Archives de catégorie : Reviews

Terhenetär – Metsänhenkien Tanssi

Aujourd’hui, direction la Finlande, plus précisément à Mikkeli avec Terhenetär, dont le nom renvoie à la déesse du brouillard dans le Kalevala (épopée antique de la Finlande écrite au XIXème siècle par Elias Lönnrot, sur la base de poésies populaires de la mythologie finnoise transmises oralement). Bien que formé depuis déjà dix ans, le groupe nous reste encore bien méconnu, et c’est bien pourquoi je compte vous le faire découvrir. Continuer la lecture de Terhenetär – Metsänhenkien Tanssi

Drearyym – Precursions

Il y a bientôt deux ans de cela sortait le premier EP de la jeune formation finlandaise originaire de Lempäälä, Drearyym. Bien des choses se sont passées depuis la sortie de ces Myths of the White North. En effet, le quintette a dévoilé l’an dernier pas moins de deux nouveaux singles, à savoir Hunter’s Tale et Nine Divines, ainsi qu’un deuxième EP, Precursions Part I, et ce, avec un nouveau line-up : ce sont désormais le bassiste Aleksi Tossavainen et le batteur Mika Ilkka qui se joignent aux trois membres originels. Continuer la lecture de Drearyym – Precursions

Drenaï – Nadirs

Il y a 2 ans naissait Deathwalker, un album aussi solide sur la forme que pertinent sur le fond, mené d’une main de maître par 7 Rouennais pour qui l’héritage de Mr Gemmell vaut plus que des rééditions incessantes, toutes aussi belles qu’inutiles, de ses œuvres les plus cultes. De ses premiers pas au fin fond d’un sous-sol aussi étroit qu’étouffant d’un bar de Rouen au Hornerfest en Allemagne aux côtés de Finntroll et Skyforger, sans oublier un passage remarquable au Cernunnos Fest, on peut dire que Deathwalker a grandi ! Et pour reprendre un concept fort « Gemmellien » on peut même dire qu’il a vieilli et qu’arrivera un moment où, rempli de sagesse et fort de son impact sur le monde, il laissera sa place dans la lice à un combattant plus vigoureux. C’est ainsi que naît Nadirs. Continuer la lecture de Drenaï – Nadirs

Cnoc An Tursa – The Forty Five

Aaaaah l’Ecosse, terre chargée d’histoire et de mystères. Et c’est de là que nous vient Cnoc An Tursa (se traduisant par « Colline de la pierre levée » en gaélique écossais), plus précisément de Falkirk, dont la devise est « Better Meddle wi’ the De’il than the Bairns O’ Falkirk » (« Mieux vaut s’associer au diable qu’aux gosses de Falkirk »).

Le groupe s’est formé en 2006 et se compose de quatre membres, dont trois faisant ou ayant fait partie de la formation live de Saor. On y retrouve donc Alan Buchan au chant et à la guitare, Reni Hill à la guitare et aux claviers, Bryan Hamilton à la batterie, et Tony Dunn à la basse. Suite à une première démo en 2008, le groupe sort un premier album cinq ans après, intitulé The Giants of Auld, paru chez Candlelight Records. Continuer la lecture de Cnoc An Tursa – The Forty Five