BATUSHKA (Батюшка) – Live @ Petit Bain (Paris)

Axoria nous emmène à la messe avec lui pour le live report du concert de Batushka qui a eu lieu le 15 janvier dernier à Paris !

Il y a bien longtemps que je n’avais pas assisté à une messe, et encore moins à une cérémonie du culte orthodoxe. C’est donc une grande première pour moi de découvrir cette fascinante culture religieuse dominante en Russie et dans les pays slaves à travers la musique du groupe Batushka.

Direction donc les quais de Seine pour assister dans la salle du Petit Bain à cette représentation du très énigmatique groupe polonais Batushka, dont personne ne connaît l’identité de ses membres. Et pour cause, ils jouent complètement recouverts d’une tenue mystique, pieds nus et visage entièrement couverts ! Même après le concert, impossible de les voir car ils sont remontés jusqu’à leur Tour Bus en tenue de scène !

Après une belle introduction composée des deux groupes qui assuraient la première partie (Trepaneringsritualen et Schammasch) qui avaient préparé le terrain en emmenant le public dans une ambiance rituelle, c’est donc au tour de Batushka d’entrer sur scène après environ 45 minutes de préparation de la scène. Tout y est : cloches, cierges, cadre de la sainte vierge posé sur un autel, eau bénite, encensoir, le tout posés sur des tapis aux motifs traditionnels russes.

La « Divine Liturgie » peut alors commencer, et va se composer des 8 litanies (Yekteniya) présentes sur l’album « Litourgiya » sorti en 2015. Les « prêtres » entrent sur scène et la prestation scénique est juste magistrale, donnant des frissons, les chants liturgiques exécutés à la perfection emmènent le public dans une émotion palpable. Je me surprends (et je ne suis pas le seul dans le public à être dans ce cas) à lever les bras au ciel avec émotion et à crier à certains moments particulièrement intenses, notamment lors des Yekteniya I, III, V, et VII.

Le chanteur exécute les rituels à chaque début de chanson, bénédictions à l’encensoir ou à l’eau bénite, cierges allumés en croix, adoration devant le portrait de la sainte vierge… On sent alors une véritable ferveur, emprunte d’une spiritualité renforcée par la qualité musicale irréprochable sur scène…

Malheureusement, le défaut principal reste la brièveté de la cérémonie qui peine à dépasser les 50 minutes ; l’album ne faisant que 41 minutes, il était difficile de s’attendre à beaucoup plus.

Ce fut donc bref mais intense, un concentré de spiritualité qui fait du bien à l’âme… A voir une fois par an comme une messe de minuit…

Setlist :

Introduction

Yekteniya I : Ochishcheniye

Yekteniya II : Blagosloveniye

Yekteniya III : Premudrost’

Yekteniya IV : Milost’

Yekteniya V : Svyatyy Vkhod

Yekteniya VI : Upovane

Yekteniya VII : Istina

Yekteniya VIII : Spaseniye

Laisser un commentaire