Barbar’O’Rhum – Toutes les Routes Mènent au Rhum

barbarorhumA l’abordage et souquez les artimuses !…Quoi de mieux qu’une réplique du cultissime « Astérix et Obélix Mission Cléopâtre » pour évoquer une belle pépite que voici…Elle vient de Toulouse et elle s’appelle Barbar’O’Rhum.

Quelques mots sur le groupe :

barbarorhumBarbar’O’Rhum est un groupe de Rock’n’Rhum toulousain actif depuis 2014. Ce n’est que vers 2015 que le line-up se stabilise et se fait connaître avec une série concerts dans le Sud-Ouest de la France. C’est en janvier 2016 se lance dans l’enregistrement et la production de leur premier album « Toutes les Routes Mènent au Rhum », que nous allons évoquer maintenant.

L’album :

barbarorhumTout d’abord, en lisant la mini biographie, vous vous êtes certainement dits : « Mais qu’est-ce que le Rock’N’Rhum ? ça n’existe pas… » Hé bien si, cette chronique en est la preuve ! 😉

A l’heure où les groupes de pirate metal comme Alestorm ou bien Lagerstein domine la scène folk metal, il convient de se poser la question : jusqu’où iront-ils ? Car, la problématique du « réchauffé-déjà entendu » semble planer, au point où on se demande si le genre peut être renouvelé…Pourtant, certains groupes arrivent à sortir leur épingle du jeu : c’est le cas de Barbar’O’Rhum, dont le nom très évocateur nous donne la tonalité…Le groupe propose, selon ses termes, un « style novateur » qu’est le « Rock’N’Rhum », un mélange de rock celtique, musique traditionnelle, punk irlandais (comme Dropkick Murphys) et folk metal. Projet ambitieux, mais est-ce que ça se ressent à l’écoute ?

L’album débute de manière tout à fait classique sur « Bienvenue à B’O’R » avec des bruits de vague et un morceau instrumental agrémenté d’accordéon et de violon, de quoi se mettre directement dans l’ambiance…Et c’est là qu’arrive « Cœur de l’Océan », dont l’intro à la flûte donne tout de suite le caractère traditionnel et pirate du groupe. Cette chanson reste une des pièces maîtresses de l’album, tant son refrain entêtant et accrocheur, mis en valeur par tous les chœurs, nous fait bouger la tête en rythme et nous donne envie d’attraper notre choppe de bière…

En réalité, Barbar’O’Rhum réussit à faire ce que seuls les plus grands groupes de pirate metal ont fait : nous embarquer. Ce qui signifie que c’est immersif et c’est un très grand point positif à noter. Rien qu’à écouter les titres « La République pirate », « Le Trésor Maudit de Barbe-Noire » ou bien « La Véritable Histoire du Capitaine Crochet », c’est vraiment le moment où on a envie de tout balancer et partir sur leur navire, en quête de liberté et de tavernes pour se soûler (et tout vomir après…xD). Les influences punk irlandais très marquées sur ces titres y sont certainement pour quelque chose…Nous pouvons également relever que certains titres ont un caractère encore plus festif et très joyeux (pour mettre de bonne humeur !), comme « La Gigue du Pêcheur Perdu » ou bien l’entêtant « Fille de joie, Gourgandine » dont l’intro au son ressemblant au hang drum, ainsi que son refrain, doivent bien faire des ravages en live…Et surtout, n’oublions jamais l’élément le plus important : la langue. Ici, le groupe chante en français, ce qui est très frais dans le paysage musical actuel dominé (voire envahi) par la langue de Shakespeare…Il est très important de soutenir des artistes et groupes défendant la langue française, car le risque du « tout à l’anglais » existe et est même malheureusement déjà en place…

En conclusion, que retenir ? Barbar’O’Rhum, réussit son pari de proposer un style neuf et frais pour un album soigné, avec des chansons à l’écriture ciselée et aux refrains accrocheurs. Bien que trop méconnu, le groupe mérite à ce qu’il soit reconnu dans toute la France, voire au-delà…A moins qu’un producteur d’une grosse maison de disques européenne ne les signe sur un coup de cœur, il semble difficile de nos jours de conquérir les marchés européens et mondiaux avec notre seule langue française. Mais rien n’est impossible :  les efforts de nos chers moussaillons paieront et là, ce sera la fête, puisque…Tremblez bourgeois, assis dans vos manoirs ! Tout votre or on pillera pour se payer à boire ! 😉

Note : 9/10

Track List :

  1. Bienvenue à B’O’R
  2. Cœur de l’Océan
  3. La République pirate
  4. Notre Terre
  5. Fille de joie, Gourgandine
  6. Le Trésor Maudit de Barbe-Noire
  7. La Danse du Gibet
  8. La Véritable Histoire du Capitaine Crochet
  9. Le Hollandais Volant
  10. Dernière Bataille
  11. La Gigue du Pêcheur Perdu

 

Laisser un commentaire