Crépuscule d’hiver – Songes Hérétiques




Crépuscule d’Hiver est un projet solo de black metal par Stuurm, connu pour son projet de dungeon synth «Gargoylium . Passionné de black metal old school, il sort fin 2018 « Songes Hérétiques » qui est un hommage à la glorieuse période du black metal de la fin des années 90 .


L’album débute par « L’Avènement de la Peste (Intro) » morceau au clavier qui propose une ambiance glaciale et mystique.
S’en suit « Héraut de L’infamie », une chanson qui poursuit l’atmosphère froide annoncée dans l’intro grâce au clavier présent par nappes . Une ambiance martiale est également totalement
recherchée et assumée par les riffs tranchants et frénétiques, une batterie efficace et de hurlements déchirés. Durant la chanson on a parfois quelques secondes pour respirer, avant d’être assaillis de
nouveaux par le froid omniprésent. Des passages très variés, en une seule chanson on passe de l’atmosphérique, au « krieg » en un rien de temps, et parfois de manière superposée.
Deux coups de cymbales, quatre coups de caisse claire, et voilà que débute la troisième piste, « Le Souffle de la Guerre ». Un départ très épique pour ce morceau, qui au bout d’un certain temps ralentit pour nous faire ressentir la souffrance en temps de guerre, on peut presque imaginer les cadavres de nos frères d’armes vaincus au combat. Dès que la guitare et la batterie cessent, on sait
que quelque chose de grandiose va se produire, et c’est le cas, dès leur reprise on ressent la haine et la soif de vengeance, accompagnés par les esprits de nos camarades déchus. Cette chanson est un
hymne au champ de bataille, entre epicness et désolation, le sang des guerriers bouillonnent en nous.
Le quatrième morceau « La Bête Noire de Hurle-La-Mort » commence de manière plus atmosphérique, avec une belle utilisation des claviers. La chanson est à la fois ultra condensée et aérienne, étouffante et libératrice. Les grognements et hurlement, ainsi que le thème répétitif nous font volontairement perdre notre santé mentale, nous entraînant petit à petit dans une folie maîtrisée.
En écoutant ceci, nos instincts primaires surgissent, créant un besoin d’évasion dans la forêt, ainsi qu’une faim de chair. Cette chanson est aussi bestiale que belle, en effet les passages
atmosphériques apportent vraiment une fraîcheur à l’ensemble de la piste.
L’album se conclut par « Le Psaume des Hérétiques (Outro) », à l’instar de l’intro celle-ci est également tout au clavier, Mélancolique et captivante, cette chanson termine l’album en beauté.


En résumé, Stuurm a pondu une très belle performance avec ce premier album de Crepuscule d’Hiver, incluant des ambiances aussi variées que prenantes et une authenticité indéniable. C’est un
bel hommage au black metal old school, mais attention, avec une empreinte qui lui est bien propre.
Projet définitivement à suivre.


Favourite track : Le Souffle de la Guerre

Thårinkü


9/10


Tracklist :


1 ) L’Avènement de la Peste (Intro) 02:52
2) Héraut de L’infamie 08:06
3) Le Souffle de la Guerre 09:41
4) La Bête Noire de Hurle-La-Mort 11:09
5) Le Psaume des Hérétiques (Outro) 2:42

Date de sortie : 20 décembre 2018

Liens du groupe :

Bandcamp

Facebook

Laisser un commentaire