Fimbultyr – Niddikter

a2500242917_16

Le groupe dont je vais vous parler aujourd’hui s’appelle Fimbultyr et nous arrive tout droit de Borlänge en Suède. Dans la mythologie nordique, Fimbultyr est l’une des nombreuses appellations d’Odin et se traduit par « Dieu tout-puissant ». Un indice qui nous laisse à penser que la mythologie scandinave prend une place prépondérante dans les thématiques abordées par le groupe.

Le groupe a été fondé en 2005 et prend la forme d’un quintette constitué de Christofer Säterdal au chant, Johan Gustafsson et Reynir Helgason aux guitares, Mathias Back à la basse, et Jonas Arnberg au chant et à la batterie. Après leur démo Ändlösa Frågor sortie en 2006 et leur premier album Gryende Tidevarv en 2008, Fimbultyr nous revient avec un nouvel album, Niddikter, sorti cet été via le label suédois spécialisé en black / death / viking, Unexploded Records.

Fimbultyr officie dans ce Niddikter dans un black viking véhiculant une ambiance majoritairement sombre, sans pour autant dénuée d’agressivité. Les premiers noms qui nous viennent à l’esprit seraient sans nul doute Manegarm (ère Nattväsen), Finntroll dans leur aspect plus sombre, mais également Thyrfing, de par la présence des claviers qui apportent à l’ensemble un côté symphonique. On pourrait en citer bien d’autres également, comme King of Asgard et Brymir. Voilà qui devrait vous permettre de situer déjà un peu mieux Fimbultyr !

Concrètement, le groupe nous propose dans l’ensemble des morceaux de longueur moyenne (entre à peine 5min et un peu plus de 7min) alternant entre phases calmes (l’intro toute douce toute choupi aux claviers sauce Finntroll de « Bergtagen Av Sorg » par exemple), mid-tempo et black.

Si la musique de Fimbultyr se révèle dans son ensemble énergique et bien exécutée, certaines failles restent apparentes. Le principal défaut de Niddikter serait sans doute le côté redondant des compositions (l’exemple le plus flagrant avec l’intro de « Skåda Hels Armé » ressemblant fortement à celle d’un autre morceau en début d’album), puis un poil monocorde dans le chant black. Néanmoins, certains morceaux parviennent à se démarquer des autres, soit grâce aux instruments traditionnels (le bridge acoustique flûte / guitare de « Balders Död » et la douce intro acoustique mandoline / claviers / flûte / accordéon de « Hedningens Tid »), soit grâce à la diversité des voix (tantôt parlée à la Ensiferum dans « Oförgätlig Erinran », tantôt claire à la Manegarm dans « Bergtagen Av Sorg », et virant sur le death growl dans « Av Resen Snärjd »).

En somme, Fimbultyr nous offre un second opus de bonne facture, bien que celui-ci possède quelques passages redondants. Quoi qu’il en soit, Fimbultyr s’annonce être un groupe prometteur dans la scène black viking suédoise !

Fée Verte

7.5/10

Tracklist :

  1. Oförgätlig Erinran
  2. Bergtagen Av Sorg
  3. Lindisfarne
  4. Själaberövad
  5. Balders Död
  6. Av Resen Snärjd
  7. Skåda Hels Armé
  8. Hedningens Tid

Sortie le 22/07/2016

Liens du groupe :

https://www.facebook.com/fimbultyrswe/?fref=ts
http://www.fimbultyr.se/
https://fimbultyr.bandcamp.com/

Laisser un commentaire