Interview Sylvaine (FR) – Atoms aligned coming undone release

A la suite du concert aux 4 écluses de Dunkerque, Axoria a pu échanger avec Sylvaine, et lui poser quelques questions sur la sortie de son dernier album “Atoms aligned, coming undone”. Traduction en français.

Merci beaucoup de répondre à ces quelques questions pour notre webzine. Tout d’abord, peux-tu te présenter pour les personnes qui ne te connaîtraient pas encore ?

Bonjour à tous les lecteurs de Valkyries Webzine ! Je m’appelle Kathrine Shepard et je suis le seul membre du projet Sylvaine. Je suis née aux Etats-Unis, j’ai grandi à Oslo en Norvège et maintenant je vis à Paris en France pour la plus grande partie de l’année. La musique a toujours été dans ma vie autant que je me souvienne, mais c’est à l’âge de 14/15 ans que j’ai commencé à m’y intéresser sérieusement. Depuis, j’ai commencé à prendre des cours, puis j’ai fait partie de différents petits projets et groupes à Oslo, et finalement j’ai ressenti le besoin de créer Sylvaine. J’ai voulu créer quelque chose de 100% personnel, sans faire de compromis, et c’est ainsi que le projet est né.

Beaucoup de personnes qui viennent de te découvrir disent que c’est Alcest au féminin ! Penses-tu que ce qualificatif est approprié pour décrire Sylvaine ?

Les deux projets ont effectivement beaucoup en commun, et j’ai appris que nous parlions de sentiments similaires dans nos musiques. Mais je pense que c’est un peu réducteur juste de classifier Sylvaine comme une version féminine d’Alcest. Il y a bien sûr des similitudes et la comparaison est un très beau compliment car Alcest est un groupe fantastique, mais il y a quand même beaucoup de différences entre ce que je fais avec Sylvaine par rapport à ce que Neige fait avec Alcest. J’espère que les gens peuvent juste ressentir l’aspect véritablement personnel de ma musique, et peuvent l’apprécier comme telle, sans avoir à comparer avec quelque chose d’autre.

Tu as sorti ton 3e album Atoms Aligned coming undone dernièrement. Peux-tu nous dire l’historique de la création de cet album ? Est-ce que tu penses qu’il y a un palier de franchi avec cet album ?

Pour une fois, je suis actuellement en train d’aimer cet album. Je suis très fière du résultat, et je peux honnêtement dire qu’il y a chaque petite partie de moi dans la création de cet album. Je suis très heureuse que cet album fasse voyager l’auditeur du début à la fin, ainsi que de l’histoire que cela raconte grâce à la production et aux sonorités particulières. Je pense qu’il y a un palier qui a été franchi par rapport aux deux premiers albums, si je peux me permettre humblement de dire qu’il y a une maturité plus importante désormais. Atoms Aligned coming undone n’a pas été un album simple à concevoir pour moi, et j’ai constamment lutté contre mes doutes jusqu’au moment final de l’enregistrement. Cela a pris plus de temps que pour mes deux premiers albums, en raison de la pression et de la lutte contre la négativité que je me suis imposée. J’ai dû ainsi  rejeter toute une série de chansons au cours du processus de création, afin de ne conserver que celles qui me convenaient parfaitement, celles qui exprimaient profondément les émotions que je souhaitais transmettre dans cet album. Le processus d’enregistrement a été cependant un rêve absolu, car j’ai eu la chance de travailler avec une équipe de personnes qui comprenaient à 100% ma musique et ce que j’essayais de faire passer. Je repense à toute cette période de l’été 2017 au printemps 2018 avec beaucoup d’excellents souvenirs. J’ai hâte de retourner dans ce lieu magique qu’est le studio Drudenhaus à l’avenir !

Quelles sont les émotions que tu souhaites partager avec nous à travers cet album? Quelles ont été tes principales sources d’inspiration pour cet album (paroles, mélodies, etc.)?

Les émotions qui se cachent derrière l’album sont étroitement liées à celles des deux précédents. Comme toujours, la musique a tendance à être très introvertie, servant de moyen de comprendre et de résoudre toutes les difficultés auxquelles j’ai été confrontée dans ma vie, sans nécessairement apporter de réponses finales ni de solutions, mais on serait plutôt dans une catharsis thérapeutique. Ce qui est unique dans «Atoms Aligned, Coming Undone», c’est le fait de s’inspirer du monde extérieur pour une fois. En regardant l’état du monde d’aujourd’hui, il est difficile de ne pas en être affecté, c’est pourquoi j’en ai apporté une émotion dans la musique. «Atoms Aligned, Coming Undone» fait part de cette dualité entre la chute de la société humaine et en même temps, le fait de se sentir déchiré à l’intérieur de soi-même, de ses origines, à cause des restrictions, des limitations et des impuretés de la forme humaine. Comme un sentiment de ne pas appartenir à cet endroit.

Tu as des morceaux dans de nombreuses langues différentes (saudade = portugais, toska = russe, appel du vide = français, morklagt = norvégien). Pourquoi as-tu choisi cela?

Les écrits m’ont toujours fasciné, de même que les langues, et en particulier ces mots que l’on peut trouver dans presque toutes les langues, mais qui ne sont pas vraiment traduisibles. Lors de la création de mon premier album «Silent Chamber, Noisy Heart», j’ai trouvé ce mot russe «Tocka», qui expliquait parfaitement mon état d’esprit à l’époque. Après cela, j’ai rapidement décidé de toujours inclure au moins un de ces mots intraduisibles dans les titres de mes chansons, car ils m’intriguent. Sur mon deuxième album «Wistful», c’était «Saudade» et sur «Atoms Aligned, Coming Undone», c’était «L’appel du Vide». J’ai aussi commencé à inclure un peu de norvégien dans ma musique, car c’est la langue que je parle le plus dans ma vie. Je pense avoir évité de l’utiliser auparavant, car cela me paraissait trop terre à terre, trop dans le réel. Cela apporte toutefois un timbre différent à la voix et une qualité émotionnelle différente, que j’ai envie d’explorer davantage dans mes titres à l’avenir.

Quelle est ta chanson préférée dans cet album?

C’est toujours très difficile de choisir un morceau favori, car chaque chanson représente quelque chose de très personnel pour moi. Ce sont tous mes bébés, pour ainsi dire. Je dirais cependant que chaque album contient au moins une chanson, ce qui me fait ressentir quelque chose de profond à chaque fois que je le joue. Sur “Atoms Aligned, Coming Undone”, il y a deux chansons comme cela, “L’appel du Vide” et “Mørklagt”. Chaque fois que je joue ou que j’écoute ces chansons, elles me ramènent directement aux émotions brutes que j’ai ressenties en les créant il y a quelque temps et me donnent envie d’écrire à nouveau quelque chose de plus fort. Il est vraiment si bon de jouer «Mørklagt» sur scène ! Je sens vraiment que je transmets au public une partie très intime de moi à chaque fois que nous la jouons. J’aime vraiment chaque titre de «Atoms Aligned, Coming Undone», car je pense qu’ils offrent tous quelque chose d’unique à l’histoire de cet album.

Tu as réalisé un magnifique clip pour Abeyance, qui nous a vraiment permis de profiter de ton univers! As-tu d’autres projets vidéo pour d’autres titres de ce nouvel album dans le futur?

C’était un changement intéressant de travailler “Abeyance” dans un format audiovisuel et je dois dire que je suis super contente du résultat de cette première vidéo de Sylvaine! Grégoire Orio a fait un excellent travail et le tournage a été un moment vraiment agréable. J’espère vraiment recommencer l’expérience le plus tôt possible. Qui sait, peut-être que quelque chose va sortir dans peu de temps !

Le groupe Clouds vient de sortir son nouvel album et tu as été invitée à participer à leur projet. Peux-tu nous dire comment s’est passée cette collaboration?

Clouds est un groupe que j’ai rencontré par le biais d’amis communs et avec lequel nous avons joué plus tôt cette année en Belgique. Ils ont organisé un événement très spécial dans la cathédrale Amuz à Anvers, auquel nous avons été si aimablement invités à faire partie. Après avoir rencontré Daniel à ce spectacle, nous nous sommes vraiment entendus et avons convenu de continuer à travailler ensemble à l’avenir. Un jour, il m’a contacté avec une belle chanson qu’il avait composée pour le prochain album et m’a demandé si je pouvais y apporter ma touche. Ce fut un réel plaisir de travailler ensemble et j’espère sincèrement que l’aspect vocal et les paroles que j’ai ajoutés à cette pièce vont refléter les émotions fortes de la musique en elle-même.

Après ces 3 concerts en France et en Belgique pour la sortie de l’album, prépares-tu une nouvelle tournée pour 2019?

Nous travaillons sur d’autres dates en Europe, nous serons donc sûrement de retour en tournée en 2019 ! Nous sommes vraiment impatients de continuer à jouer ces nouvelles chansons en live, en donnant vie à «Atoms Aligned, Coming Undone», qui a été particulièrement bien accueilli jusqu’à présent.

Tu as déjà joué dans de nombreux pays (Russie, Ukraine, Grèce, Roumanie, Allemagne, France, Belgique, Pays-Bas, etc.), quel a été ton meilleur moment sur scène? Si tu as également des expériences intéressantes ou insolites à nous raconter?

Chaque spectacle a son propre caractère pour moi, car je présente toujours au public quelque chose de très personnel. Voir les gens du public réagir directement à quelque chose qui a été créé avec modestie est tout simplement la chose la plus fantastique que j’ai jamais pu demander. Je suis incroyablement reconnaissante d’avoir vécu cela dans ma vie…. Je me souviens que c’était une grosse pression pour moi de faire notre tout premier concert à Paris, au Klub en 2017. C’était une soirée vraiment intense! J’étais tellement bouleversée par l’enthousiasme et le soutien de la foule ce soir que je n’ai pu m’empêcher d’éclater en sanglots à la fin du concert… Je me souviens aussi que ce fut un honneur de jouer au Wave Gotik Treffen, également en 2017. Étant fan de la scène gothique depuis que je suis adolescente, c’est un festival pour lequel j’ai toujours rêvé de jouer. Réaliser cela était vraiment un rêve devenu réalité. Maintenant, pour des expériences plus folles, je pourrais mentionner les deux concerts que nous avons faits en Russie en mars 2017, car nous ne savions absolument pas que nous avions des fans dans ce pays ! C’était tellement surréaliste de jouer à Moscou dans un lieu presque à guichets fermés et même d’entendre des gens chanter nos chansons… C’était plus que cool.

Pour conclure, as-tu quelques mots à dire à nos lecteurs ?

Merci beaucoup d’avoir pris le temps de plonger dans l’univers de Sylvaine et j’espère sincèrement que vous apprécierez le nouvel album «Atoms Aligned, Coming Undone». C’est un grand plaisir de vous parler. J’espère que je vous verrai tous lors d’un concert quelque part en 2019 ! Jusque là prenez soin de vous !

Laisser un commentaire