[FR] Interview : Havamal

Après la sortie de leur premier album Tales from Yggdrasil, nous avons pu avoir le privilège d’interviewer le chanteur Björn Larsson du groupe Havamal (troisième personne au centre de la photo). 

Bonjour Havamal ! Tout d’abord, merci de m’accorder cette interview ! Peux-tu s’il te plaît présenter le groupe en quelques mots ?

H : Merci pour ton invitation ! Nous aimerions nous présenter comme les prophètes d’Odin. Havamal se dirige vers des territoires inconnus. Mais il s’est constitué depuis de différents univers musicaux pour se rassembler sous le même étendard barbare dans le but de créer un death metal symphonique influencé par les mythes nordiques, en particulier les histoires qui circulaient à propos des légendes viking. C’est à la fois brutal et calme : c’est le cœur de la tempête. Nous invitons chacun à découvrir nos histoires pour qu’ils jugent par eux-mêmes et qu’ils se fassent une image qui représente le guerrier solitaire. 

J’ai découvert que le nom du groupe provient d’un poème de l’Edda, qui est certainement le recueil de poèmes scandinaves le plus connu. Pourquoi avoir choisi ce poème en particulier ? Qu’est-ce-que cela représente pour vous  ? Penses-tu que le monde devrait lire et appliquer ces règles ? 

H : Nous avons choisi ce nom puisque nous aimons tous les vieilles histoires. Elles sont une éternelle source d’imagination et de violents espoirs tout comme de désespoir. Nous voulions créer ce son qui rappelle ce sentiment que tu as lorsque tu te plonges trop profondément dans les écrits épiques de l’époque viking. Il représente ce que chaque personne devrait s’efforcer de faire : la sagesse et l’acceptation que nous vivons tous sous le même soleil, la même lune et au final le même étendard. Havamal accueille tout le monde et espère aussi être accueilli en retour, et puis nous adhérons totalement à ce précepte que représente le Havamal. Ce sont des conseils, pas des règles strictes, et elles t’indiquent comment être une meilleure personne pour toi-même mais aussi pour tes compagnons d’armes. Nous pouvons tous adhérer à cette pensée. 

Vous avez récemment publié votre premier album Tales from Yggdrasil via votre label Art Gates Records. Avez-vous eu des retours ? Etes-vous contents du résultat ? 

H : Notre premier album a été bien sûr publié cette année pendant l’été et on ne pouvait être plus content du résultat, selon notre point de vue ! Nous sommes tous très exigeants envers nos instruments et par conséquent nous avons tous des commentaires personnels par rapport à notre propre performance lors de l’enregistrement, mais nous avons vraiment aimé travailler sur cet album.  Cela a renforcé la conviction de ce que nous sommes capables de faire et ce que nous souhaitons partager à tous nos farouches einherjars (NDLR : guerriers d’exceptions dans la mythologie nordique) et nos valkyries de l’armée d’Havamal

Le niveau va être relevé avec notre prochain album qui est en cours d’écriture pour le moment. Notre souhait est de toujours nous améliorer tout comme surprendre nos fans à chaque album.

Les retours pour notre album sont stupéfiants, et nous sommes heureux que notre musique marque les gens à travers le monde !

Le groupe a été formé en 2016 à Stockholm. J’avoue être très surpris par ce haut niveau de jeu. Est-ce-que vous aviez tous d’autres expériences d’autres groupes ? 

H : Encore une fois, merci pour ton compliment ! Nous venons tous de différents univers musicaux et chacun a déjà joué dans des groupes avant cela, mais encore jamais à ce niveau. Nous avons tous différentes expériences de différents projets et c’est très intéressant de voir comment nos différences musicales, dès qu’elles se fusionnent, peuvent créer quelque chose d’unique et personnel puisque chaque musicien représente son instrument avec son style. Maintenant, nous vivons tous sous l’esprit d’Havamal quand nous écrivons de la musique qui rassemble nos différences sous un seul objectif. 

Mis à part vos influences death mélodique, j’étais également surpris par l’omniprésence des claviers qui font ressortir vos influences power metal. Qui s’occupe des claviers dans le groupe ? Aimez-vous le power metal ? Quelles sont vos principales influences ? Est-ce-que vous pourriez ressentir un manque s’il n’y avait pas de claviers ? 

H : La majorité du groupe  est profondément ancrée dans le power metal tout comme le death mélodique. Je pense que “power death” est une bonne description de notre style. Les riffs principaux sont composés par nos guitaristes, et quelques fois j’apporte quelques éléments power metal, et c’est là que le groupe complète le tout pour créer le son que représente Havamal. Les plus grosses influences dans ce spectre musical sont, pour ma part, Fairyland, Rhapsody, Children of Bodom, Lost Horizon, Wintersun et Norther, pour n’en citer que quelques uns. Bien que nos influences musicales aillent de Disney à [Richard] Wagner, c’est difficile de déterminer exactement nos influences. Nous n’aimerions pas trop d’ailleurs le faire : le power death doit être ce qu’il est. Et cela ne peut pas être le groupe sans ses claviers. Cela peut marcher, mais ce ne sera pas la même chose. 

Quels autres groupes de metal pouvez-vous citer comme vos influences ? 

H : C’est encore une fois très personnel, mais je compte parmi mes plus importantes influences Equilibrium (à leurs débuts), Children of Bodom, Norther, Wintersun, Pain et Devin Townsend. C’est personnel et je suis sûr que cela dépend de chaque musicien auquel tu poseras la question. Tu auras alors une réponse différente. 

Donc vous chantez sur la thématique de la mythologie nordique. En fait, il y a déjà beaucoup de groupes qui ont choisi ce sujet pour leurs chansons. Aviez-vous eu peur de cela au début du groupe ? Avez-vous simplement suivi votre passion ? 

H : Nous savions que ce sujet a déjà été traité par d’autres groupes, mais quand nous avons créé cela comme un projet passionnant, on s’est collés à la thématique avec une approche différente du traditionnel death metal à la thématique viking. Nos histoires dérivent de l’Edda et de Snorre Sturlasson. Nous ne cherchons pas à créer nos propres sagas avec ces histoires, mais les retransmettre, comme ça notre public peut comprendre ce qu’est la mythologie nordique. Cela se termine par une approche unique de la thématique afin qu’un prêtre des Ases (NDLR : groupe des dieux principaux associés à Odin) puisse le chanter, et pas seulement que cela provienne [des dieux] eux-mêmes. La retransmission des histoires les laisse en vie, et c’est un de nos objectifs. 

A l’exception de l’Edda, Y a t-il d’autres sujets qui vous inspirent et qui ne sont pas tirés de la mythologie nordique ? 

H : Bien sûr, les légendes créées à l’époque viking sont une grande influence pour nous. Des histoires qu’on a pu lire jusqu’à notre train de vie de viking, tout nous inspire pour écrire [des chansons] sur un monde tel qu’une légende et ce de nos jours. Certaines viennent de faits réels, d’autres de mythes purs. Mais c’est la beauté de la chose : créer un monde où les vikings vivent et en lequel ils ont eux-mêmes cru. 

Comment se passe l’écriture des chansons ? Qui écrit les chansons dans le groupe ? 

H : Habituellement, les chansons viennent des guitaristes, et quelques unes par moi, mais lorsqu’une idée fondamentale naît, chaque musicien travaille dessus pour y apposer sa patte. En tant que chanteur, j’écris les paroles sur ce que la chanson représente pour moi d’un point de vue spirituel. Je crois en ce sentiment qu’une chanson peut créer ses propres paroles. 

Si tu pouvais choisir un personnage de la mythologie nordique pour passer une soirée à festoyer, lequel choisirais-tu et pourquoi ?

H : Heureusement et malheureusement, je dirais Loki puisque c’est un grand charmeur, un maître d’histoires et bobards tout comme un goinfre et un grand buveur. Tu peux enlever une géante ou couper les cheveux d’une déesse sans que tu te rappelles pourquoi, surtout lorsque tu es avec Loki. Donc au final, cela pourrait être une beuverie épique, jour et nuit, avec cette créature charmeuse et folle à lier ! 

Qu’en est-il des prochains plans ? Avez-vous planifié une tournée européenne ? Nous serions ravis de vous accueillir en France…

H : Nous avons récemment discuté avec plusieurs festivals en Europe et avons des projets de live avant qu’on entre en studio, l’année prochaine si tout va bien. Si des opportunités se créent, nous serions ravis de jouer pour nos guerriers à travers le monde ! La France est inclue dans notre liste de pays à conquérir, et nous sommes encore une fois honorés que la France souhaite nous accueillir ! Comme dit plus haut, nous sommes en contact avec plusieurs festivals en France. Plus de détails seront annoncés prochainement, donc restez bien à l’écoute et cela vaudra le coup. 

J’ai vu que vous n’avez jamais réalisé de clip pour une de vos chansons. Voudriez-vous faire cela dans le futur ?

H : On en a discuté quand on devait choisir une chanson qui conviendrait, et on a eu quelques suggestions et idées. Mais au final, nous avons décidé de créer des clips vidéos pour le prochain album. Pour ce faire, on a déjà discuté avec quelques personnes concernées pour réaliser une vidéo pour nos guerriers recouverts de gel dans un futur proche, donc c’est proche d’être concrétisé. On est tous excités à cette idée-là donc vous pourrez voir dans le futur un clip, si ce n’est plusieurs. 

Un dernier mot avant de conclure ? 

H : Havamal souhaite remercier chaleureusement Valkyries Webzine de nous avoir interviewés, et nous espérons rencontrer chacun de vous et de vos lecteurs lors de festivals, en dehors des concerts et au final au Valhalla pour des festins et des batailles pour l’éternité. Nous, les prophètes, souhaitons également remercier chaleureusement nos einherjars et nos valkyries qui ont rendu tout cela possible. Nous espérons inclure de nouveaux guerriers dans nos rangs pour d’épiques festins, camaraderies et batailles musicales dans le futur et pour les années à venir ! Gloire aux hordes qui honorent les prophéties d’Odin ! Gloire aux mots du dieu à l’œil unique ! Gloire à Havamal !  

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.