Eliwagar – Huldresagn

0643157433248

Quand on parle de Norvège, on a tendance à tout de suite penser à la horde de black metalleux qui s’y trouve, mais il existe aussi d’autres artistes moins hauts en couleurs mais tout aussi énigmatiques et Eliwagar fait partie de ceux-ci.

En effet, la principale compositrice, Runhalid, vit dans une ferme perdue dans les montagnes de cette contrée nordique et s’inspire de son quotidien, proche de celui de ses ancêtres, pour créer une musique mélancolique et résolument folk !

Eliwagar dispose d’une discographie fournie (pas moins de 8 albums pour une carrière longue de 8 ans !) et a réussi l’exploit de sortir 2 albums en 2014 ! Je me penche donc sur Huldresagn, le dernier en date, qui me laisse un sentiment mitigé : Le voyage proposé est intéressant mais le manque d’énergie se fera vite sentir en cours de route…

L’Introduction s’ouvre sur des bruits captés dans la nature, des voix lointaines, puis instruments folk et guitares se mettent en place pour ce qui sera un album empreint de mélancolie et d’images de temps lointains.

Aficionados de gros son et  de folk endiablé, vous pourrez passer votre chemin car le parti pris tout au long de l’album est résumé par ce maître mot : zen ! Les guitares électriques sont peu présentes, utilisées comme intervenantes plus que comme véritable composantes des morceaux et c’est dommage, elles auraient mérité d’avantage de place comme dans l’excellent Disablot (qui pourrait sans soucis figurer dans la BO de la série Vikings !) et auraient rajouté de l’énergie à un album parfois un peu mou.

Les mélodies sont incontestablement le point fort de ce Huldresagn, les flûtes sont omniprésentes et forgent l’âme de chaque chanson, transportant l’auditeur dans les fjords si chers au cœur du groupe. On aura droit à un moment à un duo de voix masculines et féminines comme sur Hamnigja, un de mes morceaux favoris de l’album avec Lys I Mørket, relaxant, projetant hors du temps.

Si l’ensemble est assez efficace une fois l’auditeur entré dans l’ambiance balade en forêt / feu de camp / vie paisible au milieu des montagnes bercée par le son des cascades, on se lasse tout de même assez vite et écouter le cd d’une traite s’avère difficile.

Malgré un chant envoûtant (entendez par là, à la manière d’un shaman qui psalmodierait) sorti tout droit d’une autre époque, lancinant, propice à la rêverie, au bout de 5 chansons, cela commence à devenir redondant…  Je ne dis pas là que Runahild ne livre pas de prestation de qualité, mais qu’elle emploie un registre vocal assez monotone, et ce sur chaque piste, ce qui gâche le plaisir à la longue.

En conclusion, cet album est parfait comme musique d’ambiance, pour se reposer après une journée de travail ou accompagner vos lectures du soir. A découvrir pour la curiosité ou l’envie de se relaxer.

Balmung

Note :13/20

Tracklist :

1. Huldredans
2. Huldresagn
3. Hamingja
4. Heilruna
5. Seier I Stormen
6. Lys I Mørket
7. Dísablót
8. Othala
9. Forfedres Eik
10. Fra Hjertet Av Norden

Sortie : 2014

Liens :

http://www.eliwagar.no/index/

https://www.facebook.com/eliwagarofficial

 

Laisser un commentaire