Hypocras – Implosive

14955780_1293457590677076_8070966497866322563_n

Trois ans après un premier album extrêmement prometteur, nos petits Suisses préférés d’Hypocras sont de retour avec un tout nouvel EP intitulé Implosive ! On retrouve sur l’artwork l’animal que le groupe semble avoir adopté en tant qu’emblème, à savoir le sanglier, pour un effet « hyper bestial », si l’on reprend leurs termes. Ladite pochette a été réalisée par Diego, guitariste de Burning Flesh, groupe genevois de death metal.

L’EP compte quatre titres : tout d’abord deux tout nouveaux titres, puis une reprise, et pour clôturer, une petite surprise …

La première nouveauté, c’est « Implosive Absolution », morceau que j’avais eu l’honneur d’entendre en exclusivité il y a déjà un peu plus d’un an lors du premier passage du groupe à Nantes. Je peux ainsi d’ores et déjà vous confirmer que ce titre est parfaitement taillé pour le live. On ne change pas une équipe qui gagne, Hypocras conserve une recette qui marche, c’est-à-dire une bonne base death allégée par une flûte hypnotique et toujours utilisée à bon escient. Les premiers riffs de guitares nous feront immédiatement penser aux intros bien efficaces d’Amon Amarth. Une petite innovation par rapport aux anciennes compositions du groupe, le chant d’Alex (se rapprochant d’ailleurs de plus en plus de celui de Chrigel Glanzmann à l’âge d’or d’Eluveitie) est renforcé par les chœurs des musiciens à partir du second couplet. Ces derniers reviendront sur le titre suivant, « At the Edge ». Si l’on tend l’oreille, on peut aussi distinguer des invocations chamaniques. Un p’tit solo de guitare viendra également sublimer l’ensemble.

« At the Edge » reste dans la même veine, à la fois agressive et mélodique. Une intro à la batterie et à la basse, un growl hargneux qui surgit en même temps que des riffs ravageurs qui ne te donnent qu’une envie, celle de headbanguer sans modération. Une flûte on ne peut plus légère vient se poser lors des refrains, et les chœurs refont leur apparition, tels des guerriers assoiffés de sang et de victoire. Là encore, la guitare sera mise en valeur le temps d’un solo ultra-rapide.

Le troisième morceau de l’EP est une reprise de « A Song for Them », titre issu de l’album Ichi Ten Dai par Djizoes, groupe genevois de metal progressif. Hypocras nous prouve ici que l’on peut à la fois rester fidèle à un morceau, tout en y posant sa touche personnelle. En l’occurrence, le groupe nous propose une version death folk, de par l’ajout du growl, des vocaux chamaniques et de la flûte.

Et l’on termine sur la petite surprise qui risque de déconcerter les puristes. En effet, le groupe lance le pari audacieux de reprendre « At the Edge » dans une version … électro ! Mais n’ayez crainte, l’énergie metal reste néanmoins bien présente, si bel et bien que l’on a plus l’impression d’écouter un morceau d’électro folk metal que de la musique électronique « pure ».

S’il fallait trouver une faille pour cet EP, je dirais qu’il est simplement dommage de ne pas y trouver au moins un morceau original supplémentaire. Seulement un petit quart d’heure d’écoute, cela passe bien trop vite ! Néanmoins, Hypocras reste sur une bonne lancée avec des mélodies toujours aussi accrocheuses, ainsi qu’une prise de risque qui incite le respect. Vivement un prochain album !

Fée Verte

8/10

Tracklist :

  1. Implosive Absolution
  2. At the Edge
  3. A Song for Them (Djizoes Cover)
  4. At the Edge (Fucked Up Ibiza Vikings Remix)

Sortie le 25/11/2016

Liens du groupe :

http://www.darksite.ch/music/hypocras/weblog/
https://www.facebook.com/hypocrasofficial/?fref=ts
https://hypocras.bandcamp.com/

Laisser un commentaire