Tous les articles par L'elfe Noire

Sylak Open Air 8eme édition / 3-5 août 2018 / St Maurice de Gourdans

Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices (…)*
* A. de Lamartine – Le Lac

C’est sans doute ce que les 10000 festivaliers de cette 8e édition du Sylak Open Air avaient en tête en ce week-end du 3 au 5 août 2018, à Saint-Maurice-de-Gourdans (01).
La canicule qui sévissait et ma petite santé m’ont amenée à restreindre ma présence à seulement deux soirées, mais cela aura amplement suffi à me laisser emporter par l’ambiance exceptionnelle qui régnait en ces lieux. Continuer la lecture de Sylak Open Air 8eme édition / 3-5 août 2018 / St Maurice de Gourdans

Ravenous Altar Festival / 15 septembre 2018 / CCO Villeurbanne

Amateurs de black/death, retenez votre samedi 15 septembre et réservez votre billet de train pour Lyon !

Le CCO de Lyon/Villeurbanne, déjà bien connu pour accueillir les meilleurs groupes toutes catégories, sera bientôt le lieu de la première édition d’un tout nouvel événement: le Ravenous Altar Festival.

L’espace d’une journée se succèderont : Cult of Fire (date unique en France), Grave Miasma, Grave Desecrator, Serpens Luminis, Throane et Dysylumn.

Rendez-vous sur l’event Facebook.

Leym’Fest 6ème du nom / 31/08 et 01/09 / Leyment (01)

Non loin du lieu mythique du Sylak Open Air dont la torride édition 2018 vient de s’achever (report bientôt en ligne), le département de l’Ain accueille la 6ème édition du Leym’Fest qui se déroulera cette année le 1er septembre.

A l’affiche : Nightmare, Mother & Pearl, Sangdragon, General Cluster et Censor Dodge.

Et histoire de se mettre en bouche, le warm up aura lieu le 31 août, avec Ghostlight, Vital Breath et Endless.

Rendez-vous sur l’event Facebook pour toutes les infos et la billetterie !

Rotting Christ / Carach Angren / Svart Crown (CCO – Lyon)

Par Elfe Noire

Dans le cadre de leur tournée Rituals Amongst the Rotten European Tour, menée par l’association Garmonbozia, le trinôme Svart Crown / Carach Angren / Rotting Christ faisait escale au CCO de Lyon le 6 février 2018, au lendemain de leur passage à Nantes.
Malgré la date en pleine semaine, la salle était archi comble pour acclamer les seigneurs les plus adulés du black metal.
Mes fâcheuses péripéties à mon arrivée à Lyon m’ayant privée de la découverte de Svart Crown en première partie, c’est Algrimir qui nous contera leur prestation (voir ci-après).
J’arrivai heureusement juste à temps pour m’engouffrer au premier rang afin de profiter corps et âme, au sens propre, des deux groupes Carach Angren et, surtout… Rotting Christ. Je me choisis une place stratégique, celle où se trouvera George Emmanuel. Vous avez dit groupie ? Continuer la lecture de Rotting Christ / Carach Angren / Svart Crown (CCO – Lyon)

Nokturnal Mortum – Verity

Tu veux du pagan ? Tu veux du black ? Tu veux secouer frénétiquement ton abondante et soyeuse chevelure sous l’empire de riffs puissants  à souhait ?
Alors accroche-toi à ton slip l’ami, ça va secouer sa mémé. Je t’aurai prévenu.

Sorti en mai 2017, le dernier album de ces Ukrainiens survoltés se révèle un geiser de blasts et de riffs un brin conventionnels mais toujours efficaces. Continuer la lecture de Nokturnal Mortum – Verity

Pain – Corroded (28/10/2017, Lyon)

En ce soir du 20 octobre 2017, l’Elfe Noire s’ennuie. Et quand l’Elfe Noire s’ennuie, elle erre sans but sur Facebook, comme ça, pour tuer le temps. Quand soudain, ses yeux à demi-endormis s’écarquillent à la vue d’un event aussi inattendu qu’inespéré. Elle se pince jusqu’au sang… Non, ce n’est pas un rêve !!
Oui, Elfe Noire, tu as bien vu : Pain est de retour à Lyon, moins d’un an après leur passage auquel tu n’avais pu assister !!
Dans 8 jours, oui, seulement 8 jours, ton rêve peut devenir réalité !
Ni une ni deux, l’assocoation Sounds Like Hell Productions attribue à votre webzine préféré une accréditation de dernière minute. Qu’elle en soit ici chaleureusement remerciée !
En première partie, Sawthis et Corroded sont annoncés. Une fois sur place, accompagnée de mon acolyte Nidhögg, nous apprenons que Sawthis ne jouera pas, le chanteur étant aphone. Continuer la lecture de Pain – Corroded (28/10/2017, Lyon)

Sylak Open Air / 6 & 7 août 2016 / Saint-Maurice-de-Gourdans (Ain)

1458400088

Ravalant sa déception de n’avoir pu assister au concert d’Unearth en ce deuxième jour du festival, votre Elfe Noire n’a pu arriver sur les lieux avant le début de celui de Mass Hysteria, alors en pleine prestation de Vae Soli.
Plutôt avenant comme ambiance pour se mettre en condition pour deux demi-journées d’immersion parmi le public, toujours aussi taré et haut en couleurs, du festival Sylak Open Air !

Continuer la lecture de Sylak Open Air / 6 & 7 août 2016 / Saint-Maurice-de-Gourdans (Ain)

Nox Inferna 2016

65ca3e_12f5ee3686e84aeb827dfbe091f41a20

En ce soir du samedi 14 mai dernier, le paisible monastère royal de Brou  à Bourg-en-Bresse (Ain) connut un sursaut d’énergie jamais égalé dans sa célèbre histoire, accueillant en son cloître la soirée Nox Inferna, dans le cadre de l’événement culturel annuel de la ville sur le thème « Bas les Masques ». Un événement organisé par la compagnie Edoras, créatrice du Ragnard Rock Festival.

13198377_1253724884637554_7377564397366019415_o

Entrecoupés de combats de vikings et agrémentés de stands mercantiles fort sympathiques, trois groupes, parmi les plus populaires voire adulés dans le milieu pagan-folk, se sont succédés sur la scène.

13244061_1253718644638178_2313610168002016120_o

 

Skálmöld, par Mistress of the Dark :

Avant les deux premiers sets, dans l’après-midi, les veinards présents sur le site (dieu que je les hais) ont eu le privilège d’assister à une prestation exceptionnelle, que jamais je ne me pardonnerai d’avoir ratée, offerte par Skálmöld : un a capella, aussi bref que grandiose, depuis un balcon du monastère… Enjoy :

 

Drakwald, par Mistress of the Dark :

13246311_1253720644637978_8456806944814401053_o

Il est 20h, il fait encore jour, Drakwald ouvre le bal. Plutôt engageants selon les syndicats (entendez votre serviteuse et quelques rares spectateurs) qui y ont trouvé énergie et bonne humeur, plutôt mollement selon la police (entendez la majeure partie du public) qui manifestement apprécie moyennement l’omniprésence des flûtes et autres binious. La prestation  est entrecoupée, à l’initiative du chanteur, d’un petit wall of death où se mélangent amicalement les combattants vikings (Cie les Loups de Fenrir, si je ne me trompe) et les spectateurs enthousiastes, sur fond de Chasm if Ignorance.

L’ambiance se réchauffe un tantinet et va vite décoller à l’arrivée d’Hypocras.

Setlist :

1 – Doomsday Argument

2 – Let the Slaughter Begin

3 – Echo of Memories

4 – Inhale the Ashes of Honor

5 – Chasm of Ignorance

6 – Blood and Glory

7 – Despair of the Last Men

8 – Erase by Fire

 

Hypocras, par Nidhögg :

11259750_1253730101303699_3651956971128878388_o

Après le set de Drakwald succèdent les “p’tits Suisses” de Hypocras, venus de Genève pour défendre leur 1er et unique album à ce jour (avec également un EP), pour être plus précis. Et ce fut une fort bonne surprise en ce qui me concerne, le groupe étant des plus dynamiques sur scène. Ne connaissant pas du tout le répertoire du jeune groupe avant de les voir, je ne suis pas en mesure de vous citer quels morceaux étaient les plus efficaces, mais encore une fois, l’énergie déployée, et le chanteur très communicatif et faisant beaucoup participer le public ont rendu le concert très agréable. Le folk pagan metal des Suisses se révèle très efficace en live, la flûte apportant une touche mélodique fort agréable pour compenser les growls puissants d’Alexandre, le chanteur donc ^^. Une excellente mise en bouche avant Skálmöld et un groupe au très fort potentiel, à revoir !

Setlist :

  1. Judgement of the Alpha
  2. Hunting the Troll
  3. Burning Drakkar
  4. Blood Feast
  5. Implosive Absolution
  6. Sociopathic
  7. Valkyries Experience
  8. The Last Charge

 

Skálmöld, par Nidhögg :

13220723_1253725594637483_5835334269558560603_o

Les Islandais de Skálmöld revenaient dans l’Ain pour la 2ème année consécutive, après leur très remarquée prestation l’an passé au Ragnard Rock Fest. Et c’est un groupe visiblement ravi d’être présent, et de noter “le plus beau cadre dans lequel nous avons joué”, dixit Björgvin, le chanteur de la formation. On ne peut pas leur donner tort, le monastère de Brou étant particulièrement magnifique ! Pendant 1h30, le groupe va nous asséner un véritable best of, tous leurs meilleurs titres (à mon sens) étant joués ce soir là, et nous réchauffant par la même occasion, car il est vrai qu’il faisait un peu frisquet. Bénéficiant d’un son surpuissant, alors que l’an passé au Ragnard, il était parfois un peu brouillon, le groupe enchaîne sans coup férir les titres plus heavy les uns que les autres, ayant également la bonne idée de ne pas jouer les 2 dernières minutes un peu fastidieuses de l’excellente “Loki”. Le public sera au diapason, faisant de ce concert une excellente date ! En bref un groupe très agréable, sympathique et abordable, enchaînant les sourires durant le concert, un excellent show, tout pour faire un très bon souvenir de cette date.

Setlist :

  1. Intro
  2. Árás
  3. Gleipnir
  4. Fenrisúlfur
  5. Að hausti
  6. Með drekum
  7. Upprisa
  8. Sorg
  9. Himinhrjóður
  10. Miðgarðsormur
  11. Loki
  12. Sleipnir
  13. Narfi
  14. Hefnd
  15. Að Vetri
  16. Kvaðning

13116278_1253729817970394_3268804245706619808_o

 

Pour conclure, d’un avis commun :

Prenez un cadre exceptionnel, ajoutez-y une sono tout à fait respectable et des éclairages soignés, et faites de cette première Nox Inferna une franche réussite, sur fond d’ambiance fraternelle. Un grand merci à la compagnie d’Edoras pour avoir organisé cet évènement dans un tel cadre, à l’année prochaine nous l’espérons ! (…mais avec quelques degrés Celsius supplémentaire, cette fois ! ^^)

Photos : Nicolas Semenioukoff

Rotting Christ – Rituals

Rotting Christ - 1

 

Ce douzième album du groupe grec se déroule sous des rythmes languissants, parfois quasi monocordes. Atmosphère sombre à souhait, invitation à entrer dans la transe…

 

In nomine dei nostri
Satanas Excelsi luciferi
Le premier titre, In Nomine Dei Nostri, très dynamique dès les premières notes, aux sonorités aussi lourdes, sombres et puissantes que l’Enfer, appelle l’adorateur de Satan de ses (trop ?) habituels riffs à se rassembler et glorifier son Seigneur.

Continuer la lecture de Rotting Christ – Rituals