Corvus Corax au Rolandspectaculum, Brandenburg, 5 mai 2018

Dès que le soleil revient, Corvus Corax emmène ses cornemuses et ses percussions dans toutes les fêtes médiévales d’Allemagne. Deux berlinoises se sont aventurées jusqu’à Brandebourg pour les voir, quelle aventure !

Depuis notre dernier concert de Corvus Corax, en décembre à la Passionskirche, Sabine et moi parlions de retourner les écouter lors d’une fête médiévale. Il se trouve que le groupe était la tête d’affiche du Rolandspectaculum, une fête médiévale organisée en mai dans la riante bourgade de Brandenburg, à une heure de Berlin en train. L’occasion de les voir dans leur milieu naturel, le groupe étant un pilier de la scène néo-médiévale allemande.

Ni une ni deux, nous avons donc pris le Regio et nous sommes sorties de notre capitale adorée ! Le dépaysement était total : Brandenburg, comparé à Berlin, c’est la campagne. Le train nous dépose dans une petite gare tranquille, nous prenons ensuite le tram à travers le centre-ville, plutôt désert pour un samedi après-midi, et nous arrivons là où les choses se passent. Tout près de la rivière se trouve la reconstitution d’un village médiéval, le Slawendorf. De l’extérieur, il ne paie pas de mine, on voit simplement une palissade de bois, mais en entrant, on découvre un ensemble de maisons de chaume au milieu des arbres. Chaque habitation a une fonction, faire découvrir un métier excercé au Moyen-Âge. On déambule entre une charrette et une forge, on croise un dresseur de rapaces et un vendeur de cuillères, et bien sûr, plusieurs cabanes où déguster une bratwurst ou boire une bière. Nous voilà arrivées dans le cœur de la fête médiévale, et Corvus Corax est annoncé juste après cet étrange jongleur qui empile des tables et des chaises sur sa tête.

Le groupe aura droit à deux bonnes heures de set, face à un public ravi. Nous sommes donc en extérieur, il fait encore jour, le soleil se couche tout juste derrière la scène. La prestation est plutôt sobre, de toute façon, l’espace est trop petit pour leurs immenses tambours, alors ils n’ont ramené que le strict minimum : une dizaine de cornemuses, deux batteries, la contrebasse électrique à cornes et quelques percussions exotiques. La base, quoi.

Le show est acoustique, seul le frontman Castus a un micro. Stefanus raconte ses habituelles blagues entre deux morceaux, Vim le séducteur fait des clins d’oeil aux jolies filles dans la foule, et le joueur de basscitola, d’habitude sombre et sérieux, se fend même d’un sourire de temps en temps. L’ambiance est à la détente. On est moins dans l’esprit chamanique et sophistiqué des concerts à la Passionskirche que dans l’atmosphère festive d’une fête de village. Les musiciens sont proches du public, ils ont l’air de beaucoup s’amuser. Cependant, je trouve que l’interprétation des morceaux s’en ressent, il sont sans doute un peu moins concentrés. Enfin, cela reste Corvus Corax et leurs 28 années d’expérience, le show est tout de même  à la hauteur de nos attentes.

Vidéo filmée durant Sverker

Côté setlist, ils ont pioché dans les classiques, ceux qui satisferont leur public varié. On y retrouve en vrac Mille Anni Passi Sunt, Hymnus Apollon, Venus Vina Musica, Heiduckentanz. En guise de rappel, le jongleur du début vient jouer avec des torches enflammées sur fond du générique de Games of Thrones.

Après deux heures de concert, les musiciens descendent de scène et viennent aussitôt discuter avec le public. Les badauds déambulent encore un peu de le village, la nuit est tombée pour de bon, on s’assoit un moment autour d’un feu. Et puis il est temps pour nos deux citadines de retrouver la civilisation ! Cela ne fut pas de tout repos, entre le bus qui ne passe que toutes les heures, le train raté de peu, la gare déserte sans l’ombre d’un döner pour se restaurer, nous avions bien cru que nous allions rester coincées là. Et c’est sans compter la bande de trublions alcoolisés revenant de la fête du vin de Werder. Ah, on sait s’enjailler dans le Brandenburg !

Toutes nos photos du concert :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Setlist

  • Hymnus Apollon
  • Crenaid Brain
  • Fiach Dubh
  • Urmawie
  • Mazedon
  • Totus Floreo
  • Cheiron
  • Mille Anni Passi Sunt
  • Venus Vina Musica
  • Isabella
  • Herr Wirt
  • Pack
  • Sverker
  • Havfrue
  • Heiduckentanz
  • Platerspiel
  • Game of Thrones

Photos : Auregann & Sabine, CC-BY-Sa

Laisser un commentaire