Archives de catégorie : Reviews

The Hu – The Gereg

En un an seulement, leur popularité a explosé. Il était très difficile de passer à côté d’un véritable phénomène et pourtant on n’en est qu’aux débuts.

Le groupe de folk rock mongol The Hu vient de publier il y a quelques jours son très attendu premier album, The Gereg. Alors est-ce-que cela valait le coup d’attendre ? C’est ce que nous allons découvrir maintenant ! 

Continuer la lecture de The Hu – The Gereg

Antigone’s Fate – Zum Horizont…

Un peu plus d’un an seulement après la sortie de son premier album Insomnia, le one-man-band allemand Antigone’s Fate, initié par le multi-instrumentiste Ruun, nous revient avec son successeur, intitulé Zum Horizont…, dont la sortie est prévue pour le début de l’automne prochain, une fois de plus via le label Northern Silence Productions. Insomnia avait ni plus ni moins fait partie de mes albums préférés de 2018, et j’étais ainsi très curieuse de voir ce qu’allait donner ce deuxième album, d’autant plus que « Morgengrauen », premier extrait dévoilé il y a un peu plus d’une semaine, m’avait paru plutôt prometteur. A titre purement personnel, j’aime également beaucoup la pochette, dans la continuité de celle d’Insomnia avec ses tons bleutés, et qui illustre bien le concept de l’album avec le ciel et la mer qui se confondent. Rien d’étonnant, dans la mesure où les deux albums s’inscrivent dans le cadre d’une trilogie (le dernier volet est prévu pour le début de l’année prochaine).

Continuer la lecture de Antigone’s Fate – Zum Horizont…

Wormwood – Nattarvet

Le premier album de la formation suédoise Wormwood, intitulé Ghostlands : Wounds from a Bleeding Earth et sorti chez le label néerlandais Non Serviam Records, avait ni plus ni moins fait partie de mes albums préférés de 2017. Le 6 mai dernier, le groupe annonçait un deuxième album intitulé Nattarvet (se traduisant par « l’héritage de la nuit »), dont la sortie était fixée au 26 juillet, cette fois-ci par l’intermédiaire du label suédois Black Lodge Records (également label de Merciless, pour ne citer que l’un des plus connus). A ce moment-là, bien qu’aucun extrait ne fut encore dévoilé, je m’étais empressée de pré-commander l’album dans sa version vinyle colorée (et pour que j’achète un album à l’aveugle, c’est dire si j’étais totalement confiante). Comme pour Ghostlands, la pochette a été réalisée par l’artiste allemand Mario Polzin.

Continuer la lecture de Wormwood – Nattarvet