Havamal – Tales from Yggdrasil

Publié il y a plus d’un mois et demi, Tales from Yggdrasil est le premier opus des Suédois de Havamal.  Alors que souhaite nous dire ce cher Yggdrasil ? Réponse maintenant !

Vous souhaitez en savoir plus sur Havamal ? Je les avais déjà présentés dans mon article découverte que vous pouvez découvrir en cliquant ici.

L’histoire commence de manière classique avec “Harken the Shadows” sur fond de vent et vieux claviers vintage. Un gros marteau (celui de Thor ?) tape en rythme suivi des gros cuivres et la voix de Björn marmonnant de vieilles incantations viking retentit, rauque et puissante. La mise en bouche semble très introspective, tant on a l’impression que c’est tout droit sorti d’un film fantasy ou historique. 

Et c’est avec “Draugers March” qu’on rentre dans le vif (voire très vif) du sujet avec les gros riffs en tremolo si caractéristiques du death mélodique et surtout ces claviers qui habillent le tout. Ce dernier élément est certainement ce qui est le plus inattendu, tant on a l’habitude des groupes de death mélodique à tendance viking le rejeter fermement. Pour Havamal, cela passe comme une lettre à la poste. 

Certes, les riffs de guitare sont tous plus imposants les uns que les autres, comme en témoignent “Net of Ran” ou bien “Hail of Havamal”, faisant ainsi ressortir les influences d’Amon Amarth. Cela rend ainsi le tout diablement efficace. Mais ce sont les claviers qui rajoutent un style power metal non négligeable. Children of Bodom ont bien sûr été les premiers à avoir fait cela, mais venant d’un groupe de death mélodique parlant de mythologie nordique, cela reste assez rare. Wintersun utilise bien des claviers (dont on entend des influences dans “Berserker”), mais ne parle jamais de viking dans ses chansons !

En bref, ce que fait Havamal, c’est tout simplement rendre le tout catchy ! On peut même dénoter des influences power metal dans les mélodies, comme pour “Dawn of the Frost Giants”, dont l’intro peut faire penser à Nightwish. Ainsi, on a l’impression que le groupe, avec ses claviers vintage, est ancien, alors qu’il n’existe que depuis 2016 ! On pourrait même dénoter un côté épique (qui se prête d’ailleurs plutôt bien au sujet), comme pour “Ginnungagap” ou bien “Blood Oath” avec des chœurs montant en intensité. Ajoutons à cela des mélodies bien travaillées tout le long et surtout très mémorisables et cela achève de penser que l’album est un bijou ! Oups ça m’a échappé…:D

Pour son premier opus, Havamal apporte un vent de fraîcheur assez inattendu sur la planète metal. Avec une production de qualité, Tales from Yggadrasil est une des bonnes surprises de l’année ! Pour tout fan de death mélodique, de power metal et de viking tout court, c’est l’album à ne louper sous aucun prétexte ! Un avenir radieux semble se dessiner pour eux, tant la barre a été mise très très haute. A surveiller de près … avec l’aide d’Heimdall ?

Note : 10/10

Tracklist : 

  1. Harken the Shadows
  2. Draugers March
  3. Berserker
  4. Dawn of the Frost Giants
  5. Blood Oath
  6. Net of Ran
  7. Death of Balder
  8. Hail Havamal
  9. Ginnungagap

Extrait de l’album : 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.