Archives de catégorie : Live Report

Steve’n’Seagulls – Transmusicales 2015

Transmusicales_2015

Steve’n’seagulls, le quintuor finlandais qui s’est fait connaître sur internet de par ses covers d’ACD/DC ou encore Metallica, en version country, est de passage aux Trans Musicales de Rennes  !! Accrochez vous, c’est parti pour un voyage au pays des redneck  !!

12419105_1046040478752628_5015304474484911960_o

Je ne connaissais pas les Trans Musicales avant cette année, et je dois dire que j’ai été fortement surprise par le principe du festival  : tous les groupes sont quasiment (ou presque) dans l’abstrait, l’expérimental. Au menu, du rock trans, de l’electro-trans-psy, et… un Steve’n’seagulls qui tire sur le country-metal  ! Je suis arrivée un peu en avance, pour éviter de me faire surprendre par la file d’attente pour rentrer (quasi inexistante en fait!). Le festival se déroule sur plusieurs endroits dans Rennes, mais pour ce soir, je me limite au parc des expos de Bruz. C’est immense, et on s’y perd si on ne connaît pas les lieux. Ayant un peu de temps devant moi, je me suis décidée à passer par les points de restaurations, boissons et informations. C’est grandiose  !!! Les bars sont atypiques et le choix est large  ! Il en est de même pour la nourriture. Les comptoirs des bars sont blindés, ce qui me surprend un peu, car dans tous les autres halls du parc des expos, les concerts sont multiples. D’ailleurs, tiens, si j’allais voir ce qu’il se passe ailleurs  ? Je mets donc les pieds, au hasard, dans le hall 9. Ambiance étrange, un DJ est seul face à ses platines, sur une toile en arrière plan est projeté des formes géométriques, des lignes, le tout donnant un effet psychédélique et captivant…mais pas assez pour me satisfaire. Je rebrousse chemin en direction du hall 3 où le concert de Steve’n’seagulls est sur le point de commencer.

STEVE’N’SEAGULLS

Après une brève introduction musicale permettant au groupe de se positionner sur scène, nos finlandais balancent un «  Paradise city  »  ! C’est un excellent morceau pour débuter et se mettre dans l’ambiance country  ! Le public semble plutôt réactif, et certains commencent à pogoter…. danser  ? Sautiller  ? Nous vient ensuite «  Over the hills and far away  ». Je suis conquise, je l’attendais avec impatience, ce morceau, mais pas à ce qu’il arrive si tôt  !! Mais la suite est encore pleine de surprise  ! La particularité de Steve’n’Seagulls dans l’annonce des morceaux c’est qu’ils le font de manière à nous faire réfléchir, en indiquant leur nationalité ou encore leur époque… Le suivant est donc annoncé comme «  un morceau finlandais  »… Et c’est une exclu  : «  Wishmaster  »  !! En effet, elle n’est pas sur leur unique album (Farm Machine). Je découvre ainsi une sympathique cover de Nightwish, chantée par une voix masculine. Et c’est gagné, cela rend très bien. Au fur et a mesure que le set avance, je me rends compte d’une chose  : le public se prend au jeu et se montre très dynamique, il y a même des slammeurs (qui slamment à l’envers, c’est à dire en partant de l’avant pour aller…vers l’arrière de la foule), quelques mouvements de foule qui me compressent contre la barrière de sécurité (Steve’n’Seagulls en France, à côté de chez moi, j’en profite, je me place devant). Et surtout  : le set est clean, il n’y a pas une bavure  ! Un groupe humoristique avec une prestance carrée, ça décoiffe.

12768149_1046040248752651_7900562875878618420_o

Petit bonus, le redneck à droite de la scène (Hiltunen), coiffé d’un couvre chef digne de Davy Crockett, a une attitude et une gestuelle qui attire l’œil, et qui amuse la foule (et les photographes), le tout sans dire un mot. Au ¾ du concert, le groupe joue le célèbre «  Run to the hills  », et le public devient participatif, entonnant le refrain. Enfin Remmel (le chanteur) annonce la dernière chanson, qui est sans nul doute la plus attendue, celle qui a le plus tourné sur les réseaux sociaux  : «  Thunderstuck  ». Le salut final semble être arrivé, le groupe prend un selfie avec le public mais…celui ci en redemande  !! Ainsi, Steve’n’Seagulls est sur le point de nous jouer un morceau supplémentaire, qui plus est, se révèle être une exclu  : «  Born to be wild  » débarque  ! Mais cela ne nous rassasie pas, on en veut encore  ! Hiltunen se livre donc à un solo de flûte traversière, instant comique et festif, qui s’achève en impro.

12768254_1046040165419326_1231059460903786686_o

Setlist:

Paradise City,
Over the hills and far away,
Whishmaster,
Holy diver,
The trooper,
Cemetery Gates,
You shook me all night long,
Black Dog,
Seek’n destroy
Nothing else matters
Run to the hills,
Thunderstuck,
Born to be wild/Hava Nagila

A noter que Steve’n’Seagulls seront de retour dans la région le 14/08/2016 au festival itinérant, la Caravane du couvre feu à St Brévin.

Report Hellfest Jour 3 : Dimanche

On se réveille le Dimanche avec les jambes qui commencent à sérieusement peser, et oui trois jours de concerts c’est court, pour nos petites gambettes pas tant que ça. Et elles vont être mises à rude épreuves tant cette journée du Dimanche – une fois n’est pas coutume – était surchargée de groupes intéressants à voir.

Report par : Wunjo, Grymauch, IonaStorm, Huginn, Morrigan.

Photos par Guillaume Munin.

Groupes évoqués : Stille Volk, Lecherous Gaze, Skalmold, Municipal Waste, Orphaned Land, Dragonforce, Mgla, Amon Amarth, Kadavar, Ghost, Refused.

Amon Amarth2 Continuer la lecture de Report Hellfest Jour 3 : Dimanche

Report : Hellfest Jour 2 / Samedi

Morrigan :

“On n’a toujours pas dormi!!!!!” ahhh que serait le Hellfest sans ces âmes imprégnées d’alcool qui te ruinent le petit cycle de sommeil que tu avais réussi à attraper. C’est bien beau tout ça, mais nous on a des concerts à voir, direction le site (et la cathédrale toujours aussi engorgée en fin de matinée…). Un café et quelques gâteaux plus tard, nous voici sous la Temple.

Reports par : Morrigan, Grymauch, Thrall, Huginn, Wunjo.

Photos par Guillaume Munin.

Groupes évoqués : Myrkur, Dark Fortress, Crobot, Heidevolk, Moonsorrow, Primordial, Gutterdammerung, Dark Funeral.

décor1 Continuer la lecture de Report : Hellfest Jour 2 / Samedi

Nox Inferna 2016

65ca3e_12f5ee3686e84aeb827dfbe091f41a20

En ce soir du samedi 14 mai dernier, le paisible monastère royal de Brou  à Bourg-en-Bresse (Ain) connut un sursaut d’énergie jamais égalé dans sa célèbre histoire, accueillant en son cloître la soirée Nox Inferna, dans le cadre de l’événement culturel annuel de la ville sur le thème « Bas les Masques ». Un événement organisé par la compagnie Edoras, créatrice du Ragnard Rock Festival.

13198377_1253724884637554_7377564397366019415_o

Entrecoupés de combats de vikings et agrémentés de stands mercantiles fort sympathiques, trois groupes, parmi les plus populaires voire adulés dans le milieu pagan-folk, se sont succédés sur la scène.

13244061_1253718644638178_2313610168002016120_o

 

Skálmöld, par Mistress of the Dark :

Avant les deux premiers sets, dans l’après-midi, les veinards présents sur le site (dieu que je les hais) ont eu le privilège d’assister à une prestation exceptionnelle, que jamais je ne me pardonnerai d’avoir ratée, offerte par Skálmöld : un a capella, aussi bref que grandiose, depuis un balcon du monastère… Enjoy :

 

Drakwald, par Mistress of the Dark :

13246311_1253720644637978_8456806944814401053_o

Il est 20h, il fait encore jour, Drakwald ouvre le bal. Plutôt engageants selon les syndicats (entendez votre serviteuse et quelques rares spectateurs) qui y ont trouvé énergie et bonne humeur, plutôt mollement selon la police (entendez la majeure partie du public) qui manifestement apprécie moyennement l’omniprésence des flûtes et autres binious. La prestation  est entrecoupée, à l’initiative du chanteur, d’un petit wall of death où se mélangent amicalement les combattants vikings (Cie les Loups de Fenrir, si je ne me trompe) et les spectateurs enthousiastes, sur fond de Chasm if Ignorance.

L’ambiance se réchauffe un tantinet et va vite décoller à l’arrivée d’Hypocras.

Setlist :

1 – Doomsday Argument

2 – Let the Slaughter Begin

3 – Echo of Memories

4 – Inhale the Ashes of Honor

5 – Chasm of Ignorance

6 – Blood and Glory

7 – Despair of the Last Men

8 – Erase by Fire

 

Hypocras, par Nidhögg :

11259750_1253730101303699_3651956971128878388_o

Après le set de Drakwald succèdent les “p’tits Suisses” de Hypocras, venus de Genève pour défendre leur 1er et unique album à ce jour (avec également un EP), pour être plus précis. Et ce fut une fort bonne surprise en ce qui me concerne, le groupe étant des plus dynamiques sur scène. Ne connaissant pas du tout le répertoire du jeune groupe avant de les voir, je ne suis pas en mesure de vous citer quels morceaux étaient les plus efficaces, mais encore une fois, l’énergie déployée, et le chanteur très communicatif et faisant beaucoup participer le public ont rendu le concert très agréable. Le folk pagan metal des Suisses se révèle très efficace en live, la flûte apportant une touche mélodique fort agréable pour compenser les growls puissants d’Alexandre, le chanteur donc ^^. Une excellente mise en bouche avant Skálmöld et un groupe au très fort potentiel, à revoir !

Setlist :

  1. Judgement of the Alpha
  2. Hunting the Troll
  3. Burning Drakkar
  4. Blood Feast
  5. Implosive Absolution
  6. Sociopathic
  7. Valkyries Experience
  8. The Last Charge

 

Skálmöld, par Nidhögg :

13220723_1253725594637483_5835334269558560603_o

Les Islandais de Skálmöld revenaient dans l’Ain pour la 2ème année consécutive, après leur très remarquée prestation l’an passé au Ragnard Rock Fest. Et c’est un groupe visiblement ravi d’être présent, et de noter “le plus beau cadre dans lequel nous avons joué”, dixit Björgvin, le chanteur de la formation. On ne peut pas leur donner tort, le monastère de Brou étant particulièrement magnifique ! Pendant 1h30, le groupe va nous asséner un véritable best of, tous leurs meilleurs titres (à mon sens) étant joués ce soir là, et nous réchauffant par la même occasion, car il est vrai qu’il faisait un peu frisquet. Bénéficiant d’un son surpuissant, alors que l’an passé au Ragnard, il était parfois un peu brouillon, le groupe enchaîne sans coup férir les titres plus heavy les uns que les autres, ayant également la bonne idée de ne pas jouer les 2 dernières minutes un peu fastidieuses de l’excellente “Loki”. Le public sera au diapason, faisant de ce concert une excellente date ! En bref un groupe très agréable, sympathique et abordable, enchaînant les sourires durant le concert, un excellent show, tout pour faire un très bon souvenir de cette date.

Setlist :

  1. Intro
  2. Árás
  3. Gleipnir
  4. Fenrisúlfur
  5. Að hausti
  6. Með drekum
  7. Upprisa
  8. Sorg
  9. Himinhrjóður
  10. Miðgarðsormur
  11. Loki
  12. Sleipnir
  13. Narfi
  14. Hefnd
  15. Að Vetri
  16. Kvaðning

13116278_1253729817970394_3268804245706619808_o

 

Pour conclure, d’un avis commun :

Prenez un cadre exceptionnel, ajoutez-y une sono tout à fait respectable et des éclairages soignés, et faites de cette première Nox Inferna une franche réussite, sur fond d’ambiance fraternelle. Un grand merci à la compagnie d’Edoras pour avoir organisé cet évènement dans un tel cadre, à l’année prochaine nous l’espérons ! (…mais avec quelques degrés Celsius supplémentaire, cette fois ! ^^)

Photos : Nicolas Semenioukoff

Report : Hellfest Jour 1 / Vendredi

Une légende raconte que le temps s’arrête l’espace d’un weekend par an dans la petite ville de l’Ouest de la France nommée Clisson. Qu’une déferlante de metalleux vient y établir son camp et le fête avec les honneurs. (non on ne vous racontera pas notre soirée du Jeudi).

Par : Mäntymetsä, Huginn, Grymauch, Thrall, Morrigan, Iona Storm.

Groupes abordés : Cruachan, Jambinaï, Kampfar, Inquisition, Korpiklaani, Dropkick Murphys, Rammstein, Kvelertak, Abbath.

Photos : Guillaume Munin.

décor5 Continuer la lecture de Report : Hellfest Jour 1 / Vendredi

Rouen Pagan Gathering 2016 Live Report Veliocasses – Gorgon – Drakwald – Drenaï

12140961_823825054412790_6794858686701082284_o

Avec une affiche de rêve comme celle la, le Rouen Pagan Gathering était inratable. Qu’il pleuve, qu’il vente, ou même sous un déluge on y aurait été. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il a plut !

Après une arrivée dans la bonne humeur sur Rouen, c’est le drame. L’apocalypse aquatique nous a trempés pour la journée. Mais pas refroidis !

C’est sous cette pluie diluvienne que nous nous dirigeons au hipster café ; lieu de ce concert tant attendu ! On commande une bière, on sirote en attendant le début du show, on pense aux musicos qui déchargent leur matos sous la flotte, bref on patiente à l’abri. Un petit retard dans l’orga nous force à reprendre une bière en écoutant les balances, on voit Drenaï qui s’active sur scène par l’embrasure de la porte ; ça promet ! L’heure est venue, on se tasse dans la salle de concert qui se remplit rapidement, et on attend le premier groupe. Continuer la lecture de Rouen Pagan Gathering 2016 Live Report Veliocasses – Gorgon – Drakwald – Drenaï

Dan Ar Braz / Clarisse Lavanant

13147847_983820168322138_437982779884088919_o

Jeudi 19 mai, la Mairie du 14ème arrondissement de Paris, la Mission Bretonne et les commerçants des rues d’Odessa et du Montparnasse organisaient le sixième Crêpe Noz. Les festivités débutaient à 18h, et à 20h30, un concert gratuit était organisé. Les artistes à l’affiche ? Le célèbre guitariste breton Dan Ar Braz aux côtés de la chanteuse Clarisse Lavanant et du guitariste David Le Port. Depuis le temps que je rêvais de voir le musicien en concert, inutile de préciser que l’événement était pour ma part à ne manquer pour rien au monde.20160519_201858

J’arrive à la place Edgar Quinet aux alentours de 19h45. J’avais trois-quarts d’heure à tuer avant le début du concert, mais le stand de produits bretons (crêpes, galettes, bières, cidres, miel …), et surtout la looooooongue file d’attente, auront suffi à faire passer le temps. 20h30 approche, et j’entends au loin résonner les binious …20160519_201910 Continuer la lecture de Dan Ar Braz / Clarisse Lavanant

Soirée Viking à Angoulème du 23 Janvier

Soirée Viking Angoulème

Le 23 Janvier, dans la bourgade d’Angoulême, les féroces guerriers du nord sont remontés par la Charente à bord de leurs navire draconiens. Ayant débarqués dans la ville, ils ont fait halte au bar Le Mars afin de savourer une bonne bière et partager leur musique avec la population locale. C’est ainsi que la soirée viking s’annonçait comme une bouffée d’air frais à la scène metal angoumoisine, jusqu’alors peu fournie en folk et pagan. Ajoutons qu’elle a été organisée par la formation de black/ pagan franque Wergeld, qui nous a gratifié d’un EP très prometteur en 2015, Warriors From The Black Forest, retraçant l’Histoire des francs des invasions barbares à la période carolingienne. Deux autres groupes ont été invités lors de cette soirée, l’un venant des lointaines contrées bretonnes, Dur Dabla, et l’autre de la glorieuse ville de Bordeaux ayant pour nom imprononçable Aequinoctium Sanguinis. C’est donc muni d’une bière à la main, entouré d’une foule de personnes en tenue viking, que j’assiste à l’arrivée des drakkars avec le premier concert de la soirée.

Continuer la lecture de Soirée Viking à Angoulème du 23 Janvier

Korpiklaani / Moonsorrow

Moonso Korpi

En ce mois d’avril 2016, ce sont deux groupes emblématiques de la scène folk metal finlandaise qui ont fait une mini-tournée dans plusieurs grandes villes françaises. L’équipe de Valkyries était présente pour couvrir plusieurs dates. La première étape fut à Sélestat le 9 avril, et c’est Nidhögg qui va se faire un plaisir de vous raconter comment ça s’est passé …

Continuer la lecture de Korpiklaani / Moonsorrow