Caen on attend le Cernunnos !


L’année 2018 commence en beauté avec le traditionnel tremplin du Cernunnos, organisé par Les Acteurs de l’Ombre et Battle’s Beer, au Klub (75), le dimanche 14 janvier 2018 et complet pour la première fois depuis 2015!

5 groupes se sont partagés la scène,

chacun assurant près de 40 minutes de set pour le plus grand bonheur des oreilles du public, venu soutenir, découvrir et choisir le groupe qui assurera l’ouverture du Cernunnos Pagan Festival (24 & 25/02/2018 à Noisiel – 77).

Le public s’est donc déplacé, a écouté, dansé, sautillé, headbangué, s’est même dandiné, avant de voter pour TAN KOZH, WERGELD, ADARYN, MORMIEBEN et BRENNKELT.

En attendant le Cernunnos, petite session rattrapage pour ceux qui ont manqué le Tremplin!

TAN-KOZH – Bretagne
(By Axoria)

C’est un jeune quintet breton qui ouvre la danse avec un black ambiant prenant: TAN KOZH (vieux feu en breton).

Chacun des artistes s’installe au mieux, prend ses repères et se lance dans un show.

Le niveau musical est de très bonne qualité, avec une basse omniprésente qui donne un caractère de lourdeur très agréable, même si le jeu en fretless ne permet pas d’apprécier pleinement chaque nuance de l’instrument.

Un public frileux mais curieux arrive progressivement, se laissant conquérir par le côté obscur de la musique métal.

Malheureusement, la voix du chanteur donné en “Sacrifice” est régulièrement à la peine sur des imprécations pêchues, brutales voire même guerrières.

Cela est d’autant plus dommageable que les passages instrumentaux sont purement magnifiques, créant ainsi une ambiance pesante ressemblant parfois à du post-black. Une prestation vraiment correcte au demeurant, qui dénoterait cependant quelque peu du thème plutôt folk et pagan du festival.

Difficile donc à Tan-Kozh de trouver sa place face à une concurrence beaucoup plus en rapport avec le festival.

Mais ce sera avec grand plaisir de les recroiser sur scène !

Setlist

1. Troisième Fonction
2. De Brest À Brest Litvosk
3. Ecce Homo
4. Et La Haine Nous Sauvera Tous
5. Sacrifice

Facebook

WERGELD – Angoulême
(By Brynhildr)

WERGELD, un groupe tout droit sorti de l’Histoire mérovingienne (V-VIIIè siècles).

Donnant vie à cette période enseignée à l’école, je regrette que nos cours n’aient pas été aussi ludiques.

Véritable spectacle, le quatuor revêt un coté mystique de par ses costumes, ses morceaux assez longs (setlist de 6 morceaux pour 40 minutes de show) et surtout, son chanteur qui brise les codes du spectacle.

En effet, le chanteur est dans la fosse et non sur scène, rompant ainsi avec le traditionnel 4ème mur, défiant un public qui finit par se rebeller et pogoter sagement.

Ainsi que l’est l’Histoire, la musique évolue plus ou moins rapidement selon les morceaux, guidée par la voix black teintée de sonorités trash du chanteur qui se pose en véritable chef d’orchestre.

Le chanteur communique beaucoup avec le public, apportant d’éventuelles explications, rapportant des anecdotes historiques, le tout en français et non en francique comme dans ses compositions!

Une page d’histoire se tourne, et WERGELD emporte dans l’outre-tombe des loges du Klub, ses mystères qu’il n’a pas finit de révéler.

1 Introduction
2 Imperium Delecta
3 Antrustion
4 Bloody Godesse
5 Freyja
6 In tribute to Beltan

Facebook
Site

Le Klub s’emplit et le 3ème groupe de la soirée prend possession de la scène.

ADARYN – Caen
(By Brynhildr)

6 artistes, 1 jeune violoniste et 5 garçons torse nus, peintures de guerre pour tout le monde, s’installent dans les applaudissements (Track 1: Intro On Warpath) de fans de la première heure et d’un public enchanté d’une nouvelle découverte.

Les premières notes d’un concert qui s’annonce remarquable retentissent et les vieilles pierres du Klub résonnent du Folk Melodic Death Metal normand.

Le show et l’ambiance tiennent la longueur, sans s’essouffler, sans fausse note et sans problème technique majeur (si ce n’est que le violon est bien présent!).

Pourtant, le groupe est tout jeune avec ses deux ans d’existence et tout juste 6 mois d’expérience de la scène !

Un groupe qui apprend très vite de ses expériences!

Chaque artiste prend plaisir à jouer, à s’éclater, laissant chacune de leur mélodie se mêler les unes aux autres, formant une mélopée qui s’empare d’un public qui se trémousse, agite les cervicales déjà endolories des précédents concerts.

De sonorités plus folk mises en avant par le violon (Track 2: Gaillard’s Fall) ou même la flûte, aux consonances plus lourdes du black (Track 5: Val Es Dunes), Adaryn est une montagne russe d’émotions et de sensations musicales.

On peut s’y perdre mais le public semble s’y retrouver et se retrouver dans un pogo aussi imposant que possible dans l’espace que nous offre la salle!

Le concert s’achève bien trop rapidement mais, pour citer Queen, “The show must go on” et le 4ème groupe se prépare.

SETLIST
On Warpath (Outro)
Gaillard’s Fall
Sun Redeemer
Ode An Die Natur (Teil 1)
Val Es Dunes
Birds of Prey
Azincourt
Death into the Void

Facebook
Bandcamp

MORMIEBEN – Nantes
(By HeronMaiden)

Préparez vos sabres, votre bouteille de rhum et à l’abordage !!

Le navire Mormieben nous dessert ce soir une véritable tempête.

La f(h)oule est mouvementée, les pogos sont nombreux malgré la configuration de la salle !! C’est la première fois que je voyais Mormieben sur scène, je ne connaissais que l’EP et la progression est nette !

Au niveau du chant, c’est maîtrisé, au niveau instrumental c’est propre, simple mais efficace. Le jeu de scène, enfin plutôt la décoration et accessoires, en dépit de la taille restreinte de l’espace de jeu est bluffant : basse customisée, tenues de pirates avec pistolet et sabre, tricorne, foulard…

Mormieben nous transporte avec ses rythmes, ses mélodies et ses paroles, en pleine piraterie.

Le capitaine n’hésite pas un instant à jouer les Jack Sparrow, menaçant gentiment les marins d’eau douce les plus fourbe du premier rang avec ses armes (factices?).

Un vrai moment de pur bonheur, ou on se jette volontiers à l’eau tellement l’ambiance est bonne. Mais quelle tristesse que le set soit si court !

Setlist

1) Intro
2) E.D.I
3) Frères ennemis
4) Le Principal Défaut
5) Tavernier
6) Le Trophée du Squale
7) Défense de gerber
8) Barbe Douce
9) Le Spectre de Bois Noir

Facebook
Site

BRENNKELT – Montargis
(By Brynhildr)

Les Gau..les Gaugau…les Gaulois sont là!!! Ils reviennent envahir Lutèce après un passage épique en 2013, au Klub.

Et malgré l’heure, nul besoin de potion magique pour déménager à nouveau le Klub!

Le quatuor de Montargis mêle une voix black, une musique death, le tout sous la protection de nos ancêtres, les Gaulois: le Gaulois metal est là!

Sur les thèmes chers à cette période, Tarvos (chanteur) nous livre un spectacle guerrier, musicalement déménageant, vocalement tonitruant: un véritablement “Hymne aux Guerriers”! (Track 4)

Des “Gaulois” (Track 3) aux Sénons (Peuple gaulois installé sur les régions de l’Yonne et Seine et Marne – Track 2), Brennkelt brasse bien plus que l’histoire générale et nous immerge dans cette époque révolue: un véritable voyage dans le temps, à la portée de tous avec le chant français!

Brennkelt (qui désigne “le Chef de Guerre des Celtes” en gaulois) mène son set d’une main de maître, variant les rythmes (tout guerrier a droit à un repos mérité), et les interactions multiples avec un public remonté qui en fait tomber le bouclier du groupe, bel accessoire qui plus est, et preuve du déchainement en fosse!

Chaque musicien trouve sa place, tout est structuré à la note près: le groupe ne semble pas près de connaître son “Alésia” (Track 5) de sitôt!

On espère les voir sur scène, à une prochaine édition, rendre gloire au dieu gaulois Cernunnos!

Setlist

1) Icauna
2) Senones
3) Gaulois
4) L’Hymne aux guerriers
5) Alesia
6) Gallia
7) Le Supplice d’Acco
8) Teutates
9) Funérailles au Nemeton
10) Vellaunodunum

Facebook
MySpace

Au cas où vous ne l’auriez pas déjà deviné, avec des résultats de vote serrés, c’est ADARYN que nous retrouverons en ouverture du festival !
Félicitations à ADARYN et tous les groupes qui se sont déplacés pour jouer au KLUB et au plaisir de les croiser de nouveau !

Une réflexion sur « Caen on attend le Cernunnos ! »

  1. Bonsoir, merci pour ce bel article qui réussit à faire revivre cette soirée magique. Je suis le chanteur de Wergeld et je ne suis ni le compositeur du groupe, ni son leader. C’est Greg le Boss du projet. Ce que je peux dire, c’est que plus je chante les morceaux de Wergeld plus je les trouve puissants et plus je me régale. Merci encore pour cette chronique.

Laisser un commentaire