tendances de Welicoruss. L’album complet Az Esm’ a finalement pu sortir cette année, et on est très heureux de cela !

Vous chantez en Russe. Etait-ce important de conserver cette langue pour vous, et de cette manière de rester au plus près de vos racines ?

Quelqu’un m’a dit qu’on devrait chanter dans la même langue que celle avec laquelle on pense, mais ce n’est qu’à moitié vrai. Evidemment, c’est mieux d’utiliser sa langue maternelle pour sa musique, mais on a aussi une volonté forte de rendre notre musique accessible au plus grand nombre. On croit que tout le monde devrait rester à ses racines. Mais on veut aussi que notre musique soit accessible, c’est pourquoi on projette d’écrire des chansons dans différentes langues à l’avenir.

1

Bien entendu, la plupart des gens ici ne parlent pas le Russe. Tu pourrais nous en dire plus sur le concept de Welicoruss, ce qui est le plus important à vos yeux, et ce que racontent les paroles ?

Pour parler de l’ensemble du concept de Welicoruss, c’est tout à propos des concepts subtils d l’univers, la place de la vie humaine dans cet ensemble, les temps passés, les grandes batailles. On croit fermement que le monde qui nous entoure est bien plus complexe que ce dont il en a l’air ; la vie et la mort sont juste des portions d’un processus général, et on peut le percevoir en étant en harmonie avec la nature.

Vous aviez un deal avec Domestic Genocide Records (pour la distro si je ne m’abuse), mais vous fonctionnez pour l’instant toujours sans label. C’est un choix de votre part ? Pourquoi ?

On ne travaille plus avec Domestic Genocide maintenant, car ils ne remplissaient pas leurs obligations, on est donc à la recherche d’un label en ce moment.

Vous êtes un groupe totalement à part, qui mélangez beaucoup de genres et d’influences : des éléments folk à des aspects black metal en passant par des orchestrations symphoniques… D’où vient tout ça ?

Tout vient de moi et de mes préférences musicales. J’ai des goûts assez éclectiques, et j’aime mélanger les genres entre eux. Mais il apparaît qu’en soi, le metal « classique » en lui-même ne nous suffit pas, on essaie donc de repousser les frontières des standards.

Autre chose : les membres du groupes êtes originaires de différents pays (Serbie, République Tchèque, Russie). Est-ce que ça apporte quelque chose au groupe ? Le lineup actuel est aussi assez récent… Pourquoi tu as décidé de bouger à Prague ?

L’aspect international de notre lineup n’a pas encore eu l’opportunité de modifier notre musique elle-même (cependant, ça affectera peut-être les performances live). Mais je suis certain que cet aspect s’exprimera sur le nouvel album ! J’ai déménagé à Prague quand un point final a été mis à l’existence du lineup précédent. Je n’avais pas d’autre choix que de changer la localisation du groupe dans un environnement qui nous est bien plus favorable.

Welicoruss_13-12-2014-48

Comment définirais-tu Welicoruss ? Quelle est votre particularité comparés aux autres groupes ?

On essaie d’insuffler quelque chose de cosmique à notre musique et de connecter le passé et ke futur dans le même temps. Notre musique est complexe et elle est difficile à classifier et à cantonner à un seul genre : on a une atmosphère générale très atmo et sympho, on essaie de créer un nouvel espace, notre propre monde ! C’est sans doute de ce point de vue là qu’on se différencie des autres groupes qui pourraient plus ou moins nous ressembler.

Parlons à présent d’ Аз есмь. La dernière sortie pour Welicoruss était Карна, chanson qui figure également sur l’album, et il s’agissait d’un single. Votre dernier album est sorti en 2008. Ca fait un moment que je vous suit personnellement, et je dois dire que j’étais presque désespérée de voir le nouvel album sortir enfin un jour… Pourquoi ça vous prend autant de temps entre chaque sortie?

Il y a de nombreuses raisons à cela : la recherche de notre propre style et notre son propre, les changements de lineup, des problèmes internes au groupe… Ajouté à tout ça, il ne faut pas perdre de vue le fait qu’on a tenté de faire tout ça en Sibérie, où les conditions pour le développement d’une telle musique sont très compliquées. Ca peut paraître trivial, mais tu ne peux pas imaginer quels efforts j’ai du faire pour essayer de développer notre musique là-bas!

Que raconte Аз есмь?

Il n’y a pas vraiment d’histoire dans cet album. J’aurais plus tendance à dire qu’Az Esm’ est une compilation de mes pensées sur la vie, l’Univers, les sentiments… On peut bien sûr trouver des histoires spécifiques comme dans Sons Of The North par exemple, ou Kharna, mais ce sont seulement des fragments de l’immense puzzle de la conception de cet album. C’est difficile à expliquer en quelques phrases, car c’est aussi complexe et beau que la vie. C’est mieux d’écouter la musique, de lire les traductions des paroles plutôt que de tenter d’expliquer de quoi parle l’album.

Et concernant l’artwork? Qu’est-ce que vous avez voulu représenter dessus précisément?

L’artwork principal a été fait par la styliste du groupe : Anastasia Kriger. Elle fait tout le travail graphique, et Alex Mayhem les a rendus plus beaux.La pochette représente, en gros, l’être humain en train de se muer en une entité supérieure dans un autre espace, en se nourrissant d’énergies cosmique. Cette couverture représente parfaitement l’essence même de l’album.

Selon moi, l’un des gros points forts de cet album est l’usage qui est fait des choeurs. Est-ce que les différentes voix présentes sur l’album peuvent être vues comme les différents personnages d’une histoire?

Oui, je suis un très grand amateur de choeurs! Je les apprécie beaucoup, et tente de les utiliser dès que je peux. Mais je ne crois pas que ces différentes voix viennent d’histoires, il s’agit plus d’une interprétation de nos idées. Mais si tu parles de la voix plus âgée, c’est vrai, ce personnage représente le concept.

Je prend ici l’opportunité de poser une question plus personnelle : Слава Руси, issue du précédent album est l’une de mes chansons favorites. Tu peux me dire ce qu’elle raconte?

Comme je l’ai dit précédemment, il n’y a pas vraiment d’histoire dans cette chanson, il s’agit d’une chanson patriotique en quelque sorte, et qui décrit mon attachement à ma mère patrie, ainsi que ma fierté vis à vis de son histoire et de son peuple. C’est une chanson très personnelle qui a une musique marquante dans le même temps.

Welicoruss_13-12-2014-25

Vous avez joué avec Arkona l’an dernier, j’imagine que ça a du être une sacrée expérience pour vous?

On a joué plusieurs fois avec Arkona en Russie, et deux fois en République Tchèque. Je ne suis pas trop fan de leur musique, mais je les respecte pour leur créativité, et la force qu’ils ont mise à développer leur musique et leurs idées.

Vous avez joué en France pour la première fois il y a quelques semaines, comment c’était? Pourquoi ne venir que maintenant?

Ca a été compliqué de venir en France de Sibérie pour de multiples raisons. On avait déjà tenté de le faire en 2010, mais on a eu un problème de visa qui a rendu tous les shows qu’on avait de prévus impossibles à jouer. Maintenant, on est basés en Europe centrale, et on est prêts à faire plein de concerts en Europe et plus encore.

Notre premier show à Paris a été génial! Malgré a taille du club, il y avait une atmosphère particulière, et le public a encore amené plus d’énergie et d’entrain! On est très fiers et inspirés par une telle réaction de la part du public! Merci!

Quels sont les projets pour le groupe maintenant?

Comme je l’ai déjà mentionné, on va essayer de faire autant de concerts que possible pour que notre musique atteigne le maximum de gens . Dans le même temps on est à la recherche de bookers et labels qui pourraient nous aider pour cela, et que le processus soit plus simple. En plus de cela, on prépare notre premier DVD live, et on est déjà au travail sur le prochain album!

As-tu quelque chose à ajouter en conclusion?

France, tu nous a surpris non seulement par la beauté de ta capitale, mais aussi par ton accueil chaleureux pour note première prestation live! On espère pouvoir vous offrir plus de notre musique et revenir vous voir encore et encore!

Merci d’avoir pris le temps de répondre à toutes ces questions!

Merci!

Morrigan.

Suivez Welicoruss sur : Facebook, Site Officiel, Bandcamp.

Laisser un commentaire