Exilion – Red Stained Snow

453901Si vous ne connaissez pas encore Exilion, il serait temps de s’y mettre ! Car le groupe mérite clairement qu’on s’attarde un tant soit peu sur leur musique. Ayant pratiqué pour leur première démo un Métal Epique qui nous avait transporté en plein cœur des montagnes suédoises recouvertes par la neige et d’interminables forêts de sapins, Exilion repart au combat deux ans plus tard pour sortir son premier album autoproduit nommé Red Stained Snow et paru le 9 septembre 2014 ! Et croyez-moi, cet album sent bon la nature, les pommes de pins et la résine fraîche !

Les suédois ont tenu à vous faire une visite gratuite de leurs fantastiques paysages grâce à cet album. La pochette nous met dès le début en condition, exposant à elle seule la beauté sauvage du pays natal des musiciens. Le tout en peinture, ce qui est en soi un très bon choix car renforçant la puissance de la représentation, ce qu’une simple photographie aurait été incapable de faire. Bref, que nous dit la musique d’Exilion ? Déjà, nous remarquerons que le groupe a repris dans cet album trois titres qui étaient déjà sur leur première démo en 2012 : « Red Stained Snow », « Gatekeepers » et « Tale Of Erebus ». Nous aurons donc droit à quatre nouveaux morceaux pour ce Red Stained Snow. Que le voyage commence !

Exilion commencera à nous dégainer d’entrée tout ce qui a finalement de bon dans leur son ! Le violon, instrument traditionnel de prédilection des suédois, fera son entame sur « Red Stained Snow », jouant la mélodie principale du morceau avant que les guitares et la batterie ne fassent leur entrée triomphante, soutenus par des claviers grandioses et une voix hargneuse et grave. Le rythme sera écrasant mais presque dénué d’agressivité, joué en mid-tempo tandis que les instruments s’accorderont avec harmonie pour nous distiller un premier hymne épique et sentant bon l’aventure.

Les airs s’enflammeront beaucoup plus sur la deuxième partie de notre voyage : « The Endless Voyage » enchantera nos oreilles par l’utilisation omniprésente du violon, de chœurs et autres flûtes, alors que les guitares et les percussions se feront autrement plus rapides et percutantes. La double pédale, quant à elle, se fera toujours autant plaisir que sur le premier morceau. Ce début d’album transformera votre randonnée à travers monts et vallées boisées en aventure, certes ! Mais la suite vous promettra plus qu’une simple aventure : une épopée !

Montant en puissance au fur et à mesure des compositions, ce Red Stained Snow accélérera définitivement le rythme sur le titre « Gatekeepers », l’un des titres les plus rapides et les plus épiques de la galette, mais également sur « Tale Of Erebus » et le final électrique « Firedance ». Là où « Gatekeepers » nous éblouira par ses mélodies et ses cavalcades affolées à travers les éléments impitoyables de Mère Nature, « Tale Of Erebus » portera les guitares et la batterie vers le haut grâce à des leads et des solos époustouflants ainsi qu’à des vagues furieuses de blasts beats. « Firedance » sera presque un titre à part, car affichant un côté à la fois épique et festif, ce dernier aspect fort bien mis en valeur par le violon, devenu fou sur ce morceau. Un autre type d’ambiance bienvenu dans la musique du groupe, lui permettant de varier le ton de ses compositions.

De la même manière que le début de ce Red Stained Snow, Exilion calmera quelque peu le jeu avec les titres intermédiaires « Past Years Hours And Days » et « Leviathan ». L’auditeur sera conquis par les accélérations assassines de « Leviathan », judicieusement placées entre les autres parties plus pesantes de la chanson. On appréciera même le partage du solo entre claviers et guitares ! Les atmosphères encore une fois grandioses mais parfois inquiétantes mettront de leur côté tout le monde d’accord sur « Past Years Hours And Days ».

Empruntant par moments certaines ambiances propres au Métal Atmosphérique des finlandais d’Insomnium, Exilion dispose de l’armement suffisant pour surprendre quiconque jettera une oreille sur leur dernier bébé. N’ayant pas hésité à utiliser un violon pour accentuer ses mélodies, la formation nous sert là un Métal Epique de très bonne facture : les symphonies et les chœurs nous transportent aisément, les guitares et la batterie varient entre agressivité et légèreté, les vocaux sont puissants… Tout y est ! Préparez-vous, votre voyage s’avèrera être plus qu’intense avec Exilion !

Thrall

9/10

Tracklist

01. Red Stained Snow
02. The Endless Voyage
03. Gatekeepers
04. Tale Of Erebus
05. Past Years Hours And Days
06. Leviathan
07. Firedance

Sortie : 9 septembre 2014

Liens du groupe :

Facebook

Laisser un commentaire