HATS BARN – S.h.e.o.l

Quand on m’a demandé si je voulais chroniquer cet album sorti le 27 octobre dernier je me suis dit « Pourquoi pas ? ». En effet je suis très fan de black et en ce qui concerne les groupes français (et pour certains de langue française) j’aime particulièrement Gris, The Great Old Ones ou encore Blut Aus Nord pour ne citer qu’eux. Ne connaissant pas du tout ce groupe de metal français venu de Lille, c’est avec curiosité et enthousiasme que j’aborde cette chronique. Projet musical d’abord porté par le duo Abystrum et Psycho, le groupe officie depuis 2005 dans un black metal puissant et traditionnel. Aujourd’hui c’est Psycho seul qui tient la barre de ce projet. Juste un an après l’album N.A.H.A.S.H sort donc S.h.e.o.l, ce mot étant un terme hébraïque (Shéol) intraduisible pour désigner le « séjour des morts ».Hats Barn Sheol

L’album s’ouvre sur Ceremonials of the Ancient Gods  et le tout début du morceau sonne très Wardruna/Heilung, on pourrait presque s’attendre en réalité à un album au style plus pagan que black. Donc un début très « rituel » avec des percussions et des chants chamaniques. Mais très vite arrive la musique black propre au groupe. Au premier abord je me dis voici un bon groupe de black metal français de bon aloi, un son très cru, même si je trouve qu’on a tendance à beaucoup entendre la caisse claire, et là débarque le refrain avec son chant aigu et strident qui à mon sens « pourrit » le morceau. Voilà je l’ai dit, ce chant aiguë ressemble à une mauvaise parodie et cela me donne plus envie de rire que de pleurer. Je ne comprends toujours pas aujourd’hui ce choix artistique qui se trouve sur ce premier morceau de l’album. On retrouve de nouveau cette voix stridente en fond sur le second titre Purity By Fire qui, même si elle est moins présente, à tendance à agacer. Oui effectivement, l’amplitude vocale de Psycho est intéressante mais il faut quand même savoir bien s’en servir et au bon moment. In the Abyss of Dante est un titre chanté en français. Et je dois dire que celui-ci est plutôt bon comparé au début de l’album qui m’avait alors laissée déconfite. Un titre violent et sans voix suraigüe cette fois ! À mon sens un titre brutal et bien plus audible par rapports aux morceaux précédents, qui plus est, soutenu par un passage très lancinant et très beau, douloureux, porté par une voix psalmodiant un chant rituel. Quel dommage que sur Gehenne revienne cette tonalité de voix aiguë, la rythmique est pourtant très bonne et agressive. χήνα του Σατανά (traduit littéralement par : la chèvre/bouc de Satan) clôt magnifiquement l’album. De nouveau nous avons des sonorités très lancinantes, très sombres et ritualistes, comme sur le troisième titre de l’album. Un très beau morceau plein de noirceur de plus de cinq minutes avec des chœurs torturés. Une belle production qui clôture l’album.

S.h.e.o.l est pour moi très inégal. Pendant plus de vingt minutes j’ai comme l’impression d’entendre deux styles très différents tout au long de l’album, avec des titres très bons et des titres très moyens. Encore une fois cette critique est très personnelle et, de plus, si vous n’aimez pas le chant en français passez votre chemin. Par contre si vous souhaitez creuser un peu plus, on ne peut être que conquis par les deux titres In the Abyss of Dante et χήνα του Σατανά qui sont pour moi très bons ! Mais deux titres sur trois cela reste faible…si le style vous plaît à vous de vous y pencher si le cœur vous en dit.

Taarna

5,5/10

Tracklist :

  1. Ceremonials of the ancients gods
  2.  Purify by fire
  3. In the abyss of dante
  4. Gehenne
  5. χήνα Tου Σατανά

Sortie le 27 octobre 2018

Liens du groupe :

https://www.facebook.com/hatsbarnofficial/

https://hatsbarn.bandcamp.com/album/s-h-e-o-l

 

Laisser un commentaire