Archives de catégorie : Live Report

Enisum / Drawn Into Descent + Guests

Cela fait maintenant quatre ans que je me rends de temps en temps à l’étranger (notamment en Allemagne) pour assister à des concerts et à des festivals. Et pourtant, malgré une certaine proximité avec la Belgique, je n’avais encore jamais eu l’occasion de faire le déplacement jusqu’au Plat Pays pour un concert. Ce qui m’a décidée à y remédier ? Le No Labour Day, qui comme son nom l’indique, avait lieu hier, mercredi 1er mai, à Aalst, ville flamande située à une demi-heure en train de Bruxelles. Pour la modique somme de 11€68 (oui c’est précis), les associations BE Metal et GRIMM Gent organisaient en partenariat une affiche alléchante pour les amateurs d’ « Atmospheric/Post-black Metal », avec au programme Sylvaine, Enisum, Drawn Into Descent et Soul Dissolution. A noter qu’Enisum et Drawn Into Descent étaient de passage à Aalst dans le cadre du « Moth’s Illusion Tour ». Ayant particulièrement aimé le dernier album de la formation italienne, je n’avais qu’une envie : revoir le groupe et découvrir ses nouveaux morceaux en live.

Continuer la lecture de Enisum / Drawn Into Descent + Guests

Helheim / Vulture Industries / Madder Mortem / Caelestia

Toute personne me connaissant un minimum imagine très bien mes exclamations de joie lorsque cette tournée a été annoncée. Helheim, Vulture Industries, deux groupes coup de cœur que je voulais voir depuis un bon moment. Et ce combo représente en outre à merveille toute la richesse et la diversité que la Norvège offre au Metal, Helheim représentant l’héritage nordique et Black Metal, et Vulture Industries l’esprit avant-gardiste. A ces deux têtes d’affiches s’ajoutent Madder Mortem, d’autres Norvégiens qui furent ma bonne découverte de la soirée, ainsi que la formation de death symphonique et mélodique grecque Caelestia.

Continuer la lecture de Helheim / Vulture Industries / Madder Mortem / Caelestia

Ragnarök Festival 2019 – Jour 2

Nous voici de nouveau sur les lieux pour cette deuxième et dernière journée de festival. Et la malédiction des annulations frappe encore, puisque XIV Dark Centuries a également été contraint d’annuler son concert car le guitariste était malade. Malgré cette nouvelle déception, le Ragnarök s’est montré réactif en invitant Gernotshagen comme groupe remplaçant. On apprendra également que Skeletonwitch pourra finalement se produire ce soir.

Continuer la lecture de Ragnarök Festival 2019 – Jour 2

Ragnarök Festival 2019 – Jour 1

Et c’est reparti pour un tour ! Pour la quatrième année consécutive, je me suis rendue au Ragnarök Festival pour sa seizième édition. Une fois de plus, mon festival de cœur a vu les choses en grand, bien des groupes à l’affiche valaient le déplacement. Cette fois-ci, je me suis rendue à Lichtenfels (ville qui abrite le festival) en voiture, accompagnée de deux amies également habituées des lieux. Ayant pas mal de route à faire, nous sommes parties le jeudi en début d’après-midi, pour finalement arriver vers 22h. Comme l’an dernier, nous nous sommes installées au « Sleeping Hall », afin de profiter de la chaleur, des douches et toilettes gratuites, et du calme. Enfin calme, ça c’était pour l’année dernière, mais cette fois-ci, ce fut plus laborieux pour trouver le sommeil, d’autant plus que mon matelas gonflable a eu la bonne idée de rendre l’âme la première nuit. Pour ce qui était de la chaleur, là aussi elle laissait à désirer, dans la mesure où les fenêtres étaient restées ouvertes juste au-dessus de nos têtes. Fort heureusement, je ne suis pas tombée malade, mais je sais que ce ne fut pas le cas de tout le monde. Quant aux douches, il valait mieux ne pas être pudique, puisqu’il n’y avait aucune cloison de séparation entre chacune d’elles. Bref, cette première nuit fut un peu celle de la désillusion, si je suis amenée à revenir l’an prochain, ce sera peut-être l’hôtel pour une fois !

Continuer la lecture de Ragnarök Festival 2019 – Jour 1

Hilight Tribe / MOKO

Ce vendredi 12 avril 2019 fut une première pour moi en bien des points. Tout d’abord, c’était la première fois que j’assistais à un concert à l’Élysée Montmartre, salle située à quelques pas du Sacré-cœur. Après avoir récupéré mon invitation, mon cher et tendre et moi-même montons quelques marches, avant de pénétrer dans une salle dont la capacité d’accueil maximale est légèrement plus petite que celle du Bataclan, soit environ 1380 personnes. Outre la capacité d’accueil quasiment similaire, ce qui me fait aussi penser à la salle du XIème arrondissement, c’est qu’un plancher recouvre celle de l’Élysée Montmartre.

Continuer la lecture de Hilight Tribe / MOKO

TRNA / Show Me A Dinosaur / SaaR

Nous nous retrouvons au Supersonic en ce mercredi 10 avril 2019 pour une nouvelle date placée sous le signe du Post-Rock, en partenariat avec le festival Post In Paris (dont la prochaine édition se tiendra au Petit Bain le 26 mai prochain). Au programme, TRNA et Show Me A Dinosaur, deux formations russes signées chez le label Elusive Sound, soutenues par le groupe local SaaR.

J’arrive sur les lieux une heure avant le début présumé du concert, dans le seul et unique but de dévaliser le merch’ de TRNA et de Show Me A Dinosaur. Mais à ma grande déception, aucun des deux groupes ne proposait de vinyles à la vente. Les strickers gratuits auront été une maigre consolation, mais au moins, cela fera un souvenir. J’attends donc patiemment ma collègue Herja, et Thibaud, mon meilleur allié des concerts de Post-Rock.

Continuer la lecture de TRNA / Show Me A Dinosaur / SaaR

The Ruins Of Beverast / Wolvennest / Chapel Of Disease

Croyez-le ou non, depuis presque deux ans que je suis à Paris je n’avais pas encore eu l’occasion de mettre les pieds au Glazart. C’est donc avec un peu d’appréhension (et aussi avec Xartyna) que je me dirige vers cette salle réputée pour son mauvais son – bien que mon autre collègue Varulven soit également là pour m’affirmer le contraire. Pas question en tout cas de rater l’affiche de ce soir, dédiée à trois groupes du label allemand Ván Records, qui aime nous proposer depuis plus de 10 ans des groupes à la démarche souvant innovante et plongée dans l’occultisme. Les deux premiers groupes semblent avoir été inversés entre l’annonce initiale et le running order : c’est donc Chapel Of Disease qui ouvre la soirée, suivi de Wolvennest et enfin The Ruins Of Beverast.

Continuer la lecture de The Ruins Of Beverast / Wolvennest / Chapel Of Disease