Heathen Foray – Into Battle

a4150946486_10

Les Autrichiens de Heathen Foray nous présentent en ce début d’année leur 4ème album qui porte comme doux nom « Into battle ». La tâche s’annonce d’emblée ardue, car il est forcément difficile de donner un successeur digne de ce nom aux 2 précédentes tueries que sont les albums « Armored bards » et « Inner force ».

Les 2 premiers titres de l’album relèvent pourtant le défi haut la main, et nous emmènent directement sur le champ de bataille. « Fight » et « Silence » puisque tels sont leurs noms, sont des titres épiques à souhait et proposent des voix claires magnifiques pour accompagner le grunt toujours impressionnant de Robert, ces rythmes entraînants, ces guitares lead efficaces, bref tout semble bien parti pour que le groupe nous propose un nouveau chef-d’oeuvre.

Et là, c’est le drame, tout s’écroule dès le 3ème titre. Celui-ci n’est pas mauvais en soi, attention, même plutôt réussi avec une jolie intro acoustique, mais loin, tellement loin d’égaler en qualité d’écriture les 2 premières chansons… On a l’impression qu’Heathen Foray a jeté toutes ses forces dans les premiers moments de la bataille, et c’est bien dommage. Je suis d’autant plus déçu qu’avec ses travaux précédents, le groupe m’avait habitué à un très haut standard de qualité !

Ce n’est malheureusement que le début de la dégringolade, l’album ne sera plus qu’une suite de titres tous plus décevants les uns que les autres, malgré quelques bons passages tout de même. Le titre « Knueppeltroll » a des relents de Rammstein, bon vous me direz, chant en allemand, grosses guitares, et la comparaison est toute trouvée. Cela dit, il y a de quoi être surpris, quand on s’attend au viking metal habituel proposé par les Autrichiens.

L’espoir a pourtant eu le temps de renaître avec « Unthinking », ses voix claires encore une fois fort bien utilisées, cette puissance et cette mélodie de guitare qui en font un titre épique. Pourquoi ne pas avoir appliqué la recette à toutes les compos de l’album ?

En tout cas, l’album se termine par une piste instrumentale « Wigrid », pas déplaisante en soi, mais que j’aurais plutôt vue placée en intro, et par un titre acoustique totalement anodin intitulé « Winterking » et qui fait office de bonus track. Sur 9 titres, ça nous fait donc en vérité 3 bonnes chansons. Alors, panne d’inspiration chez Heathen Foray ? Chutes de studio du précédent album ? Espérons que ce n’est qu’un passage à vide et qu’ils se reprennent pour le prochain album, encore une fois les 2 premiers titres laissaient entrevoir de telles possibilités qu’il serait dommage de ruiner tous ces efforts.

Je suis peut-être un peu sévère avec le groupe, mais je pense tout de même qu’on est en droit d’attendre mieux surtout lorsque le groupe en question possède un tel potentiel. Je ne suis pas du tout contre le fait que les groupes évoluent, bien au contraire, mais il faut que la musique reste inspirée, ce n’est pas malheureusement le cas qu’en de trop rares occasions sur « Into Battle ». Alors ça passe pour cette fois, tout le monde a le droit de se rater, mais ça ne passera pas une seconde, alors attention à vous messieurs !

Note :  5/10

Nidhögg
Tracklist :

1. Fight
2. Silence
3. Unthinking
4. Wofür Ich Streit´
5. Tír Na Nog
6. Knüppeltroll
7. Freundschaft
8. Wigrid

Sortie le 24 Avril 2015 chez Massacre Records

Facebook, Bandcamp

Laisser un commentaire